L’AAL défend la qualité des soins

aalCréée en octobre 2002, l’AAL – Association des Anesthésistes Libéraux – a décidé la mise en place d’un GIE national (Groupement d’Intérêt Economique) réunissant tous les Médecins Anesthésistes Réanimateurs – personnes physiques ou morales (SEL, SCP) qui le souhaitent. Les intérêts de ce système sont majeurs. Tout d’abord, le GIE va faire bénéficier à un maximum d’anesthésistes libéraux de la protection du groupe, notamment en cas de déconventionnement, mais également de négocier des modalités d’actions communes, implicitement appliquées par tous les membres du GIE au même moment et de la même manière.

L’AAL, accompagnée par Wellcom, s’engage également en informant l’ensemble des patients de la possibilité, que leur donne désormais, la réglementation européenne de s’assurer ailleurs qu’à la Sécurité Sociale. Enfin, l’association milite pour une revalorisation des tarifs de cette spécialité médicale, tarifs qui sont de 1.5 à 4 fois inférieurs à la moyenne de ceux pratiqués en Europe, pour des performances techniques connues et reconnues.