MENU

l'actu wellcom

# 144 décembre 2016
Accueil > Wellnews

Tendances

Top 5 : ce que vous avez raté en social media et digital cet été

Vous avez déconnecté cet été ? Excellente nouvelle ! Voici un top 5 de ce que vous avez raté pendant vos vacances.

pokemon-go1 – Le carton Pokemon Go

Bon, vous n’avez peut-être pas raté celui-là, tant l’engouement a été soudain, mondial et puissant. Sinon, vous pouvez vous rassurer : les cohortes qui couraient comme un seul homme vers un point fixe, les randonneurs rivés à leur mobile en pleine rue n’étaient pas fou. Un tel tsunami que les débats ont  été enflammés même autour des barbecues, sur le potentiel danger de cette réalité augmentée. Au final ? Une belle flambée : 75 millions de téléchargements en 20 jours, une application installée sur 5% des smartphones au monde, 43 minutes d’usage quotidien pour chaque utilisateur, 14 millions de chiffres d’affaires en quelques jours…. Et un soufflé qui retombe logiquement avec la rentrée. Affaire à suivre, car la réalité augmentée a ouvert de sérieuses perspectives sur le marketing d’influence et le drive to store.

2 – Instagram louche sur Snapchat

Instagram ne pouvait se contenter de rester « l’application à 500 millions d’utilisateurs où on poste juste photos et vidéos ». Devant le succès foudroyant de Snapchat, la plateforme contre-attaque : les instagrammers peuvent désormais poster des photos visibles pendant 24h, que l’on peut customiser par des filtres. Ça vous rappelle quelque chose ? Internet s’est gentiment moqué de cette initiative assez peu créative. Instagram  enchaîne à présent avec la proposition de la fonctionnalité « découvrir » qui permet de suggérer des stories spécifiques, en fonction de vos interactions et intérêts. Une fonctionnalité utilisée par 100 millions de personnes par jour, selon le réseau social.

Facebook Live3 – Du live partout, partout
Sur Twitter, Facebook, Linkedin, Tumblr, Youtube…. Les éditeurs ont bien compris l’impact de la vidéo live et s’engagent à différentes vitesses dans la diffusion de ce média. Livestream d’événements pour Facebook et Twitter, mise en scène d’influenceurs pour Youtube Live et Linkedin… les plateformes rivalisent d’initiatives pour grignoter à toute vitesse sur cette nouvelle opportunité. Facebook Live promet pour bientôt des lives en duplex, des salles d’attente pour les spectateurs juste avant le démarrage du live, et l’implantation de Masquerade (ses filtres Snapchat maison) dans les options de stream.

4 – La réalité virtuelle, c’est maintenant

Les expérimentations se multiplient et se rapprochent d’une application user expérience. Reuters lance sa plateforme de vidéo 306°, Focus 360. NBC a diffusé les Jeux Olympiques en réalité virtuelle, via le casque Samsung Gear VR. Twitter rachète Magic Pony Technologies, une entreprise de machine learning AR/VR. L’Oculus Rift sera disponible en magasin le 20 septembre, cependant il risque d’être dépassé par le casque HTC Vive, plébiscité par les développeurs. Des visites immobilières sont d’ores et déjà réalisées, un casque sur le crâne, afin de mieux s’imaginer dans son futur cocon. Un réseau de cinéma en réalité virtuel, VRrOOm, vient d’être lancé. Vous l’aurez compris : la rentrée  et l’année prochaine seront virtuelles.

VR

5 – Des ptits bots, des ptits bots, encore des ptits bots

Joshua Browder, un entrepreneur anglais de 19 ans, a conçu un bot conversationnel avocat, gratuit, pour ne pas avoir à payer les amendes de stationnement. Ce bot débat pour vous en Grande Bretagne et à New York, pour résoudre les procédures de paiement (160.000 procédures gagnées sur 250.000 engagées). Ce bot, baptisé Do Not Pay, a récemment évolué pour proposer aux SDFs des hébergements d’urgence. Prochaines évolutions prévues : résolutions des procédures sur Seattle et San Francisco, et venir en aide aux réfugiés.
Il s’agit d’un des nombreux exemples de bots développés en permanence (il y en aurait 11.000 en action sur Facebook). Une telle révolution que certains pensent que les applications mobiles vont décliner au profit de ces services innovants, inclus directement dans les plateformes.

