MENU

l'actu wellcom

septembre 2015
Accueil > Wellnews

Actus

La place croissante de l’économie du partage dans le Tourisme

39% des Français ont déjà pratiqué une activité de partage durant leurs congés et ¼ avait prévu de le faire durant les dernières vacances de la Toussaint. L’économie du partage, ou la consommation dite « collaborative », permettant aux français de faire face à un environnement économique tendu, se développe considérablement et notamment dans le secteur du tourisme. Easyvoyage.com, dont Wellcom gère les relations média, nous fait partager des indications chiffrées sur ces nouvelles pratiques.

Parmi les plus plébiscitées, on retrouve :

  • La location d’appartements entre particuliers (21%)
  • Le partage du véhicule d’un particulier (16%)
  • Le partage de son propre véhicule avec un particulier (15%)

Le gap entre ceux disant être prêts à tenter certaines expériences et ceux qui les ont déjà pratiquées (comme le gamping, l’échange d’appartement, le woofing…) peut amener à se demander si ces nouvelles pratiques constituent un mouvement de fond ou de simples tendances.

Plus d’informations sur www.easyvoyage.com

EasyVoyage_infographie

Actus

50% des internautes prévoient de dépenser moins que l’année dernière pour Noël

Pionnier de la comparaison des prix sur Internet, le sondage mené par Touslesprix.com fin octobre dernier a révélé que la moitié des internautes comptait diminuer son budget dédié aux cadeaux de Noël cette année. 62% des internautes dépenseront moins de 200€ pour leurs achats de Noël tandis qu’une part importante a décidé de s’y prendre plusieurs mois à l’avance pour étaler ses dépenses. D’autres profitent des périodes de soldes dont 17% durant les soldes d’été et 4% attendront celles de janvier pour remettre leurs cadeaux. La première motivation à cette anticipation ? Réaliser des économies (47%), éviter la foule des magasins en période de fêtes (31%) ou encore être livré à temps (22%).

Plus d’informations sur http://touslesprix.com/ qui propose également une analyse de l’évolution du prix des jouets, et identifie la meilleure période pour les acheter.

tous-les-prix-sondage

Tendances

Un institut d’étude, un prospectiviste, une multitude de tendances !

Au début du mois de novembre, BVA livrait quelques extraits de son carnet de tendances 2015-2019, dont la sortie officielle est prévue courant décembre.

tendances

Ce carnet de tendances BVA se veut être un outil de réflexion prospective à moyen terme au service de l’entreprise afin d’appréhender les grandes évolutions au niveau des marchés, des clients ou encore des métiers. Un outil pour anticiper les comportements, besoins et attentes du consommateur et mettre en perspective ces différentes logiques qui traversent et construiront la société de demain. Un carnet qui répertorie 16 grandes tendances sociétales et 48 tendances opérationnelles. Invité par l’institut BVA, Joël de Rosnay, prospectiviste et écrivain, a ouvert le bal de cette présentation en exposant 6 tendances socio-économiques et culturelles dans l’écosystème numérique. Convaincu que la croissance reviendra, portée par la génération Y, et que pour sortir de schémas hiérarchiques désuets, elle pratiquera l’art de la « contournation » ou aura recours au « système D Col », soit le système D classique mais devenu collectif et collaboratif. De ces 6 tendances présentées, il est possible de dégager deux grandes orientations de la société.

Les systèmes hiérarchiques classiques ont vécu…

Pour définir cette première tendance, Joël de Rosnay parle d’humain « augmenté », concept qu’il explique par le fait que l’homme est aujourd’hui doté de plus de sens qu’au moment de sa naissance. Une augmentation liée à la technologie qui est partout. Ainsi « on ne va plus sur Internet mais on est dans Internet ». Une réalité qui bouleverse le rapport au monde, le rapport aux autres. D’autant plus vrai pour la génération Y qui vit pleinement dans cet écosystème numérique recherchant toujours plus de partage et de collaboratif. Reconsidérant la culture organisationnelle classique du travail, cette jeunesse préfère mettre en place l’évaluation collective. Associée à la « dictature » de l’immédiateté, cette remise en cause peut se résumer selon Joël de Rosnay par l’acronyme IKWIWAIWIN soit « I Know What I Want And I Want It Now ». Un cri plus sélectif que celui que poussait Freddie Mercury il y a déjà plus de vingt ans.

