MENU

l'actu wellcom

# 128 juin 2015
Accueil > Wellnews

Coup de projecteur - Interview

Jean-Michel Aphatie : « La politique est l’écriture de l’histoire d’un pays, elle est passionnante à regarder et à analyser »

Jean-Michel Aphatie : « La politique est l’écriture de l’histoire d’un pays, elle est passionnante à regarder et à analyser »

Jean-Michel Aphatie, à la verve chantante du Sud-Ouest reconnaissable entre toutes au sein du PAF, s’inscrit aujourd’hui parmi les figures du journalisme politique les plus émérites.
Entretien avec un passionné de l’actualité, au rendez-vous sur RTL et Canal + en cette rentrée !

Voilà une vingtaine d’années que vous exercez le métier de journaliste politique. Qu’est-ce qui vous a passionné et continue de vous faire vibrer, d’autant plus au regard du désamour des français pour la politique ?
En premier lieu, je pense qu’il est important de saisir la nuance entre le désamour des français pour la politique, qui d’après moi n’est pas, du désamour qu’ils ressentent à l’égard de ceux qui la font. On constate aujourd’hui une réelle absence de confiance en les hommes politiques, ce désamour affecte les responsables et non la politique elle-même.
En revanche, le journalisme politique profite toujours aujourd’hui de l’intérêt qu’ont les gens pour la politique. Cette politique est l’écriture de l’histoire d’un pays, elle est passionnante à regarder et à analyser, quelle que soit l’évolution du peuple à l’égard des dirigeants.
Le journalisme politique me fait vibrer parce qu’il s’agit d’un exercice intellectuel ininterrompu de hiérarchie des événements dans une société, il consiste à essayer de comprendre les événements, tenter de distinguer dans le flot d’actualités ce qui est important de ce qui l’est moins puis communiquer les informations dans un contexte et dans une continuité. Le travail de journaliste politique demeure utile pour la société, il nécessite par exemple de s’interroger : quelle est la part dans la crise économique que nous connaissons aujourd’hui des décisions ou non-décisions prises ou non-prises, il y a 20 ans, voire 30 ans ? La complexité réside dans le fait que le journaliste politique fait ce travail en courant en permanence le risque de l’erreur, du contre-sens, qu’il doit ensuite assumer. Exercer le journalisme politique relève du défi permanent car évidemment, au nom de quoi peut-on, journaliste, revendiquer une quelconque infaillibilité ?
Par ailleurs, je pense qu’il faut savoir exercer ce travail en se tenant, d’une part, à distance des acteurs et d’autre part, des courants politiques qui composent la société. La question de l’indépendance de celui qui exerce ce travail est une question majeure. Il faut que l’intelligence soit libre de toutes les chaînes si cela est possible, sans doute ne l’est-ce pas mais il faut pour autant poursuivre cet idéal.

Grâce aux réseaux sociaux, désormais tout le monde peut exprimer ses opinions, les dirigeants comme le peuple, vous-même avez un compte Twitter. N’est-ce pas aujourd’hui un puissant outil démocratique qui révolutionne le débat politique ?
Il est évident qu’Internet est un bel outil démocratique en ce que chacun peut exprimer son opinion. Quant à bouleverser le journalisme politique, je ne le pense pas. Je suis actif sur Twitter mais ça ne révolutionne pas franchement mon travail. Le digital reste mineur en termes d’audience et d’impact si je le compare à mes interventions radio le matin. Twitter et Internet sont des outils modernes qui sans doute accroissent la propagation de l’information, possédée instantanément par beaucoup de monde. Pour autant, les médias traditionnels jouissent encore d’une force considérable et je ne vois pas de raisons pour lesquelles cela changerait. Il faut avoir conscience des masses et il y a deux poids deux mesures d’après moi, entre un tweet et une intervention radio. Lorsque je tweete, il y a environ 50 retweets, tandis que lorsque j’interviewe par exemple Jean-Luc Mélenchon sur RTL, il y a 2 millions d’auditeurs ! Ceux que l’on appelle communément les vieux médias conservent d’après moi une force et un impact incomparables. Ces réseaux sociaux, espaces d’expressions favorisent le débat politique car ils permettent le partage de points de vue originaux. Néanmoins, il ne faut pas survaloriser le poids de ces canaux modernes de communication dans la fabrication des opinions publiques.