Pokemon Go, les stories Instagram, la viralité des vidéos live, l’explosion des supports de réalité virtuelle, l’évolution des bots conversationnels : vous êtes fin prêts pour reprendre le travail.

Bonne rentrée !

Le site de beauté débarque à Paris

Le célèbre site anglais de beauté FEELUNIQUE traverse la Manche pour s’installer à Paris avec 4 nouvelles boutiques. Après avoir racheté les Parfumeries Rive Droite en novembre dernier, le pure player disposera à la rentrée de points de vente à Paris et en Région Parisienne (Neuilly sur Seine, Levallois-Perret et Boulogne-Billancourt). Le flagship de l’Avenue Marceau accueillera un Hair Spa, un espace Parfumerie et un Institut. Au total, près de 200 m2 et 70 marques en parfum, soin visage & corps, solaire et maquillage pour faire vivre aux parisiennes une expérience bien-être unique.

Un face à face inédit entre utilisateurs et professionnels d’applications mobiles

Parce que le marché des applications mobiles évolue à une vitesse incroyable et qu’il est souvent difficile pour les marques de se distinguer de leurs concurrentes, Open, un leader des services du numérique, en partenariat avec EBG et Testapic, a réalisé un baromètre dédié aux applications mobiles. Un baromètre inédit puisque utilisateurs et professionnels ont été interrogés sur la base d’un questionnaire identique. Ainsi le Baromètre des Usages Mobiles a permis de croiser les points de vue des mobinautes et des stratèges de la mobilité.

L’enquête révèle notamment que les objectifs de performance que se fixent en amont les professionnels ne sont pas toujours appréciés par les utilisateurs finaux. De même les critères de choix et de satisfaction d’une application, côté clients, ne correspondent pas exactement à ce que les marques décident de mettre en avant. Enfin, alors que les professionnels misent  sur une fonctionnalité originale et unique, les utilisateurs estiment que la réussite d’une application est d’avantage conditionnée par l’innovation.

« Connaître les attentes et les usages des utilisateurs mobiles est la clef d’une application adoptée, ce baromètre propose, de façon inédite, un regard croisé entre professionnels et mobinautes. Il résulte d’une collaboration étroite d’experts complémentaires, EBG, Testapic et Open. Nous avons ensemble tenu à faire de cette enquête un document de référence confrontant le “rêve” des stratèges marketing avec la réalité de l’exigence des utilisateurs mobiles »,explique Frédéric Sebag, co-Président d’Open.

Plus d’information sur le Baromètre des Usages Mobiles : http://www.open-groupe.com/barometre_usagesmobiles

Focus Créa

Alcyon part en campagne

Société de distribution de médicaments, aliments, matériels et services vétérinaires, Alcyon est le leader de la répartition en France.

Avec plus de 4 600 vétérinaires clients et actionnaires (les alcyonnaires) et une présence sur tout le territoire, Alcyon se positionne comme le partenaire proche des attentes de ses membres.
Après avoir accompagné en début d’année Alcyon dans la refonte de son positionnement et l’élaboration d’une nouvelle identité visuelle, Wellcom a créé une nouvelle campagne de communication à destination des vétérinaires illustrant la proximité d’Alcyon et la capacité du distributeur à leur proposer des solutions complètes et innovantes.

Cette campagne est déclinée à travers deux nouvelles annonces presse diffusée en presse professionnelle.

alcyon alcyon

La médecine libérale au cœur de la présidentielle

Le SML (Syndicat des Médecins Libéraux), accompagné par Wellcom dans ses relations médias et ses affaires publiques, a pour ambition de préserver la médecine libérale de proximité́ comme pilier essentiel de notre système de santé ; en œuvrant à la reconnaissance et à la valorisation de l’ensemble des médecins libéraux Français, qu’ils soient généralistes, spécialistes ou à expertises particulières, de secteurs 1 et 2.

Parce que la pérennité de notre système de santé a été plus que jamais fragilisée l’an passé, le SML s’est donné comme objectif de positionner la médecine libérale au centre de la présidentielle de 2017. Ainsi les 23 et 24 septembre prochain, les adhérents du SML, l’ensemble des professionnels de santé, les personnalités politiques et les experts du milieu économique sont invités au Congrés National du Syndicat des Médecins Libéraux, afin d’échanger, débattre et élaborer ensemble le programme de santé des candidats à la présidentielle, pour replacer la médecine libérale au cœur de notre système de soins.

