MENU

l'actu wellcom

# 126 avril 2015
Accueil > Wellnews

Actus

PROI désormais parmi les 5 premiers réseaux d’agence mondiaux

Sur un marché estimé à 12,5 milliards de dollars, la croissance est alimentée par les agences de communications intégrées indépendantes, selon le World PR Report de The Holmes Report et l’Organisation de Conseil de Communication Internationale (ICCO).

Parmi ces réseaux indépendants, PROI (Public Relations Organisation International) dont Wellcom est l’agence pour la France, constitue le plus ancien et le plus important réseau d’agences à travers le monde, avec une croissance nette mondiale de 21,9 % cette année. Il a fondé sa croissance et sa stratégie marketing sur l’intégration des agences les plus influentes, se positionnant parmi les plus dynamiques du marché. « Nos clients reconnaissent notre avantage concurrentiel et plébiscitent notre positionnement sur leur marché local, » commente Andreas Fischer Appelt, Président de PROI International.

Comptant aujourd’hui des revenus supérieurs à 525 millions de dollars, PROI se place au 5e rang parmi les 250 premières agences au monde, juste derrière MSL Groupe et FleishmanHillard. Wellcom est fière de faire partie de PROI International qui mène des actions de premier plan sur un marché global estimé à 12,5 milliards de dollars.

Arnaud Simon et Eurosport, une histoire qui dure depuis 20 ans

Arnaud Simon et Eurosport, une histoire qui dure depuis 20 ans

Arnaud Simon est entré en 1994 dans le groupe Eurosport, d’abord comme responsable du contrôle financier, avant de devenir responsable de la programmation, puis des équipes éditoriales. Il a notamment contribué au lancement européen d’Eurosport 2 en 2005. En 2010, il rejoint Eurosport France, dont il est aujourd’hui Directeur Général. Né en 1968, Arnaud Simon est diplômé de l’EM Lyon, et a ensuite obtenu un Master de management des médias à l’ESCP Paris.

Rencontre avec un accélérateur de la médiatisation du sport

Comment va Eurosport ?
La chaine va très bien. Elle continue d’être la chaine de sport la plus connue des Français, avec 79% de notoriété, et ce taux progresse encore.  Ces trois dernières années, elle a gagné 13%, malgré l’arrivée de nouveaux acteurs ou la TNT gratuite. Notre progression est continue et plusieurs raisons l’expliquent. D’une part, nous sommes une chaine populaire, dans le sens noble du terme, proposée dans les bouquets de base, qui combine à la fois la qualité de programmes et un coût d’accès raisonnable pour 9 millions d’abonnés. Ce n’est pas rien, quand on sait les arbitrages financiers – téléphonie, logement… – auxquels sont soumis les ménages. Par ailleurs, Eurosport est une chaine authentiquement généraliste, avec des disciplines, bien sûr, comme le foot ou le rugby, mais aussi les sports d’hiver, où nous sommes numéro 1, le cyclisme, le tennis – avec trois Grands Chelems – ou le snooker.

Comment la chaîne en est-elle arrivée là ?
Eurosport a un tempérament d’entrepreneur, qui passe par l’innovation. Nous avons, par exemple, été les premiers à mettre du biathlon en direct à l’antenne – depuis, la discipline a rencontré son public. Mais il existe plusieurs formes d’innovation. D’abord éditoriale. Que veulent les téléspectateurs ? Nous avons des abonnés qui aiment le sport, pas le sport bling bling, non les défis, les compétitions, le spectacle offert par des hommes et des femmes – nous tenons à cet équilibre des sensibilités – qui se battent pour dépasser leurs limites. Nous devons juste répondre à leurs attentes. Après, il y a des innovations technologiques sur lesquelles nous nous sommes évidemment positionnés comme les caméras embarquées dans les sports mécaniques. (…) Les abonnés en veulent pour leur argent et la première de nos obligations est de leur raconter des histoires – et le sport en offre beaucoup. Car il ne suffit pas d’acheter des droits et pendant cinq ans, par exemple sur Roland Garros, de ne rien changer. Ces droits créent un devoir d’inventivité.

