Randstad ressoude le métier

Randstad, acteur mondial sur le marché des ressources humaines dont Wellcom assure les relations presse organise jusqu’au 25 avril la 7ème édition du championnat de France de soudure. Ce championnat, qui fait étape dans 20 villes françaises a pour objectif de valoriser ce métier. « A l’instar de nombreux métiers manuels, la profession de soudeur est à la fois méconnue et insuffisamment valorisée. Pourtant, elle a toutes les caractéristiques d´un métier noble. Etre soudeur suppose une vraie maîtrise technique et une capacité à travailler dans des environnements industriels très différents (chantier naval, mécanique, nucléaire, maintenance, etc.). La 7ème édition du championnat de France de soudure organisé par Randstad entend donc continuer à mieux faire (re)connaître ce métier. Mais il est aussi l’occasion d’aider les entreprises industrielles à trouver les compétences dont elles ont besoin, eu égard au caractère pénurique du métier de soudeur », déclare Laurent Duverger, manager des centres expert Randstad. Pour s’inscrire et tenter sa chance rendez vous dans une des agences organisatrices du concours, ou rendez vous sur le site dédié.

-

Interview de Clarence Rodriguez, la révolution silencieuse des saoudiennes

Clarence Rodriguez
révolution silencieuse des saoudiennes

clarence-rodriguez-01Ce mois-ci Wellnews s’est entrenu avec Clarence Rodriguez, qui vient de publier « Révolution sous le voile ». Journaliste correspondante pour Radio France, France Télévisions BFM, RFI, le Parisien, le JDD… installée à Riyad depuis 9 ans, Clarence Rodriguez est la seule occidentale à être accréditée en Arabie saoudite. Clarence nous livre un document exceptionnel et saisissant sur la résistance courageuse et le combat des femmes saoudiennes pour faire entendre leurs droits. Dans « Révolution sous le voile », elle donne la parole à huit femmes qui exigent d’exister en dépit de leur condition. Rencontre émouvante.

Vous retracez dans votre livre le portrait de femmes saoudiennes qui doucement essaient de faire avancer la cause des femmes dans leur pays. De plus en plus de femmes militent contre ce conservatisme pour retrouver leur liberté. Est-ce que cette lutte réunit la majorité des saoudiennes ?
Non. Ces femmes représentent une petite partie de la société plutôt éclairée. Ce sont des femmes qui ont eu la chance de voyager, d’étudier, et d’avoir un père un mari ou un frère qui les a aidées, en qualité de tuteur. Il faut se souvenir qu’en Arabie saoudite, royaume ultra-conservateur, les femmes ont besoin d’un tuteur pour travailler, voyager ou même se marier. C’est aussi le seul pays au monde où les femmes n’ont pas le droit de conduire. Ces femmes qui veulent faire avancer les choses représentent une minorité dans le pays, mais c’est cette minorité qui est en train de faire évoluer les autres. Ces femmes sont en train de montrer l’exemple. Leur combat concerne d’abord l’abandon du tutorat, duquel découle leur liberté. Il est important de souligner que la majorité de la population est conservatrice, et que la majorité des femmes n’échappent pas à cette mouvance.
Cela étant dit, le pays est réellement en train de vivre son siècle des Lumières. Le royaume est très jeune, il n’a que 83 ans. Ces dix dernières années, il a plus évolué qu’au cours des soixante-dix précédentes.

L’émergence des réseaux sociaux influence-t-elle le désir d’émancipation de ces femmes?
Les réseaux sociaux sont une fenêtre sur le monde. Ils jouent un rôle prépondérant et ils permettent aux saoudiennes de présenter leurs revendications, en sachant qu’elles n’ont pas cette culture de la manifestation. Alors que nous, en France ou ailleurs, nous manifestons dans la rue, les Saoudiennes s’expriment via les réseaux, mais pas d’une façon véhémente. L’Arabie saoudite, aujourd’hui, c’est le pays où Twitter affiche le plus fort taux de pénétration au monde !

Est-ce que vous pensez que la publication de votre livre va accélérer les choses ?
Ces femmes, qui ont accepté de témoigner dans mon livre, c’est déjà une grande avancée. Aucune ne m’a demandé de cacher son identité. C’est la première fois qu’on leur donne la parole en leur nom. Ce sont donc elles qui participent à leur propre évolution. Je leur dédie ce livre qui est le leur finalement, et j’espère qu’il va nourrir leur combat, petit à petit. Les choses avancent doucement et silencieusement en Arabie saoudite, je parle souvent de révolution silencieuse.

