MENU

l'actu wellcom

février 2011
Accueil > Wellnews

Interview

Internet vs télévision : fondu enchaîné

Interview de David Abiker

Chroniqueur media et nouveaux media pour France Info,
Arrêt sur Images, Femme Actuelle, Paris Obs et la revue Médias

Image contes de la téle ordinaireDavid AbikerInternet va-t-il sonner le glas de la télévision ? C’est en tous cas ce que prédit David Abiker, chroniqueur pour France Info, Arrêt sur Images et quelques magazines de la presse écrite, dans son dernier ouvrage « Contes de la télé ordinaire » (éd. Michalon, 2008) dont il nous livre la substance ce mois-ci.
Diplômé de l’Institut d’Etudes Politiques de Paris et titulaire d’un DEA de Sciences Politiques, David Abiker a collaboré à Arrêt sur images, émission hebdomadaire d’analyse et de décryptage des médias sur France 5 (qui a retrouvé un second souffle sur Internet depuis janvier 2008). De septembre 2005 à juillet 2007, il a chroniqué les blogs sur France Inter dans le cadre de la matinale. Depuis septembre 2007, il présente deux rubriques le matin en semaine sur France Info (« A la Une du Net » et « L’invité du Net »), anime « David Abiker et les Infonautes » depuis janvier 2008, et collabore aux magazines Femme Actuelle, Paris Obs et à la revue Médias. David Abiker est, par ailleurs, l’auteur de « Le Musée de l’homme » et « Le Mur des lamentations » aux éditions Michalon.

Vous venez de publier « Contes de la télé ordinaire » (éd. Michalon, 2008), un recueil de chroniques acerbes et drolatiques sur la télévision dans lequel vous mettez le doigt sur un phénomène pour le moins révolutionnaire : la mort imminente du petit écran et la migration de son contenu vers l’Internet. Quelle analyse vous permet une telle conclusion ?

Le téléspectateur a changé. Une étude parue cet automne montre que les 18-25 ans passent désormais plus de temps devant un écran d’ordinateur que devant une télévision. Jeu vidéo, Dailymotion, VOD, zapping, lecture, télé sur Internet, Divx … Cette génération préfère la télé à emporter plutôt que le gros tube cathodique de papa Pierre. Alors que nos parents étaient fidèles à une chaîne dont ils recevaient docilement les programmes, nos enfants sont en train de devenir leurs propres directeurs des programmes. Ce n’est pas la télé qui a changé, mais le téléspectateur qui est devenu infidèle et volatile.

La fin d’Arrêt sur images (diffusée sur La Cinquième de 1995 à 2007), puis sa résurrection sur le web en janvier 2008, est-elle symbolique de cette chronique d’une mort télévisuelle globale annoncée ?

L’engouement et le soutien des téléspectateurs à Arrêt sur images est d’abord un soutien presque militant, les gens estime que cette émission est de salut public dans un PAF où la critique a déserté. Donc, ils sont aujourd’hui 40 000 à payer pour voir la télé sur le Net. Le moment de vérité sera le renouvellement des abonnements. Daniel Schneidermann et son équipe ont rejoint le net au bon moment. Les gens se familiarisent à la télé en ligne. Dans quelques mois, regarder des émissions sur son ordinateur sera d’une grande banalité. Pour en revenir à Arrêt sur images, plus que jamais l’émission reste utile car on voit tous les jours sur le web et à la télé des images sorties de leur contexte, sans explication, qui méritent au moins un commentaire sinon un décryptage.

Comment voyez-vous l’univers médiatique en général, à court et moyen terme, au regard des lames de fond qu’il subit en ce moment : concentration du secteur, émergence du « journalisme citoyen », démissions en cascade dans les grands organes d’information avec déroutes éditoriales, etc… ?