Quel est votre rôle dans ce contexte ?
Ma fonction consiste à insuffler une dynamique qui amène à améliorer ce qui fonctionne et innover. Eurosport doit raconter, constamment, des histoires qui dépaysent les abonnés et des histoires toujours nouvelles. Dès lors, je donne des axes et l’équipe éditoriale se met au travail. C’est un plaisir, à la fin, quand le résultat est à l’antenne, de voir que cela dépasse mes espérances. Je vais prendre l’exemple de Roland Garros, qui nous a permis cette année d’apporter de grandes innovations. Nous avions, pour la première fois, une exclusivité entre 11h et 15h sur les neuf premiers jours. Ce tournoi, c’est un monument national et nous avons décidé de le revisiter. Nous avons créé des programmes avant cette tranche pour y conduire nos abonnés, par exemple un 7h-10h composé à 100% de news Roland Garros. Mais le 11h-15h a lui-même fait l’objet d’une innovation. Le casting de nos consultants dépendait des matchs. C’est ainsi que pour commenter Monfils, nous avons invité, à côté de nos journalistes, un consultant avec la même « explosivité » – Henri Leconte en l’occurrence. Ou pour Federer, nous avons pris un consultant renvoyant à l’élégance du Suisse, Guy Forget.

Quelle épreuve incarne l’esprit Eurosport ?
La Coupe de France de football. Elle s’inscrit dans notre logique de chaîne populaire et de proximité. En mélangeant professionnels et amateurs, elle dégage une saveur qui porte nos valeurs. A l’arrivée, on ne parlera pas d’Eurosport dans les « dîners en ville ». En revanche, dans les régions, dans les familles, nous avons pris une place qui me rend très fier. Je pense à ce chauffeur de taxi récemment, qui me demandait où je travaillais et qui m’a dit « Merci » pour les moments que nous lui offrons. « Le matin, mon café et la télé avec le ski – je démarre avec Eurosport : c’est un vrai bonheur ». Mais puisque vous parlez d’incarnation, j’aimerais signaler un élément qui génère cette affection qui nous est portée : nous avons aussi fait un gros effort pour mettre à l’antenne des personnalités portant nos valeurs. Des personnalités simples, naturelles, directes – ni agressives ou polémiques. Elles animent des émissions comme Les Rois de la pédale (cyclisme) ou Avantage Leconte, et ont beaucoup contribué à augmenter notre notoriété.

Un concours pour devenir entrepreneur !

« Sarthe me up » c’est le nom du concours lancé par le département de la Sarthe, dont Wellcom assure les relations médias, pour inciter les porteurs de projets innovants à se lancer dans l’aventure entrepreneuriale ! Une initiative originale qui s’inscrit dans un projet de développement économique du territoire, lancé en décembre 2013. Avoir un projet solide et de vraies passions personnelles, voici les seules règles à respecter pour participer à ce concours, avec en jeu, 6 mois de salaire pour le gagnant.

A seulement une heure de Paris, la Sarthe s’engage concrètement en faveur de l’emploi, en s’appuyant sur sa culture de l’excellence et sa tradition industrielle et de services, mais aussi en impliquant tous les acteurs de développement économique.

« La Sarthe possède des atouts indéniables que les Parisiens, pourtant tout prêts, ignorent souvent ! Il faut montrer comme notre territoire est attractif et une terre idéale pour entreprendre. Permettre à un entrepreneur de démarrer son projet sans avoir à se préoccuper de ses revenus, est un atout majeur que seule la Sarthe propose. En attirant des hommes et des femmes motivés à entreprendre, en les soutenant et en les entourant, le Conseil général et ses partenaires agissent en toute intelligence pour le développement de notre économie locale. » commente Jean-Marie Geveaux, Président du Conseil général de la Sarthe.

Toutes les infos sur sarthe-me-up.com

Cette action est gérée par Press & vous, le pôle institutionnel de l’agence Wellcom

Redbird, une start up qui donne des ailes !

