MENU

l'actu wellcom

avril 2012
Accueil > Wellnews

Actus

Intersport présente sa collection printemps/été 2010

Intersport, leader mondial de la distribution d’articles de sport, dont Wellcom assure les relations presse, dévoile aux médias et aux lecteurs de la wellnews sa collection printemps/été :

Tonifier son corps et affiner sa silhouette… c’est le moment de s’y remettre !
Découvrez les indispensables en cliquant ici.
Matches de volley improvisés et sable mouillé…
découvrez le farniente sportif !
Découverte de la forêt et promenades dans les prés…
avec la randonnée !
Rouler cheveux au vent…
à bicyclette !

Coup de projecteur - Interview

Harry Roselmack, bientôt 5 ans de « Sept à huit » sur TF1

Interview de Harry Roselmack, Présentateur de « Sept à huit » sur TF1

« Sept à huit », le magazine d’informations dominical de TF1, garde le cap jusqu’en 2012. Pour nous parler de son succès, Wellnews a interrogé Harry Roselmack, le sémillant présentateur de l’émission.
Titulaire d’un Deug d’histoire et un DUT de journalisme, Harry Roselmack débute sur France Bleu avant d’intégrer la rédaction de France Info. En parallèle, il fait ses premiers pas à la télévision sur La Chaîne météo. Repéré par Canal+, il entre à i>Télé pour y présenter la grande édition de 18 à 18h30, ainsi que le journal de la mi-journée dans l’émission « Nous ne sommes pas des anges » sur Canal+. À l’été 2006, il devient le remplaçant officiel de Patrick Poivre d’Arvor au JT de 20h de TF1 et reprend le « Sept à huit ». Harry Roselmack est également membre du club Averroes pour l’intégration des minorités ethniques dans les médias. Depuis 2009, il est aux commandes d’un nouveau magazine d’immersion au cœur de la société dont les deux premiers numéros ont été « Harry Roselmack derrière les murs de la cité » et « Harry Roselmack avec les fondamentalistes musulmans ». Le 3ème opus de la série, « Harry Roselmack avec les sans domiciles fixes », sera diffusé le 11 mai prochain.

Le producteur de « Sept à huit », Emmanuel Chain, a annoncé que l’émission serait reconduite jusqu’en 2012. Une nouvelle qui doit vous réjouir ?
C’est bien entendu une excellente nouvelle pour tous les collaborateurs qui participent à l’émission. D’un autre côté, nous avions peu de doutes concernant cette reconduite, tant l’émission est devenue un rendez-vous phare de l’information sur TF1. « Sept à huit » est aujourd’hui, avec le magazine « Reportages », le magazine d’information le plus ancien et le plus regardé de la chaîne. Sa popularité auprès du public fait que nos craintes concernant son avenir étaient en réalité assez minces.

Que pouvez-vous dire sur le profil des téléspectateurs de « Sept à huit »? L’émission attire-t-elle un public particulier ?
Il s’agit d’une émission très familiale, à l’image de l’essentiel des émissions de TF1. Nous traitons des sujets aussi variés que possible, qui s’adressent à toute la famille, et plus particulièrement pour des téléspectateurs curieux de ce qui se passe en France et à l’étranger : société, consommation, tendances, mutations technologiques, développement durable, etc. Nous nous attachons à sortir des frontières pour aller à la rencontre d’autres sociétés, lointaines ou proches, afin de faire voyager nos téléspectateurs et de leur faire découvrir d’autres cultures. C’est le principe de base du magazine : s’intéresser avant tout aux gens, à l’autre, à celui qu’on ne connaît pas et donner envie de le découvrir. C’est également l’objet de notre portrait en fin d’émission. Nous essayons de découvrir une personnalité, connue ou non, à travers son expérience personnelle, son parcours, ce qui fait qu’il ou elle est unique à sa manière.

« Sept à huit » fêtera cette année ses 10 ans, en septembre prochain. Avez-vous prévu quelque chose de particulier à cette occasion ?
Chaque année, en septembre, nous apportons quelque chose de nouveau au magazine, que ce soit au niveau de la forme, du fond ou de l’énergie que nous mettons à construire l’émission. Il y aura donc une nouvelle impulsion cette année encore, à la rentrée, mais pas d’évolution formelle. Nous allons continuer à nous appuyer sur l’héritage des années passées sans révolutionner les choses en profondeur. Quoi qu’il en soit, nous consacrons l’été à cette réflexion comme chaque année, et cette année encore, les téléspectateurs pourront continuer à suivre « Sept à huit » sur leur lieu de vacances car l’émission, elle, ne prend pas de congés.