Ainsi, les structures rigides de type pyramidal encore très présentes dans le secteur éducatif, bancaire ou encore des assurances et qui pratiquent la «désintermédiation» ne seront plus adaptées.

Une initiative allemande illustre bien cette tendance de la création, de l’imagination et de la conception de systèmes innovants. Il s’agit de Friendsurance qui, comme son nom le laisse comprendre, est une assurance mais de nouvelle génération.

Le principe consiste à proposer aux internautes de s’assurer entre «amis» tout en laissant une place centrale aux assureurs traditionnels. Ici, tout est une question de montant de sinistre. Pour les petits sinistres, la communauté gère seule le remboursement. Et quand le sinistre est plus important, les compagnies classiques prennent le relais.

… la chose politique se doit également de changer.

« Du peuple, par le peuple, pour le peuple ». Cette citation célèbre du seizième Président des États-Unis est revendiquée par cette nouvelle génération. Si Abraham Lincoln définissait en ces termes la démocratie, les jeunes aspirent à ce que cette dernière se pratique ainsi dans la réalité. Ils souhaitent sortir de la démocratie représentative pour entrer de plein pied dans la démocratie participative. Dans cette ambition, trois dimensions entrent en ligne de compte : la rue parce que c’est encore là que se font les révolutions, la télévision, car c’est encore le canal de masse et les réseaux sociaux, pour s’organiser, échanger des idées, partager du contenu. Avec ces réseaux, ils pratiquent la subversion numérique qui, fusionnée par Joël de Rosnay, donne le néologisme « cybversion ». Cet activisme peut prendre des formes diverses : destruction de réputation, promotion d’idées ou encore boycott.
Une toute récente initiative française fait écho à cette tendance. Un manifeste créé par la génération Y, pour la génération Y, a été publié fin novembre dans le journal Libération. Un manifeste provenant d’un mouvement constitué de 8 jeunes âgés de 22 à 29 ans. Sobrement et simplement nommé « mouvY », ce mouvement fait 3 constats : les affaires, le non renouvellement de la classe politique et les dépenses injustifiées.

tendance-visu1

Le mouvement, au-delà des constats, fait également des propositions prônant la limitation à 3 mandats, des peines incompressibles pour les élus condamnés et une remise à plat du mode de rémunération des parlementaires.
Et pour véhiculer leurs idées, ce mouvement en appelle à la social currency, soit au partage sur les différents réseaux de tout à chacun.

tendance-visu2

Ainsi, pour la génération Y, le monde politique actuel, organisé autour de grands partis, tout comme le monde de l’entreprise, où les systèmes hiérarchiques restent classiques, sont jugés «hors-jeu».
Enfin, loin de s’inscrire en marge de ces systèmes, cette génération ambitionne de proposer d’autres formes d’organisation, qu’elles soient politiques ou professionnelles.

Actus

Un partenariat pour collecter et valoriser les « Médicaments Non Utilisés »

Véritable enjeu de santé publique, les Médicaments Non Utilisés (MNU) au sein des foyers en France représentent 19 200 tonnes soit 358g par foyer*. Si cela pose d’importants problèmes environnementaux (liés au mélange de molécules dans le sol et l’eau), il est également question de sécurité sanitaire domestique (ces médicaments peuvent être ingérés par les plus jeunes ou les seniors). C’est ainsi qu’Harmonie Mutuelle, 1ère mutuelle santé de France, accompagnée par Wellcom dans ses relations médias et Cyclamed, association agréée par les pouvoirs publics, signent un partenariat pour collecter et valoriser ces médicaments, périmés ou non, rapportés dans les officines.

« Harmonie Mutuelle et Cyclamed sont deux acteurs de l’économie sociale et solidaire. Ce partenariat autour du Bon Usage des Médicaments et du retour des MNU à l’officine permet de mettre en place les synergies nécessaires à la sensibilisation du grand public sur les enjeux du recyclage des médicaments », explique Thierry Moreau Defarges, Président de Cyclamed.

