MENU

l'actu wellcom

# 126 avril 2015
Accueil > Wellnews

Actus

HelloAsso soutenu au plus haut niveau de l’Etat

Le Président de la République François Hollande et Najat Vallaud-Belkacem, ministre des Droits des Femmes, de la Ville, de la Jeunesse et des Sports, ont réaffirmé tout récemment leur soutien à l’engagement associatif, promu Grande Cause Nationale 2014 et porté par « La France s’engage ».

« La France s’engage » est un projet qui ambitionne la mise en lumière des initiatives citoyennes, innovantes et exemplaires déjà amorcées et gagnant à être déployées à grande échelle. Ce dernier vise également à aider ces initiatives à essaimer sur l’ensemble du territoire et à agréger de nouveaux partenaires. Parmi les 16 initiatives citoyennes mises en exergue, on retrouve HelloAsso : première plateforme internet de collecte pour le secteur associatif français dont Wellcom gère les relations médias. En choisissant HelloAsso, le Gouvernement reconnaît l’importance du numérique dans l’engagement associatif, comme un levier majeur.  « Nous sommes extrêmement honorés de ce soutien au plus haut niveau de l’Etat. En soutenant des initiatives comme HelloAsso, François Hollande ouvre une voie vers de nouvelles politiques publiques, et reconnait qu’il existe des solutions alternatives pour répondre à des besoins sociaux, notamment grâce au numérique. C’est aussi une formidable opportunité pour HelloAsso de changer d’échelle », déclare Ismaël Le Mouël, fondateur de HelloAsso.  Découvrez le coup de projecteur de Wellnews sur les missions et valeurs de HelloAsso

Tendances

Le hashtag, une nouvelle monnaie

A l’heure où les réseaux sociaux sont devenus le quotidien de tout internaute, ces derniers impactent le comportement d’achat de ces consommateurs digitaux.

Facebook et Twitter, les 2 réseaux sociaux ayant le plus de membres sont consultés quasiment tous les jours par des milliards d’individus. Consciemment ou inconsciemment l’individu est influencé par ce qu’il voit, ce qu’il lit, ce qu’il entend. Une influence qui ne cesse de se renforcer. Selon les études de Crimson Hexagon et Deloitte, 1 internaute sur 2 consulterait les réseaux sociaux pour se rassurer, s’informer, prendre la décision d’acheter. Les internautes ont trouvé en Twitter un nouveau moyen de préparer leurs achats. Demande de conseils sur un produit, veille des promotions ou encore découverte des nouveaux produits sont les nouvelles activités des twittos. Pour les fêtes, les utilisateurs actifs sont 55% à discuter des idées de cadeaux sur Twitter, un chiffre impressionnant que ne trahit pas le caractère “conseil” et “critique” de ce réseau. Twitter influence grandement les choix de ses utilisateurs. Les deux tiers découvrent de nouveaux produits par le réseau social et 64% ont déjà acheté un produit grâce à Twitter. 43 % des utilisateurs envisagent de faire confiance aux marques qu’ils suivent sur Twitter.

Il est intéressant de s’attarder sur la compréhension et l’évolution que ces réseaux impliquent sur le comportement du consommateur.

comportement-consommateur-tendance

Soon Soon Soon, laboratoire qui étudie l’évolution des modes de vie pour imaginer ce à quoi ressemblera le quotidien dans un futur proche et lointain, a identifié 5 profils émergent du futur shoppper  :
– Le Vigishopper : en quête de stabilité, de transparence et de sincérité. C’est un individu rationnel et vigilant. Il souhaite la conversation avec la marque dans une relation d’égal à égal.
– Le Slowshopper : En quête de sens, le Slowshopper croit au commerce de proximité et recherche les petits producteurs. Il est sensible à la consommation collaborative, aux produits ayant une histoire et en quête de lien social.
– L’Altershopper : Cherchant à moins ou mieux consommer, l’Altershopper ne prend pas de plaisir à acheter mais en comprend la nécessité. Adepte des fablabs et du DIY, l’Altershopper revendique son indépendance et développe ses propres solutions pour acheter en cohérence avec ses convictions.
– Le Socialshopper : Ultra-connecté, le Socialshopper est un consommateur-expert qui met en scène ses achats et attend une reconnaissance de cette expertise. Early-adopter, il participe au crowdfunding et aux forums pour donner des recommandations.
– L’Emoshoppe : A la recherche de sensations, l’Emoshopper est un consommateur friand d’expériences, de sensations, qu’il aime ensuite partager. La consommation est une activité qui doit générer de l’émotion, du plaisir et pourquoi pas du lien avec l’enseigne ou la marque.