On est dans une phase de recomposition. Certaines chaînes traditionnelles sont en pleine remise en question, mais TF1 a encore de beaux jours devant elle. Je crois que le journalisme est en train de s’approprier Internet. Les sites d’infos sont de plus en plus professionnels et cette utopie d’un journalisme citoyen va disparaître aussi vite qu’elle est apparue. Il n’y a qu’à voir comment des grands journalistes comme Edwy Plenel, Daniel Schneidermann, Pierre Haski (www.rue89.com), Stéphane Cohen (www.rue89.com) et plein d’autres ont investi la toile pour comprendre que la presse va sans doute trouver un second souffle sur le web. La question n’est pas technique, elle est d’abord financière. Les journalistes en ligne pourront-ils vivre de leur métier ? C’est la question. Il faut attendre un peu pour avoir la réponse.

Actus

Le moral des fonctionnaires territoriaux

Logo smaclSMACL, groupe mutualiste d’assurances et de services dédié à la protection de la famille territoriale dont Wellcom gère les relations publiques, dévoile aujourd’hui les résultats de son étude inédite TNS/Sofres* sur « le moral des agents territoriaux ».

Cette étude, commanditée pour mieux comprendre et connaître la réalité quotidienne, les attentes et le vécu professionnel des agents territoriaux dans une période post élections municipales, démontre que dans un contexte plutôt positif de satisfaction quant au poste et au statut qu’ils occupent, les fonctionnaires territoriaux ne souhaitent pas de changement majeur.
Ils sont néanmoins porteurs de véritables attentes pour améliorer leur vie professionnelle au quotidien : des attentes vis-à-vis des usagers, mais aussi et surtout vis-à-vis des nouvelles équipes municipales.
Ils plaident en effet pour plus de reconnaissance du travail qu’ils accomplissent, et apprécieraient d’être mieux formés et mieux protégés par la collectivité pour laquelle ils travaillent.

* Note méthodologie : Etude réalisée pour la SMACL par TNS/Sofres du 28 février au 5 mars 2008 auprès d’un échantillon de 801 fonctionnaires territoriaux : échantillon représentatif des fonctionnaires sur les critères de catégorie, sexe et âge.
Mode de recueil : téléphone au domicile des fonctionnaires territoriaux.

Actus

Les artistes, peintres et sculpteurs luttent contre le cancer des enfants

Enfants et Santé Île-de-France, association régionale affiliée à la Fédération Enfants et Santé qui lutte contre les logo enfant et santeCancers et Leucémies chez l’enfant et l’adolescent en partenariat avec la ville de Nogent et le Lions Club de Nogent-le-Perreux organise une expo-vente d’œuvres d’art, pour la cinquième année consécutive.

RENDEZ-VOUS du vendredi 2 au dimanche 18 mai
au Carré des Coignard
150 Grand-rue Charles de Gaulle à Nogent Sur Marne

12 artistes vous donnent rendez-vous, avec comme invité d’honneur Michel Henry, ainsi que Monica BASSETT, Mounir CHAIBI, Thierry CITRON, Christiane EVEIN-MOURITZEN, Pierre GOGO, Michel KING, MARSO, Manuel RUBALO, Pierre SIZONENKO et Véronique VASSEUR, … Ils vous présenteront des œuvres caractéristiques de leur art, d’une grande diversité : huiles, aquarelles, pastels, bronzes, techniques mixtes, sculptures sur pierre, fils de fer soudés, etc.

Reconnue d’utilité publique, La Fédération Enfants et Santé dont Wellcom gère les relations presse permet aux acheteurs une réduction d’impôts sur les Dons faits à l’association

En achetant une œuvre, conjuguez plaisir et bonne action !!!

Pour en savoir plus, rendez vous sur www.enfants-sante.com.

Actus

Régus renforce sa présence à Aix en Provence

Logo regusRegus, leader mondial de la mise à disposition de solutions d’espaces de travail dont Wellcom gère les relations presse, étend son réseau à Aix-en-Provence avec l’ouverture d’un nouveau centre d’affaires.
Complétant les 36 centres déjà existants sur le territoire national, le groupe renforce sa présence sur les marchés régionaux en répondant à la demande croissante de ses clients en solutions flexibles et externalisées de leurs espaces de travail.

Ce nouveau centre, inauguré le 23 avril dernier, permettra aux entreprises de toutes tailles de s’implanter dans la région PACA, en forte croissance.