Emmanuel de Maistre, dirigeant de Redbird, nous présente cette jeune start-up, opérateur de drones civils. Intégrateur de technologies, Redbird opère une flotte complète d’aéronefs télépilotés pour le compte de clients industriels et agricoles. Créée fin 2012 tout juste après l’apparition de la réglementation sur les drones civils dans l’Hexagone, Emmanuel nous explique comment Redbird s’est imposé comme l’un des acteurs leader du drone civil en France, avec des missions menées pour la SNCF, GRTgaz, RFF, Groupe Monnoyeur…

Actus

Visibl’Auto : sensibiliser les automobilistes français à l’importance d’une bonne visibilité au volant

Si 90% des informations nécessaires à la conduite sont d’ordre visuel selon une étude menée par OpinionWay pour CARGLASS® et les opticiens Krys, les automobilistes français n’en tiendraient pas compte dans leurs habitudes de conduite. C’est à partir de ce constat que CARGLASS®,  lance une opération de sensibilisation Visibl’Auto, en partenariat avec KRYS, TOTAL, l’association Prévention Routière et l’AsnaV (Association nationale pour l’amélioration de la Vue). A la veille des vacances d’été, faire adopter les bons réflexes est l’objectif principal de cette campagne de prévention, en incitant notamment les automobilistes à se munir de lunettes de soleil ou encore disposer d’un pare-brise propre et entretenu.

Ainsi, du 16 juin au 5 juillet 2014, CARGLASS® et les opticiens KRYS offrent une paire de lunettes de soleil équipée de verres polarisants « Pol & Sun Drive » d’une valeur de 69€, avec un choix entre 2 montures, à tous les automobilistes ayant fait procéder à une réparation d’impact ou à un remplacement de vitrage de leur véhicule par CARGLASS®.

Par ailleurs, du 7 au 26 juillet 2014, CARGLASS® s’associe à TOTAL et offre aux automobilistes, pour une réparation d’impact ou un remplacement de vitrage sur leur véhicule réalisé en centre ou à domicile, une carte de lavage Total Wash rechargeable d’une valeur de 40€ TTC utilisable dans les 770 stations du réseau TOTAL et TOTAL Access équipées d’une offre de lavage.

L’occasion donc d’en profiter avant de prendre la route en toute sérénité !

visiblauto

A noter que Wellcom est en charge des relations médias de CARGLASS® (http://www.carglass.fr/) et de l’AsnaV (http://asnav.org/)

Actus

La solidarité en soutien au déficit sensoriel (visuel et auditif)

Harmonie mutuelle (1e mutuelle santé de France), accompagnée par Wellcom dans ses relations médias, crée la Fondation Harmonie Solidarités pour pallier le déficit sensoriel, visuel et auditif, touchant environ 7 millions de personnes en France.

La démarche première de la Fondation Harmonie Solidarités est d’accompagner les déficients sensoriels et leurs proches à travers des ateliers collectifs, tournés vers la communication (postures de communication, logiciels d’accessibilité…), les aides techniques pour se déplacer et sortir (utilisation  du  logiciel  de  basse  vision,  prévention  des  chutes…), les logiciels d’accessibilité sur des environnements Mac et PC ainsi que les aides  techniques de  la  vie quotidienne.

Par ailleurs, cette fondation d’entreprise lance en avril 2014 un projet de soutien aux initiatives associatives locales, à raison de 12 associations par année, nationales, et internationales.

En savoir plus : www.harmonie-mutuelle.fr

Pour La Maison Bleue, Wellcom réinvente la crèche

Créée en 2004, La Maison Bleue est une entreprise spécialisée dans la conception, la création et la gestion de crèches pour les entreprises et les collectivités. Comptant aujourd’hui plus de 110 crèches réparties sur toute la France, soit 4 400 berceaux et 1 400 collaborateurs, elle est l’un des leaders du secteur.

La Maison Bleue se différencie par un projet éducatif fort et global, qui prend en compte aussi bien l’aménagement de l’espace que la formation initiale et continue de ses équipes.

Pour créer une image en adéquation avec son nouveau positionnement Réinventons la crèche, La Maison Bleue a fait appel à Wellcom – déjà en charge de ses relations médias – pour l’accompagner dans la refonte de son univers graphique.