Outre une description des caractéristiques de chaque Shopper, Soon Soon Soon a présenté des innovations s’adressant plus particulièrement à chacune de ces cibles. Pour en savoir plus, voici l’intégralité de la présentation de Soon Soon Soon :

Soonoshot shopper du futur-pour Equipmag from Emarketing_fr

Certaines entreprises ont pris en compte ces nouveaux comportements et ont fait évoluer leurs stratégies en fonction de cette place que prennent les réseaux sociaux dans l’acte d’achat.  En effet, pour ces marques, Twitter dépasse la dimension d’influence pour devenir un véritable relai d’achat.

Même si Twitter n’est pas tout à fait novice dans le domaine du e-commerce. Il y a déjà un an, Twitter a noué un partenariat avec American Express pour permettre aux internautes d’acheter des produits en publiant un simple «hashtag », ou « # » en langage twittos. Les membres du site n’avaient qu’à synchroniser leur carte bancaire avec leur compte Twitter pour effectuer leurs achats.

Un exemple similaire est a noté avec le géant de la vente sur Internet.  Amazon, avec « #AmazonCart » permet à quiconque utilisant ce hashtag d’acheter un article proposé via Twitter. Lorsqu’Amazon publie des tweets avec le lien vers un produit, et qu’un client présent sur twitter souhaite l’acquérir, il n’a qu’à répondre à ce tweet à l’aide du hashtag « #AmazonCart ». Cette action ajoutera automatiquement l’article au panier du consommateur qui pourra confirmer son achat plus tard. Pour que cela fonctionne il faudra que les comptes Amazon et Twitter de l’utilisateur soient liés.

Twitter s’est également associée à Starbucksen octobre dernier pour proposer l’opération «tweet a coffee» («tweetez un café»). Elle permet aux utilisateurs américains de Twitter disposant d’un compte chez Starbucks de payer et «tweeter» des cafés à leurs amis. En envoyant «@tweetacoffee» suivi du compte Twitter de la personne concernée, celle-ci reçoit une carte cadeau de cinq dollars.

Starbucks + Twitter / « Tweet A Coffee » d’Adam Patch sur Vimeo.

Old Navy propose également une expérience digitale. Ainsi la marque permet  à ses clients de faire des achats depuis une vending machine via Twitter.
Pour le début de l’été, la marque de vêtements Old Navy vient de lancer une opération éphémère en implantant des distributeurs automatiques itinérants, 36 au total,  dans les rues de Los Angeles et de New York. Ces distributeurs, équipés d’écran tactile, offrent la possibilité aux passants de tweeter en intégrant un hashtag qui indique chaque location pour obtenir leur paire de tongs.

Twitter, le réseau qui gazouille, devient une plateforme d’achat en prolongeant au maximum l’interactivité des promotions commerciales de marques.

Toujours dans cette logique de prolonger l’expérience,  Twitter a lancé ‘TV conversation targeting’ en France en mai dernier. Cette nouvelle fonctionnalité offre aux annonceurs, la possibilité de renforcer une campagne TV classique et/ou d’engager plus efficacement leur public sur Twitter autour d’un programme TV. Ce dispositif a déjà été déployé en novembre dernier aux US et au UK. Selon Twitter plusieurs marques françaises ont eu l’opportunité de tester l’outil en Bêta comme CanalSat. Ce dernier a décidé de fêter Pâques et le retour de la série Games of Thrones en lançant son opération #PaquesIsComing: avec un fort taux d’engagement de 7% en moyenne pendant la diffusion de la série le jour de Pâques (versus une moyenne de 1 à 3%). Au global, l’opération aura généré 11 250 mentions du hashtag sur Twitter en moins de 24h.