*Source : Institut CSA

Actus

Solidarité et « témoignages qui donnent la pêche ! »

« Osez la convivialité : 52 témoignages qui donnent la pêche ! », c’est l’ouvrage publié le 15 novembre dernier à l’occasion duquel CARGLASS®, conseillée par Wellcom dans ses relations publics, présente une opération autour des valeurs de partage, de solidarité et de convivialité. Ce livre de témoignages positifs au travail, par la mise en place d’une action qui « a fait du bien aux autres », est un livre collaboratif conçu, réalisé et édité par l’Association Entreprise & Association. Claire Boilley-Forestier, Chef de projet Développement Responsable chez CARGLASS® y dévoile l’opération « Petits pas », menée en novembre 2012, une opération solidaire qui a mobilisé les 3 000 collaborateurs de CARGLASS® au profit de l’Association Petits Princes, visant à réaliser les rêves des enfants malades. L’objectif de faire faire 7 millions de pas aux collaborateurs en une journée fut largement atteint et fit l’objet du versement d’un don à l’Association.

« Au-delà de l’objectif atteint, la journée a permis de fédérer en interne les équipes autour d’une cause commune et solidaire. Les retours positifs des collaborateurs font part d’un vrai moment de convivialité et de bonne humeur générale au sein de CARGLASS®. Deux ans après, cette journée reste gravée dans la tête des collaborateurs c’est pour cela que j’ai souhaité partager cette formidable expérience dans ce livre », explique Claire Boilley-Forestier.

Actus

Les innovations technologiques et sociétales d’un futur à portée de main

Quel avenir nous réserve un monde en pleine mutation? Le dernier numéro de la revue papier et digitale d’Influencia aborde ce « futur déjà là, mais inégalement réparti »* à travers l’innovation et les nouveaux modes de fonctionnement d’un monde connecté. Le « travailler ensemble » dans un univers de plus en plus interactif et multifacettes sera le mot d’ordre de demain, là où consommateurs, citoyens et marques n’ont jamais été si décloisonnés. A travers investigations, interviews et tribunes, cette dernière revue explore l’impact de ces nouveaux enjeux économiques sur le marketing et la communication.

« Nous avons été l’un des premiers médias, pour ne pas dire le premier dans notre univers, à nous focaliser sur ces sujets et leur potentiel pour les métiers de la communication, du marketing et de la création en général. », explique Isabelle Musnik, la fondatrice, directrice des contenus et de la rédaction. « L’innovation, c’est notre moteur. Elle nous fait sourire, elle nous fait rêver… ».

* Citation de l’auteur de science-fiction William Gibson

Plus d’informations sur http://www.influencia.net/

Coup de projecteur - Interview

Prenez le pouvoir sur votre vie !

Prenez le pouvoir sur votre vie !

Diplômé de l’Ecole Polytechnique, de l’Ecole des Mines, de l’Institut d’Etudes Politiques et de l’Ecole Nationale de l’Administration, Jacques Attali témoigne d’une carrière tout aussi exemplaire !

Professeur d’économie à l’école Polytechnique, à l’École des Ponts et Chaussées et à l’Université Paris-Dauphine, éminent écrivain auteur de 65 ouvrages, éditorialiste à l’Express et fondateur d’Action Contre la Faim, d’Eurêka, du GAFI et de la BERD, Jacques Attali est président de A&A (société internationale de conseils stratégiques), du Groupe PlaNet Finance et du mouvement pour l’économie positive.

Interview privilégiée de l’un des 3 plus influents intellectuels de France, à l’occasion de la sortie de son nouvel opus « Devenir soi ».

1/ « Devenir soi » est le dernier-né de la soixantaine d’ouvrages que vous avez écrits.
Faut-il toute une vie ou presque, pour devenir soi et trouver ainsi la sérénité? 

Toute une vie ? Non, pas du tout ! [Dans un monde aujourd’hui insupportable et qui, bientôt, le sera bien plus encore, il est temps pour chacun de se prendre en main, sans attendre indéfiniment des solutions miraculeuses]*. Devenir soi devrait se faire dès l’école. C’est dès lors que  l’on doit commencer et réaliser qu’il ne faut pas attendre la fin d’une vie. Si on ne devient soi qu’à la fin de sa vie, c’est assurément trop tard, alors on se retourne et on constate que l’on a perdu sa vie. D’autre part, devenir soi ne veut pas forcément dire atteindre la sérénité mais plutôt atteindre la plénitude. Il y a une réelle nuance car la plénitude peut aussi être faite d’inquiétudes, de doutes et de remises en cause.