Comme tous les centres Regus présents dans le monde entier, le centre du Parc du Golf est idéalement situé, à 15 minutes de l’aéroport de Marseille-Provence, à 5 minutes de la gare TGV d’Aix-en-Provence et au cœur du principal axe de communication autoroutier. Il constitue la solution idéale pour tous les professionnels en déplacement ayant pour objectif de développer le positionnement de leur société sur le marché aixois et ses environs.

Pour en savoir plus : www.regus.fr

Interview

Que faisiez-vous en mai 68 ?

Gerard devauxGérard Devaux, Directeur général Europe continentale d’Hammerson
En mai 68, j’avais 19 ans. C’était pour moi une époque davantage liée à mes études qu’aux « événements » ! Je passais alors les concours d’entrée d’HEC, de l’Essec et de Sup de Co. J’ai d’ailleurs été reçus aux trois ! Les « événements », je les ai finalement vus en résumé à la télévision, comme beaucoup de gens.
Maurice gauchotMaurice Gauchot, Président de CB Richard Ellis France
En Mai 1968, j’avais 16 ans et bien-sûr, je suis allé traîner au Quartier latin, mais très vite c’est devenu trop violent pour moi. En revanche, comme mes parents avaient un restaurant, je pouvais avoir des cigarettes. Qui se souvient qu’on n’en trouvait plus ? Avec un de mes amis dont les parents étaient concessionnaires Renault et qui, lui, pouvait avoir un peu d’essence pour les mobylettes, nous sommes vite devenus très populaires et invités à toutes les surprises parties !
Regis volleRégis Volle, Président de la FNAIR
J’ai le souvenir qu’en Mai 68 cela faisait 1 an que j’étais dialysé à Lyon. On entendait les bruits de la ville, et particulièrement les manifestations, très violentes. Même si je n’avais pas tellement le cœur à participer à ces manifestations et que ma préoccupation primordiale était de pouvoir poursuivre mon traitement le plus longtemps possible, je suis allé en Faculté de Lettres écouter les orateurs étudiants qui refaisaient le monde. C’est qu’au fond de moi j’étais quand même un peu soixantuitard car je ne supportais pas l’autorité sans partage des professeurs de la Faculté de Médecine que je fréquentais, et qui m’ont pourtant bien soutenu !

Actus

Un nouveau concept de revêtement de sol alliant innovation, matériaux durables et savoir-faire artisanaux

Logo interfaceflorInterface FLOR lance aujourd’hui une nouvelle gamme de produits : « FairWorks ».

Le concept FairWorks. consiste à créer et fabriquer des produits uniques et réellement innovants de la façon la plus responsable possible, environnementale et sociale.

Ces produits répondent à trois engagements clairs :

  • Trouver des matériaux disponibles sur place
    Autant que possible, Interface Flor utilise des matières premières naturelles ou recyclées, trouvées le plus près possible du lieu de fabrication des produits.
  • Innover avec les savoir-faire artisanaux traditionnels
    Interface Flor puise dans les savoir-faire des artisans locaux en réunissant les techniques traditionnelles et les pratiques contemporaines.
  • Augmenter les possibilités de revenus pour les communautés locales
    Pour y parvenir, Interface Flor travaille en étroite collaboration avec les organismes locaux et les O.N.G.

L’objectif du concept Fairworks consiste à démontrer comment les entreprises Internationales peuvent collaborer avec les communautés locales sur des initiatives innovantes, durables et commercialement viables, dans un rapport économiquement avantageux pour les deux parties.
Interface Flor, dont Wellcom gère les relations presse, est le leader mondial de la fabrication de revêtements de sol modulaires respectueux de l’environnement.

Pour en savoir plus, rendez vous sur www.interfaceflor.eu.