Le digital a-t-il fortement impacté le mode de prise de parole des politiques ?
Le digital n’a pas foncièrement changé la manière dont les politiques s’expriment, il a simplement apporté aux dirigeants un canal supplémentaire de communication. A titre d’exemple, très fréquemment, lorsqu’Alain Juppé doit faire une annonce importante, il passe par le bais de son blog afin de maîtriser complètement sa communication. Cet espace s’apparente à un petit journal, il confère de l’importance à cet outil mais ne renonce pour autant pas au mode classique d’expression. Par la suite, Alain Juppé doit expliquer sa décision, l’argumenter, se confronter aux questions et dans la mesure où il ne peut pas dialoguer avec tout le peuple sur les réseaux sociaux, il choisit un média traditionnel. Par le biais de la télévision ou de la radio, il peut étayer son message transmis au préalable de manière totalement solitaire et maîtrisée sur les réseaux sociaux.

Vous reprenez pour cette rentrée une nouvelle saison chez RTL et sur Canal +. Quelles sont les nouveautés en cette rentrée ?
Je suis ravi de retrouver ces deux maisons dans lesquelles je me sens bien ! Il n’y a pas de nouveautés à proprement parler mais la rentrée est déjà marquée par une actualité assez forte. Ça a démarré quand même avec une certaine intensité et donc la motivation est à la hauteur. C’est une période assez forte. Il y a à la fois beaucoup d’actualités, nationales et internationales fortes qui donnent matière au débat, à la prise de parole. Donc je n’ai pas l’impression d’être sur un train ordinaire.

Actus

Un programme de prévention pour lutter contre la première cause de décès chez l’enfant

Du 4 octobre au 13 décembre, Harmonie Mutuelle propose d’accompagner les parents dans les 6 premières années du développement de leur enfant, dans le cadre du programme de prévention national La santé de votre enfant. Constat alarmant, la première cause de décès de 1 à 14 ans est liée aux accidents de la vie courante intervenant principalement au sein du domicile (chute, asphyxie, noyade…). Or, ces accidents pourraient être évités par des gestes simples. C’est pourquoi Harmonie Mutuelle organise 153 ateliers gratuits d’initiation aux premiers secours à l’enfant qui seront animés par des intervenants d’organismes de secours comme la Croix Rouge française.
« Chaque année, j’ai le plaisir d’accueillir de jeunes parents aux ateliers Initiation premiers secours à l’enfant. Leur retour est unanime : cette formation est très pratique, elle leur permet d’aborder les mesures de prévention des risques domestiques et d’apprendre les gestes de premiers secours.
Dernièrement, une adhérente m’a indiqué avoir sauvé son enfant grâce à l’atelier. Je suis heureuse et fière de cela en tant qu’élue Harmonie Mutuelle
», commente ainsi Annie Bougeard, élue Harmonie Mutuelle (Côtes d’Armor).

A noter qu’Harmonie Mutuelle est accompagnée par Wellcom dans ses relations médias.

Pour en savoir plus : www.lasantedevotreenfant.fr/

Actus

Le bon plan de la rentrée : L’achat d’un smartphone reconditionné !

Au lendemain de la sortie du nouvel iPhone, nombreux sont ceux qui en profitent pour acquérir de nouveaux modèles. Alternative écologique et économique encore peu connue du grand public, l’achat de Smartphones reconditionnés ! Ces derniers, à la différence des produits d’occasion, présentent des gages de qualité et de sécurité pour un coût réduit. En effet, acquérir de nouveaux modèles, quand ils avoisinent très souvent les 700€, devient un véritable luxe. Love2recycle, leader du rachat et recyclage de mobiles en France, accompagnée par Wellcom dans ses relations média, cherche à démocratiser cette pratique, pour rendre accessible à tous les technologies les plus récentes. C’est ainsi qu’avec la sortie de l’iPhone 6, les « Apple addicts » pourront par exemple s’offrir un iPhone 5s et 5c en réalisant une économie de 40% en moyenne par rapport au prix du neuf.