Actus - Coup de projecteur

7ème édition des Initiatives de l’Economie

Valoriser l’apport des corps intermédiaires au service des entreprises

Créés en 2004, les Initiatives de l’Economie ont pour objectif de mettre en lumière ces dynamiques favorables au développement économique et à l’emploi dans les territoires. Les lauréats sont élus par un jury composé de 70 journalistes de la presse économique nationale.

Ces trophées récompensent ainsi chaque année les opérations créatrices de richesses économiques, d’emplois et de cohésion territoriale, mises en œuvre par les institutions publiques et privées, dévouées aux entreprises et à l’entrepreneuriat. Elle est la seule opération nationale distinguant les initiatives des institutions, des collectivités territoriales et des corps intermédiaires qui aident et accompagnent les entreprises et les entrepreneurs.

La remise des prix de l’édition 2010 des Initiatives de l’Economie aura lieu le 28 mai 2010, dans l’hémicycle du Conseil Economique, Social et Environnemental.

Plus d’informations sur www.initiatives-economie.com

Actus

Des relations presse au service du territoire

La Chambre de Commerce et d’Industrie Marseille Provence dispose d’une histoire et d’une situation géographique qui en font l’un des acteurs majeurs de l’attractivité économique et territoriale de Marseille Provence.

Présidée par Jacques Pfister, la CCI Marseille Provence, qui offre conseil et accompagnement aux entrepreneurs afin de développer leurs activités, est aussi pionnière en matière de soutien à la culture, qu’elle a identifié comme levier de développement du territoire. Elle est d’ailleurs membre fondateur de l’association Marseille Provence 2013, capitale européenne de la culture, dont Jacques Pfister est également président.

Wellcom met en place une campagne nationale de relations presse pour positionner la CCI Marseille Provence sur la réforme des collectivités territoriales et le projet de réforme des CCI, sujet au cœur de l’actualité ; mais également sur ses initiatives pour soutenir les TPE/PME, qui constituent l’essentiel du tissu économique du territoire Marseille Provence.

Actus - Portrait

Cristina Lunghi, Présidente-fondatrice d’Arborus

Son parcours
Docteure en droit, Cristina Lunghi a créé en 1995 l’association Arborus spécialisée dans les questions d’égalité professionnelle et d’égalité des chances. Experte, nationale et auprès de la Commission européenne, sur ces questions depuis 15 ans, elle a écrit des ouvrages, dont « Et si les femmes réinventaient le travail » Ed. d’Organisation 2001 ; « L’égalité professionnelle en pratique » Ed. Eyrolles 2001 – 2002 et « Bleu, Blanc, Rose, les femmes et la politique » Ed. First 2006. Cristina Lunghi a participé à travers différentes missions à la réflexion collective sur l’égalité professionnelle et a été chargée de mission auprès du Ministère de la Parité et de l’Egalité pour l’élaboration du label « Egalité » et est porte parole  du « CLUB du Label Egalité ». Elle contribue à des programmes européens sur la question du genre et des discriminations, est aussi membre de la commission nationale de l’ANDRH sur la prévention des discriminations et anime le CLUB du Label Diversité de l’ANDRH. Elle a été membre de l’Observatoire de la Parité qui est un service du Premier Ministre et de la commission de normalisation AFNOR sur les « processus de gestion des RH et diversité ». Elle a aussi participé à l’élaboration du label Diversité. Elle accompagne les entreprises dans leur démarche en matière d’égalité professionnelle et de labellisation dans le cadre d’une société de conseil Egalité Professionnelle et Diversité.

Ses perspectives pour Arborus
Européenne convaincue et femme d’engagement, elle a donné l’impulsion pour qu’Arborus créé le premier Fonds de dotation pour l’égalité professionnelle en Europe sous la présidence de l’ancienne ministre de l’égalité, Nicole Ameline. Ce fonds de dotation est  une histoire de cœur et de solidarités dans la perspective de l’élaboration d’une culture de l’égalité professionnelle. Une culture collective envisagée comme un projet de société en dehors de tout cadre dogmatique avec l’apport d’outils méthodologiques.