Interview

Etienne Mougeotte fête les 30 ans du Figaro Magazine par une refonte éditoriale

Interview d’ Etienne Mougeotte

Directeur des rédactions du groupe Le Figaro

Logo figaroEtienne MougeotteLe Figaro Magazine fait peau neuve ! Le 21 mars, le Figaro magazine a lancé sa nouvelle formule, avec au menu, un nouveau logo et une nouvelle signature : «Le plaisir de s’informer». Le titre, qui fêtera ses 30 ans le 12 avril, prépare par ailleurs, en plus d’un numéro spécial, une exposition sur les grilles du Sénat, avec les 80 plus belles photos qu’il a publiées. Pour nous parler de cette refonte, Wellnews s’est adressé à Etienne Mougeotte, Directeur des rédactions du groupe Le Figaro.
Diplômé de l’Institut d’études politiques de Paris, après une hypokhâgne au lycée Henri-IV à Paris, Etienne Mougeotte a complété sa formation de journaliste à l’Institut français de presse, toujours à Paris. Il débute sa carrière au quotidien Paris-Normandie avant de rejoindre rapidement France Inter en 1967, comme reporter puis correspondant à Beyrouth. Il travaille tour à tour à Europe 1, l’ORTF, RTL, avant de revenir à Europe 1 en 1974 où il devient rédacteur en chef puis directeur de l’information jusqu’en 1981. Il sera l’incontournable Vice-président du groupe TF1.

Quels sont, dans les grandes lignes, les principes de cette refonte éditoriale, tant sur le fond que sur la forme ?

Le Figaro Magazine fête cette année ses 30 ans. A cette occasion nous avons voulu réaffirmer le concept unique du titre : un magazine haut de gamme du week-end qui mêle actualité, découverte, culture et art de vivre. Les fondamentaux ont été redynamisés et la maquette a été modernisée : nouveau logo, nouvelles rubriques, nouvelles signatures…. Plus réactif, plus clair, plus proche de ses lecteurs, mais toujours aussi attentif à la qualité de l’écriture et de l’iconographie, le Figaro Magazine approfondit le concept qui a fait son succès : l’actualité pour s’informer, comprendre et réagir ; le reportage pour apprendre, découvrir et rêver ; la culture et l’art de vivre pour se cultiver, sortir et consommer.

A quand remonte le dernier « lifting » du Figaro Magazine, et quelles sont les raisons du choix d’une nouvelle formule aujourd’hui ?

La précédente refonte remonte à presque 3 ans. Le monde change très vite, la concurrence, l’internet… Dans ce contexte, ne pas bouger revient à reculer. Le nouveau Figaro Magazine s’adresse au lecteur d’aujourd’hui, il vise toujours à être à la fois un magazine d’actualité, de reportages et d’images, de culture et d’art de vivre, mais il s’inscrit dans un siècle balayé par la mondialisation, fouetté par la révolution numérique et avec, du même coup, un fort besoin identitaire.

Cette refonte a t elle été l’occasion d’un remaniement au sein de la rédaction, d’une redistribution des rôles ?

Cette refonte a été portée par la nouvelle équipe de direction à la tête du Figaro Magazine depuis septembre 2007, Alexis Brézet, Directeur de la rédaction, Joseph Maggiori, Directeur artistique (ex-DA du groupe Express-Expansion) et moi-même. Ce coup de jeune sur le Figaro Magazine a été réalisé avec l’ensemble de la rédaction qui s’est enrichie à cette occasion de nouvelles signatures : Frédéric Martin-Bernard, Eric Zemmour, Anne Fulda, Mathieu laine.

Plus d’informations sur Etienne Mougeotte
À partir de 1981, il prend en charge le pôle Médias au sein du groupe Matra-Hachette. Il devient rédacteur en chef du Journal du dimanche puis de Télé 7 Jours de 1984 à 1987. En 1987, il entre à TF1 que vient d’acheter le groupe Bouygues. Il devient rapidement le vice-président du groupe TF1 et le directeur d’antenne de la chaîne TF1. Il est également président de LCI, la chaîne d’information en continu du groupe TF1, depuis la création de la chaîne en 1994. Enfin, depuis 2006, il est vice-président et membre du conseil de surveillance de la chaine d’information internationale France 24, détenue à part égale avec France Télévision. Le 6 août 2007, il quitte TF1 pour rejoindre Le Figaro Magazine. Le 20 novembre 2007, il devient directeur des rédactions du groupe Le Figaro, succédant à Nicolas Beytout. Il rejoint parallèlement à partir du 2 décembre 2007 l’équipe des intervieweurs du Grand jury RTL-LCI-Le Figaro.

