-

Anne Marie de Couvreur, Président co-fondateur de Mediameeting


mediameetingAnne- Marie de CouvreurSon Parcours
Après des études supérieures en communication, Anne-Marie de Couvreur démarre sa carrière à la Direction de la Communication de TDF (TéléDiffusion de France). C’est à cette occasion qu’elle se familiarise avec la radio et confirme sa passion pour ce média. Elle intègre par la suite la Direction Générale de France Telecom, où elle occupe le poste de Consultante Sénior à la Direction de la Communication du groupe. Toujours passionnée par les ondes, Anne-Marie de Couvreur lance alors le projet expérimental de radio d’entreprise de France Telecom « les ateliers de la Com ». Un vrai succès remarqué par les entreprises partenaires du groupe, qui pousse Anne-Marie de Couvreur à aller plus loin, en proposant un projet d’essaimage au groupe.

Anne-Marie se souvient : « En 2002, la radio digitale était véritablement balbutiante, mais je me suis dit qu’il y avait probablement quelque chose d’intéressant à faire en proposant aux entreprises de créer leur radio pour leurs besoins propres. »

Le projet expérimental de radio d’entreprise de France Telecom, a été mené à l’époque en partenariat avec Sud Radio, une grande station de radio de 120 salariés dirigée par Frédéric Courtine, et dont Jean Louis Simonet était Directeur des Productions.
« J’ai rencontré mes associés actuels à cette époque. Nous partagions les mêmes convictions, à savoir que l’avenir du média radio serait digital, sans aucun doute, et nous avons décidé de créer tous les trois la startup Médiameeting, en 2004. »

« Je fais partie de cette génération qui écoutait la radio la nuit. L’absence d’image favorise l’imaginaire individuel, et donc permet de créer un véritable lien, je trouve cela très intéressant et puissant. La nuit, le média radio est encore plus puissant. On peut dire des choses très personnelles en radio sans jamais être vulgaire. Le média radio permet une vrai intimité ».

En tant que Président co-fondateur de Mediameeting, Anne-Marie accorde également de limportance à son temps libre. . Elle s’octroie ainsi de courte pauses évasions, en étudiant les civilisations du bassin méditerranéen ou en faisant de la moto. Anne- Marie apprécie également la décoration d’intérieur.

Mediameeting : l’essentiel
Mediameeting est le premier opérateur de radios d’entreprises en Europe. L’entreprise crée et diffuse tous les jours des dizaines de programmes de radios d’entreprises dans 80 pays du monde, en 8 langues. Ce sont des programmes de communication interne et de communication externe. Parmi les clients de Mediameeting, dont beaucoup sont aux CAC 40, on peut citer TOTAL, VINCI Parc , Le Groupe des Mousquetaires (Intermarché) , la SNCF Transilien, Airbus, L’Oréal, la Société Générale, le Ministère de la Défense, Pierre Fabre ou encore Novartis.…

Anne-Marie de Couvreur souligne les valeurs de son entreprise : « Mediameeting est une entreprise humaniste engagée, signataire de la charte de la diversité. Les valeurs de l’entreprise sont la Performance et la Bienveillance. La notion de performance économique est évidemment indispensable, mais juste à côté, la notion de bienveillance est omniprésente. C’est extrêmement important pour nous. Nous n’avons pas créé Mediameeting pour faire fortune, mais pour construire un espace de liberté et un véritable espace entrepreneurial dont nous définissons les règles. Ces règles s’appuient sur nos valeurs. »

Sa vision du marché
« Mediameeting fonctionne comme une start up. Nous avons inventé le concept de radio d’entreprise et nous avons inventé un modèle d’organisation. Mediameeting n’est ni une agence, ni une radio, ni une SSII, mais plutôt un tiers de chaque. Ce que l’on appelle un opérateur de nouveaux médias.

Mediameeting est labellisé entreprise innovante par OSEO sur ces 3 critères : nous avons inventé un concept de radio d’entreprise, une entreprise de nouvelle génération avec un nouveau modèle d’organisation, et par ailleurs, nous avons un programme de R&D intégré. Notre entreprise est installée sur le marché du digital, marché au développement très rapide qui croît à 35% par an. Mediameeting, en étant leader, se doit de progresser plus rapidement que le marché. Mediameeting croit chaque année de 35 à 100%. Nous avons un esprit start up profondément ancré, une vraie culture de la performance, et juste à côté, une vraie culture profonde de l’humanisme. Une entreprise humaniste n’handicape pas la performance, bien au contraire, puisque nous gagnons près de 80% de nos appels d’offres.