Un nouveau territoire graphique qui remet l’enfant au cœur de la communication visuelle de la marque,  afin de valoriser ce qui est au centre de la philosophie de La Maison Bleue : la priorité à l’éveil des enfants, dans le respect du rythme de chacun et en accord avec les attentes des parents. L’identité graphique définie a en outre été structurée afin de faciliter la communication avec ses publics (instauration d’un code couleur, formes douces et élégantes, …).

Un univers rassurant déjà décliné sur les outils d’édition (brochures commerciales, affiches, kakemonos, …) et sur le nouveau site Internet (prochainement en ligne).

focus-crea_mockup-minifocus-crea_mockup-int-mini focus-crea_HP_mini

Un flashmob pour promouvoir la vaccination infantile !

Notre agence partenaire Roumaine Rogalski Damaschin Public Relations (membre de notre réseau international de communication PROI) a mis en place une campagne pour répondre au terrible taux de mortalité infantile en Roumanie (double de la moyenne européenne) causé majoritairement par les infections à pneumocoques.

Ces infections sont évitables par la simple vaccination, alors qu’elle n’est pas gratuite en Roumanie.

Pour répondre à cette problématique majeure de santé publique, l’agence a mis en place une campagne complète de sensibilisation à l’égard des pouvoirs publics, avec comme point d’orgue l’orchestration d’un flashmob dans le métro de Bucarest, en Roumanie.

A l’occasion de la Journée mondiale de la pneumonie, ce sont les nounours qui ont raconté au grand public l’histoire des enfants malades ! Un vrai succès : des milliers de personnes ont signé la pétition pour l’introduction du vaccin anti-pneumococcique, et la campagne a engendré une couverture médiatique très importante (68 reportages télévisés sur le sujet). Par ailleurs, le Ministère de la Santé a annoncé l’introduction de la gratuité de la vaccination anti-pneumococcique tous les bébés en Décembre 2013.

On ne se lasse pas de la vidéo :

Actus

HelloAsso soutenu au plus haut niveau de l’Etat

Le Président de la République François Hollande et Najat Vallaud-Belkacem, ministre des Droits des Femmes, de la Ville, de la Jeunesse et des Sports, ont réaffirmé tout récemment leur soutien à l’engagement associatif, promu Grande Cause Nationale 2014 et porté par « La France s’engage ».

« La France s’engage » est un projet qui ambitionne la mise en lumière des initiatives citoyennes, innovantes et exemplaires déjà amorcées et gagnant à être déployées à grande échelle. Ce dernier vise également à aider ces initiatives à essaimer sur l’ensemble du territoire et à agréger de nouveaux partenaires. Parmi les 16 initiatives citoyennes mises en exergue, on retrouve HelloAsso : première plateforme internet de collecte pour le secteur associatif français dont Wellcom gère les relations médias. En choisissant HelloAsso, le Gouvernement reconnaît l’importance du numérique dans l’engagement associatif, comme un levier majeur.  « Nous sommes extrêmement honorés de ce soutien au plus haut niveau de l’Etat. En soutenant des initiatives comme HelloAsso, François Hollande ouvre une voie vers de nouvelles politiques publiques, et reconnait qu’il existe des solutions alternatives pour répondre à des besoins sociaux, notamment grâce au numérique. C’est aussi une formidable opportunité pour HelloAsso de changer d’échelle », déclare Ismaël Le Mouël, fondateur de HelloAsso.  Découvrez le coup de projecteur de Wellnews sur les missions et valeurs de HelloAsso

Tendances

Le hashtag, une nouvelle monnaie

A l’heure où les réseaux sociaux sont devenus le quotidien de tout internaute, ces derniers impactent le comportement d’achat de ces consommateurs digitaux.