Actus

iDNiGHT by iDTGV…lancement le 4 avril

Logo idtgvImage idtgvQue diriez-vous d’une nuit passée à bord d’un iDTGV, le train « nouvelle génération » de la SNCF, avec une ambiance musicale, une restauration adaptée au monde de la nuit, un espace lounge offrant de nombreuses activités… ?

Depuis le 4 avril, iDTGV et la SNCF invitent les voyageurs à vivre cette nouvelle expérience à destination de Bayonne, Biarritz, Saint Jean de Luz, Hendaye,… en attendant l’ouverture d’autres lignes d’ici l’été.

iDNiGHT by iDTGV, dont Wellcom gère les relations presse et publiques depuis 3 ans, propose une approche complètement inédite et résolument festive du voyage de nuit. A son bord, des voyageurs âgés essentiellement entre 18 et 30 ans (mais tous les voyageurs sont les bienvenus), et désireux d’optimiser leurs soirées… profiteront de ce nouveau service pour faire de leur temps de voyage, un temps de fête !

Les voyageurs pourront se rendre en voiture-bar pour rejoindre le coeur de la fête. Au programme : une ambiance musicale orchestrée par un DJ et une carte de restauration spécialement adaptée au monde de la nuit, avec des offres spéciales comme pour les petits groupes. Les noctambules pourront également profiter d’un espace « lounge » installé dans une voiture adjacente dédiée. Cet espace a été spécialement pensé pour permettre les rencontres, les discussions et pour permettre aux voyageurs de se consacrer aux activités proposées telles que des jeux cartes, des jeux de société, la location de DVD,… ou encore des démonstrations de produits.

A noter qu’iDNiGHT respecte la tranquillité de chacun : tous les voyageurs ont une place attitrée dans l’une des 8 autres voitures (3 Premières et 5 Secondes), avec lumière tamisée pour laisser place à la tranquillité et au repos.

Au petit matin, une boisson chaude en libre service sera proposée au bar pour le réveil.

Pour en savoir plus : www.idtgv.com.

Focus Créa

Veka

Communication ou innovation ?
Services, qualité ou environnement ?

VEKA a fait le choix de ne pas compter sur le hasard !
Parce qu’une relation gagnant-gagnant s’établit
à tous les niveaux des exigences et des besoins,
sans compromis ni concession !

Actus

Bienvenue Linkeo !

Logo linkeoLinkeo, web agency spécialisée auprès des TPE et PME dans la création de sites Internet, le référencement et l’accompagnement des entreprises dans leur communication sur le web, confie la gestion de ses relations publiques à Wellcom afin de renforcer sa notoriété en tant qu’acteur référent dans le secteur du web.

Linkeo a notamment développé le portail Qualidevis.com permettant aux internautes, demandeurs de prestations, d’être mis en relation avec les entreprises compétentes pour ces mêmes prestations (courtage en devis).

Pour en savoir plus sur Linkeo : www.linkeo.com

CHIFFRE

Noël 2010: bilan toujours en hausse pour le commerce électronique 3 internautes sur 4 ont utilisé internet pour faire leurs courses de Noël à partir d’un ordinateur, d’un Smartphone ou d’une tablette numérique – 6,2 milliards d’euros dépensés en ligne à Noël (+24%) Plus de 9 acheteurs sur 10 satisfaits de leurs achats de Noël en ligne.
Source : FEVAD

Kiosque

GPO Nouvelle formule

Le magazine GPO, Gérer Prévoir Optimiser, dédié aux dirigeants d’entreprise, prépare sa nouvelle formule dont le premier numéro sortira en octobre 2011. Une nouvelle édition très attendue depuis le rachat de la marque par Céline Prieur en ce début d’année. Le site www.gpo.fr magazine en ligne des dirigeants d’entreprise, est quant à lui d’ores et déjà enrichi à l’image de cette nouvelle dynamique depuis début janvier 2011.

La nouvelle direction du magazine GPO et toute l’équipe de Rédaction affichent ainsi leur volonté de répondre encore mieux aux attentes des dirigeants et cadres dirigeants et de les guider dans l’optimisation de la gestion de leur entreprise.

DERNIERES VIDEOS