Pour plus d’info : www.lesml.org / Twitter @LE_SML

Coup de projecteur - Interview

Bernard Pivot : « Les écrivains ne remercient jamais assez les mots »

Bernard Pivot : « Les écrivains ne remercient jamais assez les mots »

Journaliste, critique littéraire, créateur des émissions cultes Apostrophes, Bouillon de culture, Double je, Bernard Pivot est un amoureux des mots. Son dernier ouvrage, Au secours ! Les mots m’ont mangé !*, une pièce de théâtre qui raconte les affres de la vie d’un écrivain, témoigne de cette passion… dévorante ! Mais le président de l’académie Goncourt est aussi un habitué de Twitter, un fan inconditionnel de foot, un observateur lucide du monde médiatique et politique. Autant de sujets qu’il aborde sans fard pour Wellnews.

Qu’est-ce qui vous a donné l’idée de votre dernier ouvrage, Au secours ! Les mots m’ont mangé ! ?

Bernard Pivot : Comme souvent, cela a d’abord été une question d’opportunité. Jean-Michel Ribes, qui faisait une série de spectacles autour du langage, m’a demandé de réfléchir à un texte sur ce sujet. J’ai choisi de m’intéresser à la question suivante : un écrivain mène-t-il une vie comme les autres ? Ma réponse est négative. Le personnage que je mets en scène dans le livre réfléchit constamment à ce qu’il dit pour qu’il y ait une concordance entre les mots qu’il couche sur le papier et ceux qu’il prononce. La banalité ou les lieux communs lui sont interdits. Même une déclaration d’amour ne peut tomber dans la facilité, impossible pour lui de recourir à la simplicité du « je t’aime ». Il lui faut éviter les poncifs qui encombrent la parole des autres. Bien sûr, j’ai forcé le trait pour faire rire. Mais je trouve dommage que les écrivains ne remercient jamais les mots. Ceux-ci sont leurs amis, leurs confidents, leurs serviteurs, leurs esclaves parfois… Les romanciers les utilisent sans gratitude.

En tant que président de l’académie Goncourt, quel regard portez-vous sur le paysage littéraire français?

B.P. : Après des années où j’ai été plus témoin – journaliste, critique littéraire – qu’acteur, je suis aujourd’hui dans la position inverse. Je continue de porter un regard de curiosité, de sympathie, d’admiration, de plaisir, d’étonnement sur les textes. Ceux-ci peuvent m’émouvoir, me faire rire. Les livres me font passer par toute une série de sentiments, comme dans la vie réelle. De par ma fonction, je lis plus de romans que d’autres formes d’écriture. Mais je considère que lire des romans, ce n’est pas se couper du monde, bien au contraire. C’est entrer dans le monde par une autre porte. Je déplore d’ailleurs que nos hommes politiques ne prennent plus le temps de lire de la littérature, qu’ils semblent considérer comme une perte de temps, à l’inverse de certains de leurs prédécesseurs.

Comment êtes-vous devenu un adepte de Twitter ?

B.P. : Au moment du Printemps arabe, mon gendre m’a expliqué le rôle de Twitter dans la diffusion massive et rapide des informations. J’ai voulu comprendre comment cela marchait… et depuis, je twitte ! Pour moi, c’est une école de la briéveté et de la concision. On peut ramasser sa pensée et exprimer des choses qui vous tiennent à coeur en 140 signes. Chacun est libre de vous suivre ou non, vous faites ce que vous voulez. Twitter est un réseau choral qui n’est composé que de solistes. Cette liberté conjuguée à une vitesse de diffusion stupéfiante me séduit. Pour autant, je continue à être un adepte de la presse, que j’achète quotidiennement. Je constate néanmoins qu’il est rare de voir un jeune homme s’approcher d’un kiosque… question de génération, probablement. J’aime le papier. En ce moment, je lis avec une attention particulière L’Equipe, pour suivre les résultats de l’Euro.