Le hashtag, que Facebook utilise également, semble obtenir le statut d’une authentique monnaie. D’information et d’influence, Twitter devient un support d’achat, modifiant le comportement  des internautes, qu’il convient de ne pas négliger dans l’élaboration de stratégies de commercialisation.

Actus

Une communication étincelante pour Le groupe Crystal

Spécialisé dans le conseil et la distribution de solutions patrimoniales aux expatriés Français, le Groupe Crystal, crée en 1992, fait appel à l’agence pour la gestion de ses relations médias en France.

Avec de nombreuses antennes à travers le monde (Europe, Etats-Unis, Asie, Moyen-Orient, Afrique…) et 4 entités de distribution complémentaires (Crystal Finance, Crystal Partenaires, Crystal Mobility et Cgefi), le groupe Crystal entend développer ses prises de parole médiatiques, et affirmer sa position de partenaire incontournable sur le terrain de la gestion de patrimoine à l’international.

L’agence met en place un dispositif de communication complet à destination de la presse française, des blogs et des réseaux sociaux. Une orchestration des différentes actions de communication qui permettra au groupe d’affirmer et de faire valoir son positionnement. En savoir plus sur www.groupe-crystal.com

Louis Laforge, Grand Soir/3, travailler sérieusement sans se prendre au sérieux

Louis Laforge, Grand Soir/3, travailler sérieusement sans se prendre au sérieux

Vous le retrouvez tous les soirs aux côtés de Patricia Loison, présentant la nouvelle formule du Soir 3, rebaptisé Grand Soir/3. Louis Laforge fait le point et nous explique le succès de ce journal. Un duo qui fonctionne bien et une ligne éditoriale claire et adaptée aux nouvelles tendances de consommation du petit écran… un bilan très positif.

On vous retrouve quatre fois par semaine aux commandes du Grand Soir 3, aux côtés de Patricia Loison, depuis un peu plus d’un an. Quel premier bilan en tirez-vous ? Etes-vous satisfait de l’émission ?

« Pour nous, cette première saison est une vraie réussite… Mission accomplie, même si rien n’est jamais acquis et que l’on peut encore s’améliorer ! En un an, nous avons mis à l’antenne plus de 150 numéros… Nous avons reçu plus de 800 invités : des hommes, des femmes politiques, des économistes, des scientifiques, des auteurs, des comédiens… Bref, des invités très variés, à l’image de Charlotte Gainsbourg, de Michel-Edouard Leclerc, de Pascal Lamy en passant par Meryl Streep, Giorgio Armani ou encore Samuel L. Jackson… Nous refusons désormais du monde… C’est bon signe ! Nous avons évidemment été en pointe sur les campagnes électorales, municipales et européennes avec des échanges parfois très intenses sur le plateau du Grand Soir/3… C’est de plus en plus un lieu de vie, de débats où les idées se confrontent… J’aime le mélange des genres et faire se parler des gens qui n’en ont pas l’habitude est un challenge quasi quotidien… Nous avons aussi la liberté de faire des choix éditoriaux parfois différents, voire osés dans un paysage médiatique relativement uniforme… Traiter l’actualité est notre objectif premier, mais nous nous permettons aussi de consacrer de longs reportages à des sujets qui ne font plus la Une des journaux… Par ailleurs, le regard européen du Grand Soir/3 est ancré dans les gènes de cette édition : nous avons donc chaque soir des duplex depuis différentes capitales suivant l’actualité… Et puis, cerise sur le gâteau (d’anniversaire, puisque nous avons soufflé en direct notre première bougie !), le duo que nous formons avec Patricia est très fluide, complémentaire et convivial… Nos sourires et nos petites blagues (en chantant ou en dansant !) de fin de soirée sont désormais régulièrement reprises dans les zappings : ça reste bon enfant et le public apprécie ! Travailler sérieusement sans se prendre au sérieux est aussi l’une des marques de fabrique de cette édition ! Cela a toujours été ma philosophie… Cela évite de prendre la grosse tête ! »