Histoire de cœur, car depuis de nombreuses années, des entreprises se sont engagées dans des politiques en faveur de l’égalité professionnelle et ont bâti un réseau afin de partager leurs expériences et grandir ensemble sur ce sujet. Histoire de solidarités, car l’égalité professionnelle permet une montée en performance de toutes les femmes et de tous les hommes dans toutes les catégories socioprofessionnelles et dans tous les métiers. En effet, la dynamique de l’approche par le genre des processus de gestion des ressources humaines dépasse largement le cadre de l’entreprise. Des synergies croissantes se forgent entre le monde de l’éducation, de l’orientation professionnelle des jeunes filles et des jeunes garçons, de leur formation et de la gestion de leur parcours professionnel tout au long de la vie, dans le respect de la conciliation de leurs temps de vie. Ainsi l’entreprise se trouve au centre des mutations sociales et sociétales du monde. De par sa dimension européenne, elle contribue dès lors à être un des éléments fondateurs d’une culture plus équitable et d’ouverture. C’est à partir des expériences de terrain des entreprises, qu’il a été possible dans de nombreux pays de l’UE de mettre en place des dispositifs de type labels, prix, ou autres pratiques de reconnaissance des pratiques des entreprises sur ce sujet. Le fonds de dotation d’Arborus a lancé un label européen qui vise en se fondant sur les initiatives nationales et en les valorisant pleinement à créer une méthodologie de gestion et de coordination  des politiques RH en faveur de l’égalité professionnelle sur un plan européen.

Le fonds de dotation d’Arborus est fondateur d’une volonté de rassembler des entreprises pionnières et les institutions nationales et européennes autour d’un même projet : faire de l’égalité entre les femmes et les hommes un enjeu majeur pour le monde économique.

Actus

au nom de la rose fête les mères

Les fleurs sont le cadeau privilégié des Français pour la Fête des mères.

Pour au nom de la rose, dont Wellcom gère les relations presse, cette fête est une priorité, d’autant que la rose reste la fleur préférée des femmes…

Les roses exceptionnelles comme les roses de jardin, les roses anglaises, les roses parfumées (dont la rose Yves Piaget, une exclusivité au nom de la rose) rencontrent un franc succès au sein de l’enseigne. Farid Djouad-Guibert commente : la Fête des mères est « le moment de l’année où les roses de jardin sont les plus belles, et où nous invitons une fleur d’une beauté rare, la pivoine. »

Cette fête est également celle où « nous accueillons le plus d’enfants dans nos boutiques », ajoute-t-il, « nous organisons pour cette fête un concours de dessin, qui contribue à l’atmosphère de joie et de tendresse de nos points de vente ».

En savoir plus sur www.aunomdelarose.com

Tendances

Etat des lieux des valeurs de la République

Les trois valeurs de la devise de la République, 47% des français disent préférer la liberté, 36% l’égalité, et seulement 14% la fraternité, d’après un original sondage de la TNS Sofres pour l’association Lire la Politique. Ces trois valeurs sont cependant menacées, selon l’opinion des sondés, il y a dans la société française de moins en moins de liberté (55%), de moins en moins d’égalité (67%) et de moins en moins de fraternité (60%) qu’il y a dix ans. Le sondage explore aussi les raisons pour lesquelles les gens estiment qu’il y a de moins en moins de ces trois valeurs aujourd’hui, et quelle est la personnalité qui aujourd’hui incarne le mieux la devise de la République.
Le sondage complet ici.

Actus

Un partenariat pour innover autour du plaisir et du goût !

Avenance Santé-Résidences (spécialiste de la restauration en établissements de soins et en maisons de retraite) et Avenance Enseignement (leader de la restauration collective scolaire) dont Wellcom gère les relations presse annoncent leur partenariat avec Michel Sarran, chef deux étoiles Michelin dans son restaurant éponyme. L’objectif de ce partenariat : développer une collaboration active qui allie l’expertise culinaire des meilleurs chefs Avenance avec celle d’un chef étoilé pour apporter de la nouveauté dans les menus en créant des recettes innovantes, moderniser l’image de la restauration collective et donner toujours plus de goût et de plaisir. Les convives découvriront très bientôt les nouvelles recettes qui éveilleront leurs papilles.

L’intérêt de cette démarche de partenariat est de faire un vrai travail de fond sur l’identité culinaire d’Avenance, de révolutionner les habitudes en cuisine en travaillant les produits différemment, d’apporter de la modernité dans les recettes en poussant la créativité, de privilégier les saveurs et le plaisir du goût. C’est au travers de plusieurs séances d’innovations culinaires que les chefs Avenance et Michel Sarran échangeront sur leurs métiers en tenant compte des contraintes et des spécificités du secteur de la restauration collective. C’est par le partage des savoir-faire des 2 univers que l’on réussit à créer des recettes réellement innovantes qui demeurent réalistes et applicables dans les établissements de Santé et d’Enseignement.