Pour plus d’informations : www.love2recycle.fr

Coup de projecteur - Portrait - Vidéos

Portrait vidéo de François Rauch, Mutualité Française

Acteur majeur de la protection sociale, La Mutualité Française réunit près de 500 mutualités, lesquelles protègent en France près de 38 millions de personnes ! François Rauch, son directeur de la communication et de l’information, nous dévoile son parcours et présente cette fédération dédiée à la promotion d’un système de santé solidaire. Comment la Mutualité Française, à l’arrivée du digital, a-t-elle exercé sa mission d’influence auprès des décideurs, en matière de réforme du système ? François Rauch y répond et témoigne d’une Mutualité digitalisée, également sur ses missions de prévention et promotion de la santé. Preuve en est, dans la toute prochaine campagne on-line, lancée le 3 octobre 2014 sur www.mutualite.fr.

Avec la Mutualité Française, faites le choix d’une santé solidaire !

La Mutualité Française fédère la quasi-totalité des mutuelles santé en France, soit près de 500. Six Français sur dix sont protégés par une mutuelle de la Mutualité Française, soit près de 38 millions de personnes et quelque 18 millions d’adhérents.

Acteur majeur de la protection sociale, la Mutualité Française est force de proposition en matière de réformes du système de santé afin de garantir à tous l’égalité d’accès à des soins de qualité. Elle contribue aussi à la prévention et à la promotion de la santé à travers son réseau d’unions régionales et ses services de soins et d’accompagnement.

La Mutualité Française reprend aujourd’hui la parole et a choisi Wellcom pour l’accompagner.
Les objectifs ? Promouvoir le positionnement de la Mutualité Française, acteur majeur de la défense d’un système de santé solidaire, en adoptant un discours qui fait vibrer la fibre mutualiste en chacun de nous.

Un nouveau positionnement « Le choix d’une santé solidaire » et une campagne 100% digitale ont été mis en place pour relever le défi.

Un premier film d’animation est actuellement diffusé sur www.mutualite.fr/RDVsolidaire et sera accompagné de 8 épisodes thématisés, donnant rendez-vous à chacun au rythme d’une saga (#RDVsolidaire) afin de s’informer et d’échanger autour de questions liées à la santé et à la solidarité.

video

Une campagne qui bénéficie d’un relais spécifique sur les réseaux sociaux (twitter, facebook, youtube…), via une mobilisation de la blogosphère et qui sera diffusée via un plan media principalement sur Internet.

focus-crea_HP_mini

Actus

L’e-pocket : nouveau service de publication d’ebooks

BoD, accompagnée par Wellcom dans ses relations publics, profite de l’occasion du lancement de la nouvelle version de son site pour proposer un service inédit de publication d’ebooks : L’e-pocket.
Toujours à l’écoute des tendances puisque 49% des moins de 35 ans consultent désormais la presse sur écran au détriment de la presse papier. C’est une augmentation de 20% des ventes d’ebooks qui est prévue d’ici 2017 au détriment d’une baisse des ventes de livres.
« De plus en plus de personnes lisent dans les transports en commun ou en voyageant, que ce soit avec un Smartphone, une tablette ou une liseuse. Nous avons développé le produit e-pocket pour nos auteurs afin de répondre aux nouvelles pratiques des lecteurs », explique Florian Geuppert, directeur de BoD.
Idéal pour les textes de moins de 80 pages, l’e-pocket permet aux auteurs de publier gratuitement des ebooks de court format et répondre aux nouvelles attentes des lecteurs de plus en plus connectés !

Plus d’informations : www.bod.fr

Tendances

« Moi », « Beau » et « Méchant »

C’est en ces termes qu’il convient de définir les Français en 2014.