Avez-vous l’intention en année 2 de modifier ou de faire évoluer l’architecture et la ligne éditoriale de ce grand journal (actuellement en trois parties), pour faire face aux chaînes d’information en continu qui proposent des tranches d’actualité structurées elles-aussi ?

« Notre offre est différente des chaînes d’information continue qui, par ailleurs, font un très bon travail. Grâce à la force de frappe de France Télévisions, nous avons plus d’images, nous possédons un réseau de correspondants en France, en Europe et dans le monde incomparable ! Dans notre session d’info d’une heure, nous ne rediffusons aucun reportage, aucune image : tout est neuf, pendant 60 minutes ! Ce qui ne veut pas dire que nous n’allons rien changer à la rentrée de septembre ! La saison 2 du Grand Soir/3 aura lieu, et forcément avec quelques modifications de fond et de forme. Comme l’an dernier à la même époque, nous aurons fin juin un séminaire avec les différents responsables de la direction de l’information de France Télévisions pour analyser ce qui a bien fonctionné, et ce qui a un peu moins bien marché… Le Grand Soir/3 est en perpétuelle évolution : c’est aussi cela qui motive toute l’équipe de journalistes, de techniciens et de réalisateurs managée par Jean-Jacques Basier, Arnauld Miguet et Philippe Boisserie. »

Vous avez quitté « Des Racines & Des Ailes » l’année dernière pour vous consacrer au Grand Soir/3. Envisagez-vous cependant de revenir à ce type d’émissions culturelles dans le futur ?

« Tout est possible ! Je n’ai jamais établi de plan de carrière. J’ai toujours eu la chance de me voir proposer régulièrement de nouveaux défis… Ce fut le cas pour « Des Racines & des Ailes »… Pour le Grand Soir/3… et demain sans doute pour autre chose… Mais ce qui est certain, c’est que l’expérience acquise lors de mes sept saisons à la présentation de l’émission « Des Racines & des Ailes » m’a permis de progresser pour faire vivre des lieux en plateau et pour acquérir une culture générale plus approfondie dans les domaines de l’histoire, de l’histoire de l’art, ou de l’archéologie… C’est un vrai « plus » pour présenter des Grand Soir/3 spéciaux, comme ce fut le cas cette saison à Berlin, à Bruxelles ou bientôt à Rio de Janeiro pour l’ouverture de la Coupe du Monde de football… Le Grand Soir/3 est présent sur tous les terrains, et même les terrains de sport ! »

Actus

Le shopping connecté débarque en France !

L’application mobile de « shopping connecté » Fivory, dont Wellcom gère notamment les relations médias, se lance en France à Boulogne-Billancourt avec plus de 100 grandes enseignes et commerçants de proximité. L’application mobile gratuite de Shopping Connecté multicanal offre tous les éléments pour redécouvrir le shopping et faire vos achats : informations en avant-première, avantages, réductions, carte de fidélité et paiement sécurisé en magasin et en ligne via votre smartphone. Côté commerçants, Fivory met à disposition des outils de ciblage clients, pour mieux connaitre les habitudes d’achat et  permettre de créer des animations et/ou offres commerciales personnalisées avant, pendant et après l’acte d’achat, mais aussi de simplifier les étapes liées à l’encaissement… en un seul clic ! Christophe Dolique, CEO de Fivory SAS : « Nous avons pensé Fivory pour répondre aux attentes légitimes des consommateurs dans un monde de plus en plus connecté et mobile. L’objectif est d’offrir à l’utilisateur une expérience de shopping personnalisée, fluide et sécurisée qui lui fasse gagner du temps et de l’argent. Fivory est également pensé pour et avec les commerçants, afin de dynamiser l’acte d’achat dans une relation omnicanal et digitalisée. Les commerçants tireront ainsi tous les bénéfices de la mobilité, tout en capitalisant sur la relation de proximité. » « Fivory s’inscrit enfin dans une démarche industrielle qui garantit la pérennité, la sécurité du système en conformité avec les plus hauts standards du marché et la protection des données. Les données personnelles ne sont pas revendues à des tiers et ne sont accessibles par le commerçant qu’avec l’accord du consommateur.» commente Christophe Dolique.