Actus

Le Crédit Coopératif réunit ses sociétaires en Assemblée Générale pour qu’ils co-construisent la banque qui leur ressemble

Le Crédit Coopératif, que Wellcom accompagne dans la gestion de ses relations presse, est une banque à part entière : elle exerce tous les métiers et expertises du banquier. Mais sa vocation et son choix c’est d’être une banque coopérative, mettant ses métiers au service des acteurs d’une économie responsable, respectueuse des personnes et de leur environnement.

« Le modèle coopératif apparaît aujourd’hui à un nombre croissant de personnes comme une voie raisonnable, durable. Mais un statut n’a pas de vertu, c’est le faire ensemble qui a de l’avenir… Chaque coopérateur détient ce pouvoir, en particulier lors de l’Assemblée Générale. » précise Jean-Louis Bancel, président du Groupe Crédit Coopératif.

Fondant ses valeurs sur un modèle d’avenir, le Crédit Coopératif réunira ses clients et sociétaires du 22 avril au 18 mai 2010, au cours de 23 Assemblées Générales Régionales (AGR), symboles de la volonté de proximité et transparence que défend la banque dans sa relation avec ses sociétaires.
Banque coopérative, le Crédit Coopératif appartient à ses clients sociétaires qui apportent l’essentiel de son capital et détiennent l’essentiel des droits de vote.
Les AGR seront donc l’occasion pour les clients-sociétaires de voter les comptes pour l’année 2009, d’élire leurs représentants au Conseil d’Administration, et de débattre de l’orientation à suivre par la banque.
Ils votent aussi sur l’affectation du résultat, encadrée par la loi selon les principes coopératifs.
Pour en savoir plus www.credit-cooperatif.coop

Actus

Finale nationale du concours de poèmes

Le 27 mai prochain, la Fédération Enfants et Santé, qui finance la recherche partout en France contre les cancers et leucémies chez l’enfant et l’adolescent organise la grande finale du concours de poèmes. Pour cette troisième édition, les 25 classes participantes seront toutes réunies pour cet évènement unique où la solidarité et le partage seront de mise. Un jury spécial élira dix poèmes gagnants.

Dans le cadre de sa campagne nationale, la Fédération Enfants et Santé, dont Wellcom prend en charge les relations médias, souhaite sensibiliser le plus grand nombre aux cancers et aux leucémies des enfants et des adolescents.

Après l’appel lancé en septembre 2009 dans les écoles de France, 25 classes de CM2 ont désiré participer à ce concours de poèmes. Le thème est fort : l’AMITIÉ !
Guidés durant toute l’année dans le cadre d’un projet de classe ou d’école, les élèves ont appréhendé le sujet grâce à un projet éducatif transversal avec leur enseignant. Jeudi 27 mai à 14h, Le jury d’experts décernera 10 prix d’exception.
En savoir plus sur www.enfants-sante.asso.fr

CHIFFRE

Le cabinet Research International a réalisé pour le compte du magazine Stratégies un sondage auprès de 2 358 adultes représentatifs de la population française. Objectifs de cette enquête : noter les entreprises du CAC 40 en matière d’éthique, et comprendre les paramètres qui influencent en bien ou en mal l’image éthique d’une entreprise. Aux yeux des Français, pour qu’une entreprise soit éthique elle doit avant tout être responsable au plan social et au plan sociétal. Sur le terrain de la notation, le meilleur score revient à Peugeot Citroën, avec un total de 6,72 sur 10.

Tous les résultats ici

Kiosque

« Neon », magazine généraliste pour jeunes adultes

Nouveau magazine généraliste destiné aux 25-35 ans, adapté d’un concept allemand sans équivalent sur le marché français, surtitré « soyons sérieux, restons allumés », « Neon » revendique « un traitement éditorial novateur » avec de « vraies enquêtes, des articles longs, rythmés par des brèves insolites », explique son rédacteur en chef.
Bimestriel dans un premier temps avant de passer éventuellement en mensuel, le journal se définit comme « mixte et transversal », s’adressant aux jeunes trentenaires et traitant des sujets de société, politique, culture, consommation, voyage, mode… avec « ton décalé et moderne ».

A la Une du premier numéro, « L’amour, là, tout de suite » annonce un dossier sur le coup de foudre. Parmi les sujets proposés, des paroles « d’adoptés » avec cinq témoignages de jeunes gens (nés sous X ou à l’étranger) et le défi d’un journaliste de « Neon » qui raconte quatre jours et trois nuits sans dormir, médicalement soutenu dans cette expérience extrême. Plusieurs rubriques insolites figurent également dans « Neon » : « les savoirs inutiles pour briller en toutes circonstances » ou un « fictionnaire » qui propose des définitions de mots qui n’existent pas.

DERNIERES VIDEOS