Ces enseignements sont extraits du Baromètre des Valeurs des Français (BVF) de TNS Sofres publié fin septembre, réalisé tous les deux ans depuis 1990 et obtenu à partir de la Sémiométrie, méthode propriétaire de l’institut. Cette dernière consiste en la notation, sur une échelle de -3 à +3, par un large panel de plus 5 500 Français, d’une série de 210 mots, considérés comme sémantiquement stables. Après analyse, ces mots sont placés au sein d’un mapping composé de deux axes en fonction de leur progression ou de leur régression. En ordonnée, les mots sont organisés selon qu’ils connotent l’attachement ou le détachement et en abscisse, les mots dénotant le devoir ou le plaisir. Sur cette cartographie apparaît alors un profil psychologique des Français qui structure leur imaginaire et leurs opinions en fonction des valeurs auxquelles ils accordent de l’importance.

tendance_cartographie-bvf

Cartographie du BVF 2012

Ainsi, en 2014, alors que la sortie de crise semble toujours s’éloigner, que le chômage ne cesse d’augmenter à l’instar des impôts, les Français apparaissent plus déterminés et audacieux et ce même dans leur rapport à l’argent :

– Les mots en hausse par rapport à 2012 : « Victoire », « Richesse », « Or », « Argent », « Propriété », « Héritier », « Acheter » et « Bijou »;
– les mots en baisse : « Justice », « Loi », « Obéir », « Sacrifice », « Règle », « Mort »,  « Angoisse », « Danger », « Soigner ».

Les Français passent alors de « Faire avec » en 2010 et « Faire sans » en 2014 à  « Moi », « Beau » et « Méchant ». Une évolution qui trouve ses racines dans cette liste, non exhaustive, de mots, et qui permet d’identifier 10 tendances pour comprendre les aspirations des Français. Dans cet article, 3 d’entre-elles sont détaillées.

La première correspond à ce que TNS Sofres intitule « Self Autorisation ». Cette tendance est une véritable continuité par rapport 2012. En effet, il y a deux ans, l’alternatif et le corrosif devenaient mainstream . Cette année, les Français vont plus loin, ils transgressent. Plus exactement, ils s’arrangent avec la règle pour déculpabiliser leur comportement quotidien. Ce petit accommodement avec la norme n’a donc qu’un objectif purement personnel et non collectif. Il n’est, ici, point question d’améliorer le quotidien de tous par une évolution tangible de la règle. Cette tendance s’applique bien évidemment dans le rapport aux marques. Ainsi, le consommateur est conscient de l’impact de son choix sur la planète, la société ou lui-même. Cependant, incapable ou non volontaire pour changer son comportement, le consommateur est donc à la recherche de produits lui procurant une forme d’indulgence dans sa consommation. Une tendance qu’identifiait TrendWatching, en fin d’année dernière, et qu’il baptisait « Free Guilt Consumption »

Deux exemples pour expliciter cette première tendance.

Pour une part de la population toujours plus importante, il est impossible de se passer d’un Smartphone. Cependant, les fabricants de Smartphones utilisent un minerai qui est la cause d’une guerre civile au Congo. Pour permettre au consommateur d’assouvir son besoin de téléphone intelligent la marque Fairphone a lancé son propre téléphone. Un téléphone dont l’éthique de l’ensemble des composants est contrôlée et répond à un cahier des charges  équitable.

Une tendance qui a atteint l’univers de la mode avec la création en 2012 de HonestBy, première marque 100 % transparente tant sur sa politique prix que sur ses moyens de fabrication.

La deuxième tendance, issue du BVF, correspond à “T’es cap”. Ici, il est question de se mettre en danger pour se sentir vivant. Repousser ses limites, se lancer soi-même des défis, rechercher des sensations fortes pour ressentir à n’importe quel prix la liberté.

C’est le phénomène des défis sur Internet et notamment sur Facebook qui illustre cette tendance. Les Neknominations ou encore le Balconing sont autant d’exemples où les internautes se sont mis en danger à travers des défis véritablement dangereux. Côté marque, c’est bien évidemment Red Bull qui incarne cette tendance depuis des années.