*« Au Secours ! Les mots m’ont mangé ! » (Allary Editions – Mars 2016)

Actus

FeliX, une innovation majeure

iXblue est un groupe industriel français de haute technologie, spécialisé dans la conception, le développement et la fabrication d’équipements destinés aux domaines de la navigation, de l’imagerie et des mesures océanographiques.

Le 21 juin dernier, Wellcom, en charge des relations médias et de la stratégie d’affaires publiques d’iXblue, était à ses côtés pour le baptême de FeliX au MuCEM à Marseille, son nouveau navire hydrographique. Véritable symbole d’innovation et d’expertise, ce catamaran de 25 mètres intègre l’ensemble des différents équipements et savoir-faire développés par iXblue. A la fois robuste et agile, FeliX permet de couvrir un large spectre de missions de longue durée, en zone côtière comme en pleine mer.

ixblue-visuParce qu’il a été conçu pour répondre efficacement aux besoins spécifiques à l’hydrographie, l’océanographie et la biologie à des coûts optimisés, ce navire scientifique est parfaitement adapté aux besoins du marché.

« Dans le cadre de notre activité de services hydrographiques et en tant que spécialiste de la bathymétrie et de l’océanographie, nous connaissions précisément les attentes du marché. Nous avions besoin d’un navire intégré extrêmement performant, à un prix raisonnable. Plus de 40 personnes ont été mobilisées sur la construction de ce navire, réalisé en l’espace de dix mois seulement. FeliX est le résultat de l’ensemble des savoir-faire propres à iXblue. L’intégration verticale du groupe nous offre une flexibilité réelle ainsi qu’une parfaite maîtrise de la technologie, nous permettant de devancer les besoins de nos clients (institutionnels et sociétés privées). iXsurvey, en tant qu’armateur, a un carnet de commandes déjà bien rempli pour FeliX. » Eric Delort, directeur d’iXblue – division iXsurvey.

Actus

La DSN : une réalité pour 520 000 entreprises

La DSN : une réalité pour 520 000 entreprises

Le GIP MDS* (Groupement d’Intérêt Public – Modernisation des Déclarations Sociales) accompagné par Wellcom dans ses relations publics, est maître d’ouvrage opérationnel de la déclaration sociale nominative, la DSN. Ce dispositif émanant de la sphère sociale, qui sera généralisé au 1er juillet 2017, a pour objectif de simplifier les obligations déclaratives des entreprises. Il vise à ne faire qu’une seule déclaration sociale pour les remplacer toutes. Aujourd’hui, 80 % des entreprises passées à la DSN reconnaissent qu’elle constitue une amélioration.

Le 21 juin dernier, Wellcom a organisé un colloque sur la Déclaration Sociale Nominative à 6 mois de sa généralisation (janvier 2017) au Ministère des Affaires sociales et de la Santé pour le compte du GIP-MDS. Organismes de protection sociale, éditeurs de logiciels, experts-comptables et entreprises étaient présents et ont salué l’intérêt de ce dispositif co-construit au profit de la simplification. Cela a également été l’occasion de rappeler que la DSN est une réalité qui sécurise également le droit des salariés et ouvre de nouvelles perspectives.

Marisol Touraine, Ministre des Affaires sociales et Christian Eckert, Secrétaire d’état chargé du Budget ont conclu cette matinée d’échanges. Si Christian Eckert a précisé que la DSN, dispositif de simplification pour les entreprises, sera un socle pour de nombreux futurs projets, Marisol Touraine a, quant à elle, insisté sur l’intérêt de ce dispositif : « La simplification apportée par la DSN contribuera à renforcer l’efficacité de notre modèle social dans son ensemble. C’est une réforme au bénéfice collectif. Son impact transformera le quotidien des entreprises, des organismes de protection sociale, et des salariés. »

Pour en savoir plus : http://www.dsn-info.fr/

*Le GIP-MDS regroupe les organismes de protection sociale (Acoss, Agirc-Arrco, Cnav, Pôle emploi, Unédic, Cnamts, MSA, RSI…) et, comme membres associés, les organisations patronales, des syndicats de salariés, des représentants d’utilisateurs comme les éditeurs de logiciels (Syntec numérique) et les experts-comptables (Conseil supérieur de l’Ordre des experts-comptables).