Facebook et Twitter, les 2 réseaux sociaux ayant le plus de membres sont consultés quasiment tous les jours par des milliards d’individus. Consciemment ou inconsciemment l’individu est influencé par ce qu’il voit, ce qu’il lit, ce qu’il entend. Une influence qui ne cesse de se renforcer. Selon les études de Crimson Hexagon et Deloitte, 1 internaute sur 2 consulterait les réseaux sociaux pour se rassurer, s’informer, prendre la décision d’acheter. Les internautes ont trouvé en Twitter un nouveau moyen de préparer leurs achats. Demande de conseils sur un produit, veille des promotions ou encore découverte des nouveaux produits sont les nouvelles activités des twittos. Pour les fêtes, les utilisateurs actifs sont 55% à discuter des idées de cadeaux sur Twitter, un chiffre impressionnant que ne trahit pas le caractère “conseil” et “critique” de ce réseau. Twitter influence grandement les choix de ses utilisateurs. Les deux tiers découvrent de nouveaux produits par le réseau social et 64% ont déjà acheté un produit grâce à Twitter. 43 % des utilisateurs envisagent de faire confiance aux marques qu’ils suivent sur Twitter.

Il est intéressant de s’attarder sur la compréhension et l’évolution que ces réseaux impliquent sur le comportement du consommateur.

comportement-consommateur-tendance

Soon Soon Soon, laboratoire qui étudie l’évolution des modes de vie pour imaginer ce à quoi ressemblera le quotidien dans un futur proche et lointain, a identifié 5 profils émergent du futur shoppper  :
– Le Vigishopper : en quête de stabilité, de transparence et de sincérité. C’est un individu rationnel et vigilant. Il souhaite la conversation avec la marque dans une relation d’égal à égal.
– Le Slowshopper : En quête de sens, le Slowshopper croit au commerce de proximité et recherche les petits producteurs. Il est sensible à la consommation collaborative, aux produits ayant une histoire et en quête de lien social.
– L’Altershopper : Cherchant à moins ou mieux consommer, l’Altershopper ne prend pas de plaisir à acheter mais en comprend la nécessité. Adepte des fablabs et du DIY, l’Altershopper revendique son indépendance et développe ses propres solutions pour acheter en cohérence avec ses convictions.
– Le Socialshopper : Ultra-connecté, le Socialshopper est un consommateur-expert qui met en scène ses achats et attend une reconnaissance de cette expertise. Early-adopter, il participe au crowdfunding et aux forums pour donner des recommandations.
– L’Emoshoppe : A la recherche de sensations, l’Emoshopper est un consommateur friand d’expériences, de sensations, qu’il aime ensuite partager. La consommation est une activité qui doit générer de l’émotion, du plaisir et pourquoi pas du lien avec l’enseigne ou la marque.

Outre une description des caractéristiques de chaque Shopper, Soon Soon Soon a présenté des innovations s’adressant plus particulièrement à chacune de ces cibles. Pour en savoir plus, voici l’intégralité de la présentation de Soon Soon Soon :

Soonoshot shopper du futur-pour Equipmag from Emarketing_fr

Certaines entreprises ont pris en compte ces nouveaux comportements et ont fait évoluer leurs stratégies en fonction de cette place que prennent les réseaux sociaux dans l’acte d’achat.  En effet, pour ces marques, Twitter dépasse la dimension d’influence pour devenir un véritable relai d’achat.

Même si Twitter n’est pas tout à fait novice dans le domaine du e-commerce. Il y a déjà un an, Twitter a noué un partenariat avec American Express pour permettre aux internautes d’acheter des produits en publiant un simple «hashtag », ou « # » en langage twittos. Les membres du site n’avaient qu’à synchroniser leur carte bancaire avec leur compte Twitter pour effectuer leurs achats.

Un exemple similaire est a noté avec le géant de la vente sur Internet.  Amazon, avec « #AmazonCart » permet à quiconque utilisant ce hashtag d’acheter un article proposé via Twitter. Lorsqu’Amazon publie des tweets avec le lien vers un produit, et qu’un client présent sur twitter souhaite l’acquérir, il n’a qu’à répondre à ce tweet à l’aide du hashtag « #AmazonCart ». Cette action ajoutera automatiquement l’article au panier du consommateur qui pourra confirmer son achat plus tard. Pour que cela fonctionne il faudra que les comptes Amazon et Twitter de l’utilisateur soient liés.