Enfin, la troisième tendance mise en avant par TNS Sofres, concerne un rapport de plus en plus décomplexé à l’argent et à la recherche de profit. Une tendance que l’institut a sobrement nommée « De l’or ». Les signes extérieurs de richesse s’affichent. Cette tendance provient du fait que la crise dure et les Français sont las d’espérer sa fin. Ils préfèrent, aujourd’hui, le plaisir immédiat.  Une réalité qui se traduit dans les différents succès au cinéma pour des films comme « Le loup de Wall Street ».

Le caractère individuel semble être le point commun entre ces trois tendances. Pour l’institut, cet individualisme s’explique par l’utilisation, aujourd’hui généralisée, d’Internet. D’après Thibaut Nguyen, directeur du développement-quali stratégie de TNS Sofres, qui explique ce point dans une interview accordée à Influencia,  Internet « est l’outil de l’autonomie, le moyen de faire autrement, de passer outre. Avec lui l’individu saute dans sa barque et s’entraine à y rester. Les réseaux sociaux grâce aux selfies, snapchats, tweets et autres posts permettent de se réassurer sur sa capacité à sortir du groupe, à être indépendant, à exister en se faisant de la publicité et à valoir quelque chose puisqu’on est suivi. Mais aussi à être ensemble. L’évolution du digital est tout à fait cohérente avec le contexte dans lequel s’inscrivent les Français et il va être de plus en plus agrégé comme un moyen de contrôle et d’action ».

A travers ces trois tendances, « Self Autorisation », « T’es cap » et « De l’or », c’est le recul du collectif qui est le plus intéressant à constater. Cette valeur, qui a pourtant toujours été une valeur refuge, encore définie comme telle par Sociovision en Janvier dernier, est dépossédée de son statut. De même, selon l’Index International des valeurs corporate de 2013 publié par l’agence Wellcom, où l’esprit d’équipe apparaissait encore pour les entreprises comme une réalité, l’entreprise étant perçue comme génératrice de communauté.

Alors que depuis quelques années se développe l’économie du partage où le collectif semblait être la nécessaire solution, la lecture positive de cette nouvelle forme d’économie apparait finalement avoir vécu et laisse place à une toute autre lecture. L’économie collaborative n’est donc pas la mort du capitalisme mais bien au contraire son évolution la plus pernicieuse où chacun tente de tirer profit de ce qu’il possède…

A vous de choisir votre grille d’analyse… entre optimisme et réalisme.

Actus

Redbird met les drones à l’honneur au Congrès de la Société de l’Industrie Minérale (SIM) 2014

Redbird, opérateur de drones civils créé en 2012, conseillé par Wellcom dans ses relations médias, présentera à l’occasion du salon SIM (du 8 au 10 octobre), son offre de services complète à destination des mines et carrières, permettant aux carriers de piloter au plus près l’évolution et la productivité de leur site. Cette offre de « Monitoring de carrière », rapide, précise et sûre, est constituée de :

  • Recueil d’informations géospatiales haute résolution : levés, plans, modèles numériques
  • Mesures de production : cubatures de stocks, suivi des fronts de taille
  • Diagnostic des pistes et optimisation des conditions de circulation

Des drones seront également présentés sur le stand, ainsi que la possibilité de consulter des exemples de traitement de données acquises par drone.
Parc des expositions de Bordeaux Hall 3 – Entrée M Ouest – Stand C4

Plus d’informations sur http://www.redbird.fr/

Jean-François Pascal rejoint Wellcom, en charge des affaires publiques

Jean-François Pascal rejoint Wellcom, en charge des affaires publiques

Pour développer son offre et répondre aux enjeux d’influence des entreprises et des organisations, Wellcom accueille Jean-François Pascal en tant que Consultant Senior en charge des affaires publiques. Le conseil stratégique et opérationnel, l’accompagnement des dirigeants, la création et l’architecture de contenus à haute valeur ajoutée font partie de ses missions. Sa position transversale lui permet de créer une synergie entre les diverses compétences de l’agence (relations presse et relations publics, actions digitales, communication d’image, etc.) et de les mettre au service d’un accompagnement complet des enjeux d’influence de ses clients.