Application disponible sur Appstore et Google Play.

Kurt Salmon, Bernard Desprez

Kurt Salmon, cabinet de conseil en transformation des entreprises, c’est 1 400 consultants s’adressant aux dirigeants des entreprises et leur apportant le conseil et les idées originales qui ont un impact direct et concret sur la réussite de leurs projets, en particulier, sur leurs projets de transformation.

Découvrez cette grande entreprise à l’écoute du marché, et qui a su s’adapter aux dernières révolutions numériques. Bernard Desprez, Directeur Général France, présente la nouvelle signature de Kurt Salmon et ses perspectives d’avenir.

Actus

Tout comprendre sur l’avenir de la mobilité

Evénement majeur pour la R&D automobile et la mobilité, organisé par le pôle de compétitivité Mov’eo, dont Wellcom assure les relations médias, Les Mov’eo Days, sont l’occasion pour Mov’eo de présenter les missions de ce pôle de compétitivité innovant, ses compétences et ses membres. Au programme des conférences, ateliers thématiques et tables rondes sur le thème de la mobilité de demain et ses enjeux. De grandes entreprises et organismes publics : Parrot, Google, Bpifrance, BlablaCar… prendront également la parole.

Pour mémo, le pôle de compétitivité Mov’eo fédère les principaux acteurs de l’industrie automobile française dans le domaine de la R&D collaborative. Il anime un réseau industriel dynamique, capable de relever les défis technologiques de la mobilité propre et sûre de demain. Avec plus de 350 membres (180 PME) et 326 projets labellisés (167 financés), le pôle est un lieu d’excellence scientifique et technique, où se construisent des collaborations durables entre les acteurs de l’écosystème automobile et mobilité.
Un événement à ne rater sous aucun prétexte : Jeudi 5 juin au Palais des Congrès de Versailles.

Et de 4 nominations pour Wellcom aux Sabre Awards 2014

 

La cérémonie de remise des prestigieux et internationaux SABRE Awards, le 20 mai dernier à Londres, a récompensé Wellcom pas moins de 4 fois. Au délà du prestigieux titre « French Consultancy of the Year », Wellcom a également été citée pour 3 de ses campagnes réalisées en 2013 :

 

  • – L’appui des relations média du projet de ré-industrialisation avec reconversion et sauvegarde des emplois de l’entreprise SITL par les technologies vertes a été nominé dans la catégorie Chemicals&Industrial.
  • – La campagne SOS Alibi intitulée « Malgré le tabou du mensonge… le succès de SOS Alibi ! », a été mentionnée dans la catégorie relations média
  • – et enfin l’opération Paris Cola « Dans la guerre des Colas, Paris Cola se fait une place » citée dans la catégorie France.

 

Pour Thierry Wellhoff, Président de Wellcom : « C’est avec un grand bonheur que nous recevons ces nominations, gages de reconnaissance du savoir-faire de notre agence. Avec une moyenne de 25-30 entrées par catégorie, seules les entrées les plus remarquables ont été retenues dans la liste des finalistes par SABRE AWARDS. Nous sommes très fiers d’en faire partie. Ces distinctions valorisent le travail fourni, les expertises des équipes, et prouvent encore une fois notre capacité à déployer des campagnes de communication pertinentes et inédites à destination de l’ensemble des publics ».