Les rythmes de croissance de notre secteur font qu’il est parfois difficile d’être rentable, or Mediameeting est rentable. Ce qui veut dire que notre stratégie est la bonne, que les fondamentaux stratégiques de l’entreprise sont solides, et que même dans un contexte de crise, nous arrivons à avoir une belle rentabilité. Mediameeting a d’ailleurs été élue 32ème entreprise la plus prometteuse de France par l’étude de l’Express Ernst&Young de novembre 2011.
»

Anne Marie de Couvreur, Président co-fondateur de Mediameeting

avril 2, 2013 10:40 Publié par

mediameetingAnne- Marie de CouvreurSon Parcours
Après des études supérieures en communication, Anne-Marie de Couvreur démarre sa carrière à la Direction de la Communication de TDF (TéléDiffusion de France). C’est à cette occasion qu’elle se familiarise avec la radio et confirme sa passion pour ce média. Elle intègre par la suite la Direction Générale de France Telecom, où elle occupe le poste de Consultante Sénior à la Direction de la Communication du groupe. Toujours passionnée par les ondes, Anne-Marie de Couvreur lance alors le projet expérimental de radio d’entreprise de France Telecom « les ateliers de la Com ». Un vrai succès remarqué par les entreprises partenaires du groupe, qui pousse Anne-Marie de Couvreur à aller plus loin, en proposant un projet d’essaimage au groupe.

Anne-Marie se souvient : « En 2002, la radio digitale était véritablement balbutiante, mais je me suis dit qu’il y avait probablement quelque chose d’intéressant à faire en proposant aux entreprises de créer leur radio pour leurs besoins propres. »

Le projet expérimental de radio d’entreprise de France Telecom, a été mené à l’époque en partenariat avec Sud Radio, une grande station de radio de 120 salariés dirigée par Frédéric Courtine, et dont Jean Louis Simonet était Directeur des Productions.
« J’ai rencontré mes associés actuels à cette époque. Nous partagions les mêmes convictions, à savoir que l’avenir du média radio serait digital, sans aucun doute, et nous avons décidé de créer tous les trois la startup Médiameeting, en 2004. »

« Je fais partie de cette génération qui écoutait la radio la nuit. L’absence d’image favorise l’imaginaire individuel, et donc permet de créer un véritable lien, je trouve cela très intéressant et puissant. La nuit, le média radio est encore plus puissant. On peut dire des choses très personnelles en radio sans jamais être vulgaire. Le média radio permet une vrai intimité ».

En tant que Président co-fondateur de Mediameeting, Anne-Marie accorde également de limportance à son temps libre. . Elle s’octroie ainsi de courte pauses évasions, en étudiant les civilisations du bassin méditerranéen ou en faisant de la moto. Anne- Marie apprécie également la décoration d’intérieur.

Mediameeting : l’essentiel
Mediameeting est le premier opérateur de radios d’entreprises en Europe. L’entreprise crée et diffuse tous les jours des dizaines de programmes de radios d’entreprises dans 80 pays du monde, en 8 langues. Ce sont des programmes de communication interne et de communication externe. Parmi les clients de Mediameeting, dont beaucoup sont aux CAC 40, on peut citer TOTAL, VINCI Parc , Le Groupe des Mousquetaires (Intermarché) , la SNCF Transilien, Airbus, L’Oréal, la Société Générale, le Ministère de la Défense, Pierre Fabre ou encore Novartis.…

Anne-Marie de Couvreur souligne les valeurs de son entreprise : « Mediameeting est une entreprise humaniste engagée, signataire de la charte de la diversité. Les valeurs de l’entreprise sont la Performance et la Bienveillance. La notion de performance économique est évidemment indispensable, mais juste à côté, la notion de bienveillance est omniprésente. C’est extrêmement important pour nous. Nous n’avons pas créé Mediameeting pour faire fortune, mais pour construire un espace de liberté et un véritable espace entrepreneurial dont nous définissons les règles. Ces règles s’appuient sur nos valeurs. »

Sa vision du marché
« Mediameeting fonctionne comme une start up. Nous avons inventé le concept de radio d’entreprise et nous avons inventé un modèle d’organisation. Mediameeting n’est ni une agence, ni une radio, ni une SSII, mais plutôt un tiers de chaque. Ce que l’on appelle un opérateur de nouveaux médias.

Mediameeting est labellisé entreprise innovante par OSEO sur ces 3 critères : nous avons inventé un concept de radio d’entreprise, une entreprise de nouvelle génération avec un nouveau modèle d’organisation, et par ailleurs, nous avons un programme de R&D intégré. Notre entreprise est installée sur le marché du digital, marché au développement très rapide qui croît à 35% par an. Mediameeting, en étant leader, se doit de progresser plus rapidement que le marché. Mediameeting croit chaque année de 35 à 100%. Nous avons un esprit start up profondément ancré, une vraie culture de la performance, et juste à côté, une vraie culture profonde de l’humanisme. Une entreprise humaniste n’handicape pas la performance, bien au contraire, puisque nous gagnons près de 80% de nos appels d’offres.


Les rythmes de croissance de notre secteur font qu’il est parfois difficile d’être rentable, or Mediameeting est rentable. Ce qui veut dire que notre stratégie est la bonne, que les fondamentaux stratégiques de l’entreprise sont solides, et que même dans un contexte de crise, nous arrivons à avoir une belle rentabilité. Mediameeting a d’ailleurs été élue 32ème entreprise la plus prometteuse de France par l’étude de l’Express Ernst&Young de novembre 2011.
»

Classés dans :,

Cet article a été écrit par wellcom

Les commentaires sont fermés.