« Je suis fier de contribuer aujourd’hui au développement de la nouvelle offre Affaires Publiques de Wellcom, avec la volonté forte de proposer aux entreprises et aux organisations une offre intégrée qui soit à la mesure de leurs enjeux d’influence. Les RP, le digital et les affaires publiques, avec en fil rouge la création et l’architecture de contenus, convergent aujourd’hui et permettent aux agences, agiles et décloisonnées, d’aider efficacement leurs clients à créer de la valeur », explique Jean-François Pascal.

Il est aussi l’auteur du blog http://laozistrategies.com/, dédié aux idées, à la communication et à l’art.

Actus

Contrôlez gratuitement votre visibilité au volant !

Durant tout le mois d’octobre, l’opération « Lumière et Vision », déployée dans toute la France métropolitaine, a pour objectif de sensibiliser les automobilistes aux risques routiers liés à la vision et à la visibilité au volant.

Organisée par l’Association Prévention Routière, reconnue d’utilité publique, l’AsnaV (Association nationale pour l’amélioration de la Vue, association professionnelle au service de l’intérêt général), CARGLASS®, leader de la réparation de vitrages de véhicules, et le CNPA (Conseil National des Professions de l’Automobile, seule organisation professionnelle à représenter les 21 métiers de la distribution et des services de l’automobile), le but de cette opération est de rappeler aux automobilistes les réflexes simples qui participent à la sécurité de tous sur la route.

C’est ainsi un contrôle rapide en 3 étapes qui est proposé :

  • Une vérification de l’état des balais d’essuie-glace et de toutes les surfaces vitrées du véhicule
  • Un contrôle de l’ensemble des dispositifs d’éclairage et de signalisation
  • Un test de la vue est distribué à chaque participant

En 2013, cette opération avait permis de contrôler environ 60 000 véhicules.

Pour connaître les dates et lieux des points de contrôle Lumière et Vision (places publiques, professionnels de l’automobile adhérant au CNPA, Centres CARGLASS®) dans chaque département, rendez-vous sur www.preventionroutiere.asso.fr, www.carglass.fr ou www.cnpa.fr.

CHIFFRE

Selon le cabinet GlobalWebIndex, qui vient de publier son étude trimestrielle sur les tendances des réseaux sociaux au premier trimestre 2015, 1 minute sur 4 passées sur Internet est consacrée aux réseaux sociaux. Le temps passé sur mobile est quant à lui en très forte hausse, il est passé de 1,24h à 1,99h. En moyenne, les utilisateurs sont inscrits à plus de 5 réseaux sociaux, et s’avèrent actifs sur près de 3 réseaux. 50% des utilisateurs actifs sur Facebook s’y rendent plus d’une fois par jour.
Ces chiffres proviennent d’un sondage auprès d’environ 50 000 utilisateurs répartis sur 33 pays.

Mobilité / Site

Vivez Roland Garros sur votre portable

Pour les afficionados, l’appli Roland Garros, disponible en anglais et en français, permet de vivre pleinement le tournoi. Outre les informations pratiques et l’actualité du tournoi (scores des matchs en temps réel, programmation et résultats, tableaux, infos joueurs), on y trouve des galeries photos, des vidéos, ainsi que la radio officielle et un accès à la boutique en ligne. Disponible sur tablette et mobile, cette appli est indispensable pour ne rien rater des derniers matchs du plus grand événement sportif printanier au monde !

Kiosque

Psychologie positive

Un nouveau magazine qui s’intéresse à ce qui va bien dans nos vies. Un bimestriel positif qui propose de renouer le lien avec soi-même en s’intéressant à la personnalité, à la santé mentale, aux relations humaines, au fonctionnement du cerveau et au développement personnel. Autant de thématiques appuyées par la caution scientifique, avec par exemple les dernières découvertes en neurosciences.
Le titre existe déjà aux Pays Bas depuis 30 ans, et fait son entrée en France. 90 000 exemplaires distribués au tarif de 4,5 euros. A découvrir sans plus attendre.

DERNIERES VIDEOS