Les Journées de la Fondation pour la Recherche Médicale

Les Journées de la Fondation pour la Recherche Médicale

Appel aux dons du 2 au 8 juin 2014

Les Journées de la Fondation pour la Recherche Médicale (FRM), dont Wellcom gère les relations médias, ont lieu cette année du 2 au 8 juin prochains.

Leur raison d’être : sensibiliser les Français à l’importance de soutenir la Recherche Médicale en France pour lutter contre toutes les maladies.

Depuis 67 ans la Fondation poursuit son combat pour faire avancer la Recherche dans toutes les disciplines : cancérologie,  neurologie, maladies infectieuses, maladies cardiovasculaires, maladies rares En moyenne chaque année, grâce aux donateurs 400 à 450 nouvelles recherches se développent, 750 recherches sont financées et 35 à 40 millions d’€ sont consacrés à la recherche médicale.

Participez vous aussi à ce mouvement de solidarité en faisant un don : par téléphone au 0 811 120 120 (coût d’un appel local)

International

Donneriez-vous votre veste à Johannes ?

Pour sa dernière campagne de récolte de dons, l’association SOS Children’s Villages a fait appel au réseau international de communication PROI, dont Wellcom est l’agence pour la France.

Notre agence partenaire norvégienne Slager Kommunikasjon Oslofait le buzz avec sa vidéo «Donneriez-vous votre veste à Johannes ? ».

Comment rester insensible devant ce petit garçon tremblant de froid, seul sous un arrêt de bus à Oslo. Le message est clair: si vous aidez Johannes, alors pourquoi pas les enfants syriens? Parce qu’ils sont trop loin de vous? Une vidéo virale qui sensibilise le public au froid glacial qui a sévit cet hiver en Syrie, où des millions d’enfants et de familles ont dû quitter leurs maisons en laissant leur vie derrière eux. Synne Rønning, de SOS Norvège, qui a aidé à créer la vidéo, a déclaré: «La campagne a agi comme une révélation – les gens qui la regardent se demandent: Qu’est-ce que je ferais ? L’objectif était d’aborder la peur de devenir insensible aux crises qui ne vous concernent directement ».

 

En Norvège mais aussi dans de nombreux pays, grâce à la viralité du net, plus de 6 millions ont vu et partagé la vidéo de ce petit ange blond. Un vrai succès et on ne se lasse pas de la vidéo :

CHIFFRE

Outre-Atlantique, ce sont près de 50 millions de personnes qui s’intéresseront à Pinterest en 2015 selon les estimations de eMarketer. Le réseau social a eu le vent en poupe ces trois dernières années avec une progression importante. Bien que 2016 devrait afficher un léger ralentissement, à l’horizon 2019, Pinterest devrait convaincre près de 60 millions d’Américains de le rejoindre, c’est-à-dire près de 30% des utilisateurs des réseaux sociaux (ils étaient moins de 25% en 2014 et devraient dépasser les 26% en 2015). Qui sont-ils ? Sans surprise les femmes sont les plus grandes fans.

Source : www.eMarketer.com

Mobilité / Site

Flush public toilet finder

Il suffisait d’y penser ! Trouver des toilettes publiques partout dans le monde. Plus de 100 000 sont répertoriées sur l’appli, le tout accessible hors connexion. Alors : payantes, gratuites, accessibles aux handicapés ? Vous saurez tout et aurez même la possibilité de vous laisser guider par l’application.

Flush public toilet finder dispo sur IOS et Android.

Kiosque

As You Like

As You Like, le nouveau trimestriel de Prisma Media met en avant les meilleurs contenus des réseaux sociaux (blogs, Pinterest, Instagram…).
A la pointe des nouvelles tendances et résolument féminin, As You Like s’articule en quatre rubriques : Mon joli Look, Ma déco Perso, Mon Lifestyle et Ma Gazette.
152 pages de bons plan mode, «Do it yourself », beauté, cuisine ou encore tourisme pour 3€. En kiosque depuis le 2 avril.

DERNIERES VIDEOS