Twitter s’est également associée à Starbucksen octobre dernier pour proposer l’opération «tweet a coffee» («tweetez un café»). Elle permet aux utilisateurs américains de Twitter disposant d’un compte chez Starbucks de payer et «tweeter» des cafés à leurs amis. En envoyant «@tweetacoffee» suivi du compte Twitter de la personne concernée, celle-ci reçoit une carte cadeau de cinq dollars.

Starbucks + Twitter / « Tweet A Coffee » d’Adam Patch sur Vimeo.

Old Navy propose également une expérience digitale. Ainsi la marque permet  à ses clients de faire des achats depuis une vending machine via Twitter.
Pour le début de l’été, la marque de vêtements Old Navy vient de lancer une opération éphémère en implantant des distributeurs automatiques itinérants, 36 au total,  dans les rues de Los Angeles et de New York. Ces distributeurs, équipés d’écran tactile, offrent la possibilité aux passants de tweeter en intégrant un hashtag qui indique chaque location pour obtenir leur paire de tongs.

Twitter, le réseau qui gazouille, devient une plateforme d’achat en prolongeant au maximum l’interactivité des promotions commerciales de marques.

Toujours dans cette logique de prolonger l’expérience,  Twitter a lancé ‘TV conversation targeting’ en France en mai dernier. Cette nouvelle fonctionnalité offre aux annonceurs, la possibilité de renforcer une campagne TV classique et/ou d’engager plus efficacement leur public sur Twitter autour d’un programme TV. Ce dispositif a déjà été déployé en novembre dernier aux US et au UK. Selon Twitter plusieurs marques françaises ont eu l’opportunité de tester l’outil en Bêta comme CanalSat. Ce dernier a décidé de fêter Pâques et le retour de la série Games of Thrones en lançant son opération #PaquesIsComing: avec un fort taux d’engagement de 7% en moyenne pendant la diffusion de la série le jour de Pâques (versus une moyenne de 1 à 3%). Au global, l’opération aura généré 11 250 mentions du hashtag sur Twitter en moins de 24h.

Le hashtag, que Facebook utilise également, semble obtenir le statut d’une authentique monnaie. D’information et d’influence, Twitter devient un support d’achat, modifiant le comportement  des internautes, qu’il convient de ne pas négliger dans l’élaboration de stratégies de commercialisation.

CHIFFRE

Outre-Atlantique, ce sont près de 50 millions de personnes qui s’intéresseront à Pinterest en 2015 selon les estimations de eMarketer. Le réseau social a eu le vent en poupe ces trois dernières années avec une progression importante. Bien que 2016 devrait afficher un léger ralentissement, à l’horizon 2019, Pinterest devrait convaincre près de 60 millions d’Américains de le rejoindre, c’est-à-dire près de 30% des utilisateurs des réseaux sociaux (ils étaient moins de 25% en 2014 et devraient dépasser les 26% en 2015). Qui sont-ils ? Sans surprise les femmes sont les plus grandes fans.

Source : www.eMarketer.com

Mobilité / Site

Flush public toilet finder

Il suffisait d’y penser ! Trouver des toilettes publiques partout dans le monde. Plus de 100 000 sont répertoriées sur l’appli, le tout accessible hors connexion. Alors : payantes, gratuites, accessibles aux handicapés ? Vous saurez tout et aurez même la possibilité de vous laisser guider par l’application.

Flush public toilet finder dispo sur IOS et Android.

Kiosque

As You Like

As You Like, le nouveau trimestriel de Prisma Media met en avant les meilleurs contenus des réseaux sociaux (blogs, Pinterest, Instagram…).
A la pointe des nouvelles tendances et résolument féminin, As You Like s’articule en quatre rubriques : Mon joli Look, Ma déco Perso, Mon Lifestyle et Ma Gazette.
152 pages de bons plan mode, «Do it yourself », beauté, cuisine ou encore tourisme pour 3€. En kiosque depuis le 2 avril.

DERNIERES VIDEOS