Focus Event

Leaders & Forté Pharma à la rencontre des bloggeuses lors d’une soirée inédite placée sous le signe du voyage

Jeudi 23 juin, Leaders Cosmetics et les Laboratoires Forté Pharma participaient à la Travel Poulette Party. Une soirée inédite organisée par Manuela Marques du blog Poulette Blog. L’évènement a réuni près de 50 blogueuses beauté et lifestyle. L’occasion pour elles de découvrir les dernières nouveautés de 6 marques sur le thème du voyage et des vacances. Au travers d’une animation basée sur la détente et le bien-être, Leaders Cosmetics a présenté sa nouvelle gamme de masques tissus, les Daily Wonders. De son côté, au travers de conseils personnalisés, Forté Pharma a mis en avant tous les indispensables à mettre dans ses bagages avant de partir en voyage.

focus_P&V_02 focus_P&V_03 focus_P&V_01

Actus

Daher, un acteur clé de la transformation de la chaîne nucléaire française

Daher, équipementier de premier rang dans le développement de systèmes industriels intégrés pour l’aéronautique et les technologies avancées, dont Wellcom gère les relations médias, mise sur l’innovation au service du marché du nucléaire.

Fort d’une expérience acquise dans l’aéronautique pour appliquer les bonnes pratiques de ce secteur d’excellence au marché du nucléaire, Daher a été à même de développer trois offres adaptées aux besoins du marché : des vannes de haute performance à forte valeur ajoutée, des solutions de logistiques clés en main pour sécuriser les nouveaux projets et l’exploitation des centrales, mais aussi des services spécifiques pour répondre aux nouveaux enjeux industriels du marché du nucléaire notamment le traitement des déchets nucléaires.

Ainsi, l’équipementier est le seul acteur du marché à proposer le NCS45 qui est un produit et procédé breveté, testé et agréé d’encapsulation des crayons combustibles nucléaires endommagés, sous eau ou en cellule chaude (UBE).

« Les défis du marché du nucléaire sont totalement intégrés et pris en charge par nos équipes d’experts. C’est pourquoi DAHER concentre ses efforts sur l’innovation en la plaçant au service de la compétitivité de la filière. Nous sommes à même d’accompagner nos clients à chaque étape de leur chaîne de valeur, dans leurs défis industriels pour assurer la pérennité du mix-énergétique de demain», ajoute Bruno Cahen, en charge du Développement des Services nucléaires.

DAHER est également sur les réseaux sociaux : @DAHER_official

CHIFFRE

C’est à dire 25,9 millions d’internautes de 15 ans et plus : c’est le nombre de Français qui se sont rendus sur au moins un site/une appli radio ou musique depuis un ordinateur, un mobile et/ou une tablette en juin 2016. Soit 1 Français sur 2. Chaque jour, ils étaient 5,3 millions en moyenne à surfer quel que soit l’écran. Parmi eux, 2,8 millions de visiteurs uniques se sont connectés aux sites et applications de Radio et de Musique depuis leur smartphone qui devient donc le 1er écran pour la musique. L’écran ordinateur comptait en juin 2,1 millions d’internautes au quotidien sur les sites et appli de Radio et de Musique.

Source : Mesure Internet Global Radio et Musique de Médiamétrie réalisée pour le GESTE

Mobilité / Site

Le waze de la file d’attente

Hurikat informe en temps réel du meilleur moment pour aller au musée, appeler votre service client, vous rendre dans une boutique, contacter une administration… Une application communautaire qui évite de faire la queue, comme le propose la désormais célèbre appli Waze pour les embouteillages. N’attendez plus, téléchargez l’appli (gratuite).

Kiosque

Give me 5

Phosphore, le magazine jeunesse du groupe Bayard a lancé « Give me five by Phosphore » avec une promesse : « 5 actus à lire en 5 minutes, 5 jours par semaine à 5.05 PM sur ton portable ». Une appli gratuite destinée aux 14-18 ans, qu’ils soient ou non abonnés au titre. 5 jours sur 7, à la sortie des cours, l’appli développée au Québec par le studio Tobo propose un décryptage de cinq actualités fortes de la journée (politique, international, économie, société, culture, loisirs, sport etc.). Visuels, gif et/ou vidéos peuvent se partager facilement via un bouton dédié illustre chaque sujet.

DERNIERES VIDEOS