En toute simplicité…

Ou comment se moquer gentiment des « Monsieur Jourdain » modernes

 

Besoin d’être reconnu ? Envie d’accéder au statut d’expert ? Voici quelques règles rhétoriques et stylistiques pour passer pour un pro à peu de frais. Un indice avant de démarrer votre lecture : comme Janus, ce texte a deux visages…

par Ségolène Mathis, agence analogue

  1. Hippie-sme

Quelques mots savamment placés rendront votre discours digne des plus grands orateurs de l’Antiquité. « Résilience », « sérendipité », « holistique », … On abuse de ce vocabulaire saveur Woodstock pour conquérir l’attention admirative des lecteurs.

 

  1. Ni une ni de

Puisqu’il s’agit de simplifier, n’hésitez pas à enlever les mots superflus, votre texte y gagnera en caractère. Pourquoi le nom aurait-il par exemple encore besoin d’une liaison avec son complément ? Cachez cette particule (qui n’a plus rien d’élémentaire), ça fera plus sérieux. Désormais, il faut parler de process métiers, d’enjeux business, d’expérience utilisateur ou de satisfaction client.

 

  1. Mauvaise langue

Le français est trop limité pour vous permettre d’exprimer votre pensée ? Qu’à cela ne tienne ! Tournez-vous vers Albion pour y puiser l’inspiration. Car vous n’êtes pas le meilleur, vous êtes au top. Votre message ne touche pas vos lecteurs, il est impactant. Vous ne donnez plus votre accord mais votre go. De quoi booster votre vocabulaire, indeed !

 

  1. Faire la pluie et le beau temps

Parler du temps qu’il fait est, paraît-il, un de nos sujets préférés. Autant en profiter pour appâter le chaland-lecteur en s’appuyant sur le champ lexical de ce domaine. Utilisables à toutes les saucées, le climat, l’atmosphère, l’embellie et plus récemment le sublime « ressenti » sont de bonnes introductions à un discours brillant qui apportera son lot d’éclaircies à des cerveaux embrumés.

 

  1. Majuscule capitale

Pour montrer qu’on sait de quoi on parle, un des passages obligés reste le recours à la majuscule. Héritière de l’accent circonflexe façon « patate chaude » des flagorneurs des cours (« Madâââââââme »), la lettre en capitale valorisera votre ego et hissera à un niveau académique les mots triviaux que vous avez choisis. Quoi de plus chic en effet que de faire allusion au Vivre-Ensemble plutôt qu’à la cohabitation harmonieuse ?

 

  1. Cré-débilité

Vos lecteurs n’ont certes pas votre niveau de culture – les pauvres simplets. Vous êtes donc obligés de faire preuve de miséricorde en employant un vocabulaire restreint et des expressions convenues. Toutefois, pour leur montrer que cela vous coûte, glissez subtilement quelques mots de haut vol pour leur rappeler que vous ne faites pas partie du commun (ignare) des mortels (voir règle n°1). Votre crédibilité grimpera en flèche.

 

  1. Noyer le poisson

Si d’aventure vous en arrivez à attaquer un sujet que vous maîtrisez peu, adoptez l’art du camouflage. Tel un caméléon, employez des phrases longues et remplies sans ponctuation ni respiration où déferleront les substantifs les plus ardus – le souffle coupé, abreuvé de ce flot de paroles diluviennes, votre lecteur ne pourra que s’incliner devant votre supériorité.