2/ Votre philosophie du bonheur réside dans la méditation et la révolte, ce qui peut paraître paradoxal. Comment les deux se conjuguent-ils?

Trop souvent, la méditation est ressentie comme une façon d’accepter le monde comme il est. J’ai souvent suspecté une grande partie de la doctrine bouddhiste ou des doctrines tournant autour de la méditation d’être des apologies de la résignation, ce qu’elles sont souvent. Je pense que le retour sur soi, la prise de conscience de sa plénitude et du temps qui passe, doivent au contraire amener à se révolter, tout simplement pour que la vie soit la plus intense possible.
[Plus nombreux seront ceux qui ne se résigneront pas, plus profonde sera la démocratie, plus seront libérées des énergies, plus seront créées des richesses. Où que vous soyez, qui que vous soyez, agissez comme si rien ne vous était impossible. Ayez le courage d’agir. Prenez le pouvoir sur votre vie !]*

3/ Selon vous nous sommes des « résignés-réclamants ». Est-ce inhérent à la culture française et aux français?

Non, ce qualificatif de « résignés-réclamants » n’est pas propre aux français mais à chacun d’entre nous. Il témoigne déjà d’un progrès puisqu’il comprend la notion de « réclamant », une avancée par rapport à la situation antérieure d’esclavage et d’acceptation du monde comme il est. Mais désormais, il faut passer au stade supérieur, à savoir du stade de « résigné-réclamant » au stade de « l’autonome qui devient soi ». Ce constat vaut pour tous mais s’applique bien aux français car ceux-ci sont habitués à une société plutôt militaire, organisée à l’intérieur d’un système stable. Ils sont beaucoup plus soucieux d’appartenir à un système défini par d’autres que de créer le leur. Il y a toutefois beaucoup de français qui quel que soit leur milieu social, ne sont pas dans ce paradigme, ce qui fait la grandeur de la France.

4/ Aussi, pensez-vous qu’à l’aube de 2015, le pays et les citoyens soient capables de prendre le pouvoir sur leur vie, comme vous le recommandez?

Bien sûr, je pense que les français sont tout à fait capables de prendre le pouvoir sur leur vie pour devenir eux-mêmes, dans un élan de courage que je qualifierais de « suicidaire et salvateur ». Je pense que la colère qui gronde dans ce genre de pays doit conduire à ce genre de mouvement insolite. Cet élan de courage, ce ne sont pas que les français qui doivent en faire preuve mais chacun d’entre nous. [De Gandhi à Steve Jobs, de Bouddha à Picasso, ils sont nombreux, ceux qui se sont libérés des déterminismes et des idéologies, pour choisir leur destin et changer le monde. Aujourd’hui, mille trajectoires humaines, célèbres ou anonymes, donnent le signal d’une nouvelle Renaissance. Toutes incitent à réfléchir au chemin que chacun peut emprunter, pour choisir et réussir sa vie]*.

 

Avec l’aimable contribution
de Speakers Academy®.

*Les passages mis [entre crochets] sont des extraits de l’ouvrage de Jacques Attali
« Devenir soi » (Editions fayard).

Actus

Un festival qui dévale la France

Festival itinérant de films de montagne qui parcourt la France pour faire découvrir à tous la splendeur des sommets, Montagne en Scène, accompagné par Wellcom dans ses relations médias, ouvre son Edition 2014 en beauté : une inauguration au Zénith de Paris le 10 novembre prochain suivie de 12 autres dates programmées partout en France. Créé en 2012 par deux amoureux des pistes, Cyril Salomon et Manon Grimwood, le plus grand festival de films de montagne de l’Hexagone rassemble des thèmes variés : aventure, sport extrême, découverte, exploit sportif… 4 films d’envergure et un film bonus sont au programme ainsi qu’une mise à l’honneur des cinéastes amateurs ou professionnels qui monteront sur scène pour transmettre leur passion et échanger avec les quelques 15000 spectateurs attendus. Les places sont d’ores et déjà en vente sur leur site.

