La préparation d’un événement : une affaire de professionnels

Pour donner du sens et assurer la réussite de leur communication événementielle, qu’il s’agisse de s’associer à un show existant ou de le créer, le client (entreprise, association, institution) travaille aux côtés d’une agence événementielle experte. L’un sera producteur, l’autre réalisateur. L’agence a pour mission de délivrer un produit fini le Jour J. Ce produit, c’est l’évènement dont elle est la cheffe d’orchestre.

Préparer sa communication événementielle

Du pitch à la réalisation de l’événement

L’événement s’apparente au théâtre et se déroule généralement sur une scène virtuelle ou réelle, qu’il s’agisse d’un match de foot dans un stade, de la privatisation d’un rooftop pour un lancement de produit ou d’un diner privé et confidentiel organisé pour le Comex d’une entreprise du CAC.

Parce que la puissance émotionnelle d’un événement est liée à son caractère live, il s’agit de limiter les risques. L’anticipation devient alors l’un des principaux facteurs de réussite.

De réunions préparatoires en filage et répétitions si possible, tout est conditionné par les objectifs. En amont de l’événement, des critères de performance qualitatifs et quantitatifs auront été partagés par les deux parties en fonction du budget confirmé et du projet validé.

Les agences conseil en communication médias spécialisées en relations publics ont aujourd’hui intégré dans leurs équipes des spécialistes de la production de contenus, de la mise en scène et de la réalisation événementielle, sans oublier des outils d’Intelligence Artificielle (IA) adaptés à l’étude de la pertinence et de la performance des actions événementielles qui leur sont confiées.

AUTOUR DE L’ÉVÉNEMENT. PARCE QU’UN ÉVÉNEMENT, C’EST BIEN PLUS QU’UN ÉVÉNEMENT.

Enfin, si un événement constitue le pic émotionnel, il y a toujours un avant événement et un après événement. Avant l’événement, il faut intégrer les publics pour susciter d’abord leur intérêt, les associer au sens général de la démarche et enfin les motiver à participer. Après l’événement, il faut donner une suite par sa visibilité, par la trace mémorielle qu’il aura laissée et enfin par les retombées attendues tant en termes d’adhésion que d’attitudes et de comportements.