Pour en savoir plus.

Coup de projecteur - Portrait - Vidéos

Portrait vidéo de Constance Le Bihan

Créée en 1993, la fondation FACE est un réseau territorial de plus de 4000 acteurs, associations locales et entreprises mobilisées autour d’un grand mouvement social et sociétal de lutte contre l’exclusion, les discriminations et la pauvreté.

Constance Le Bihan, chef de projet au sein de cette fondation reconnue d’utilité publique, nous présente ici le projet phare « facealemploi.tv », dispositif national d’accompagnement vers l’emploi des jeunes issus de quartiers prioritaires. Coup de projecteur sur cette plateforme numérique nationale de CV vidéo qui favorise tant l’égalité des chances, que la cohésion sociale et le développement territorial.

Actus

Gérer son stress en 10 points clés

Le cabinet Merlane, spécialisé dans le conseil en management et ressources humaines, accompagné par Wellcom dans ses relations médias, nous donne
10 conseils pour maîtriser son stress et conserver une bonne santé physique et mentale. Défini comme une forme de déséquilibre entre la perception qu’une personne a des contraintes imposées par son environnement et les ressources dont elle dispose pour y faire face, le stress peut devenir nocif pour la santé s’il est excessif : tensions, irritabilité, insomnie, dépression… Biljana Zaric, Responsable des activités Management, Transformation et Qualité de Vie au Travail chez Merlane nous transmet ici ses quelques astuces simples :

  1. Savoir que le stress est une réaction normale et utile, qu’il ne devient dangereux que lorsqu’il devient chronique ou trop fort.
  2. Gérer son stress est important pour son bien-être mais aussi pour son efficacité et sa performance au travail.
  3. Identifier ses propres facteurs de stress permet de mieux y faire face.
  4. Se relaxer régulièrement (même brièvement).
  5. Prendre soin de son organisme (hygiène de vie, activité physique, alimentation, tabac…).
  6. Développer des attitudes mentales adaptées en situation de stress (relativiser, dédramatiser…).
  7. Cultiver les émotions positives.
  8. Adopter des comportements « affirmés » et éviter les comportements passifs (tout garder pour soi) ou agressifs (attaquer les autres).
  9. Développer son soutien social et ne pas rester isolé face aux difficultés.
  10. Rester réaliste et patient : la gestion du stress comme tout apprentissage prend du temps et se fait pas à pas.

CHIFFRE

Le e-commerce poursuit sa croissance aux Etats-Unis, avec des ventes en hausse de 14% en 2014 (par rapport à l’année précédente), d’après une étude de Comscore. Un développement quatre fois plus rapide que les ventes « off-line ». Le e-commerce représente 12% des dépenses des consommateurs américains (hors alimentaire) – contre 8% en France, selon les derniers chiffres de la Fevad.

Source : lexpress.fr.

Mobilité / Site

Infinit

Envoyer des fichiers sans limite de taille de son smartphone, c’est désormais possible !

Si échanger des photos ou extraits vidéo avec ses amis de son mobile est devenu d’un commun sans nom, envoyer des fichiers plus lourds comme des films ou de gros fichiers relevait jusqu’à présent du domaine de l’exploit ! Start-up développée par deux français, Infinit permet désormais de transférer des fichiers sans limite de taille et promet une vitesse de téléchargement 2 à 30 fois plus rapide que les solutions comme Wetransfer ou DropBox !

Kiosque

H+ Magazine

H+ Magazine s’intéresse au secteur de la robotique, des drones et de l’intelligence artificielle, actuellement en pleine révolution. Un bimestriel de 116 pages qui propose un nouvel espace de réflexion, et qui ouvre les grands débats publics que suscite la croissance frénétique de ces technologies avant-gardistes. Le premier numéro aborde le sujet des objets connectés qui bouleverse la donne, s’intéresse au concours lancé par la DARPA (Defense Advanced Research Projects Agency) pour lequel se sont affrontés les meilleures équipes de roboticiens du monde entier pour créer le robot le mieux adapté pour intervenir lors d’une catastrophe : tremblement de terre, accident nucléaire…

DERNIERES VIDEOS