Vous vivez à Riyad depuis 2005, quelle évolution observez-vous depuis tout ce temps ? Est-ce que par exemple les hommes militent eux aussi pour la condition des femmes ?
Les hommes sont considérés comme des piliers, dépositaires de la tradition. Mais cela évolue, beaucoup de jeunes Saoudiens partent étudier à l’étranger, où ils rencontrent des femmes indépendantes. Ils reviennent dans leur pays avec un regard nouveau et ils introduisent progressivement ces nouvelles mœurs chez eux tout en respectant les préceptes de l’Islam. J’ai aussi voulu rendre hommage dans mon livre à ces hommes saoudiens éclairés qui ont aidé et compris la volonté d’émancipation de leurs femmes.

revolution-sous-le-voile
Révolution sous le voile aux éditions First
Parution : 13/02/2014 – prix : 19,95 € /
Format : 145.0 X 225.0 cm – 324 pagesEn savoir plus : Facebook
- -

Brune Jullien : Directrice du Salon Marketing Point de Vente

Brune Jullien
Directrice du Salon Marketing Poin

Diplômée de l’IFAG LYON (Ecole Supérieure de Management), Brune Jullien débute sa carrière en tant que commerciale chez Les laboratoires Sarbec, actifs dans le domaine de l’hygiène-beauté.
Brune intègre Reed Expositions France en 2006 pour travailler sur le salon Marketing Point de Vente (MPV). En 2008, elle prend la direction de ce salon ainsi que celle du concours des POPAI Awards Paris, événement se tenant sur le salon MPV et récompensant les meilleures créations du secteur.
Nous avons rencontré Brune Jullien, qui nous présente la prochaine édition de ce salon les 1er, 2 et 3 avril 2014 à Paris porte de Versailles. Le salon MPV, la référence en matière de marketing point de vente, à la pointe des dernières tendances pour répondre aux enjeux des marques et distributeurs en matière de commerce connecté.

HelloAsso : Un modèle pour la solidarité numérique


helloassoComment une association peut-elle exploiter la puissance du numérique pour apporter des réponses à ses enjeux ? HelloAsso, plateforme de découverte et de soutien du secteur associatif, dont Wellcom gère les relations média, innove et prouve qu’il existe un modèle pour la solidarité numérique.

La plateforme HelloAsso.com permet aux associations de muscler leur financement et de se rendre visibles sur la toile, tout en offrant aux internautes la possibilité de s’impliquer de manière simple, en quelques clics. Avec plus de 5 millions d’euros collectés et plus de 2300 associations inscrites sur la plateforme, ce sont près d’un million de projets associatifs soutenus depuis la création de HelloAsso. Au-delà de l’accompagnement offert aux associations, HelloAsso donne la possibilité aux internautes de s’investir et de soutenir le projet de leur choix sans contrainte, depuis leur ordinateur ou mobile. Toutes les associations françaises peuvent se financer sur HelloAsso.

« La révolution numérique est un vrai changement de paradigme, qui a bouleversé les attentes du public, et notamment des jeunes, vis-à-vis des associations. Proximité, réactivité, partage, il y a aujourd’hui un désir de transparence et d’efficacité dans son implication associative. L’époque où l’on envoyait un chèque ou un bulletin d’adhésion à une « boîte noire » est révolue », explique Ismaël le Mouël, co-fondateur d’HelloAsso.

Gad Elmaleh fait le buzz

logo-bfmLa dernière publicité de la banque LCL avec Gad Elmaleh ne semble pas beaucoup faire rire la toile. Le #BadBuzz ne cesse d’enfler avec une sortie positive qui ne semble pas encore facile à entrevoir. Retour sur 10 jours de montée en puissance du Bad Buzz avec l’intervention d’Anthony Babkine, Digital Strategist chez Wellcom, sur le sujet dans la chronique #BadBuzz sur BFM Business en compagnie du journaliste David Dauba.

Quand je serai grand, je ferai un métier qui n’existe pas !

Alors que Monsieur Montebourg, ministre du Redressement productif, annonce, dans un entretien au Parisien, « la renaissance d’une compagnie nationale des mines », une réalité semble démontrer l’anachronisme d’une telle volonté.
En effet, dès 2011, Thomas Frey, futuriste de renom, déclarait dans un article intitulé « 55 jobs du futur », que « 60 % des jobs qui seront créés dans 10 ans n’existent pas encore ». Une réalité confirmée par le Département d’Etat américain du travail qui estime dans une étude que « 65% des étudiants pratiqueront, une fois leur diplôme obtenu, des métiers qui n’ont même pas encore été inventés ».
Qui, pour revenir dans le domaine de la communication, parlait, il y a 10 ans, du métier – désormais indispensable pour toute marque souhaitant converser avec ses publics – de community manager ?
En ces temps de transition nécessaire, quelle est la place réservée à ces nouveaux métiers dans ce que nous présentait, en septembre, le gouvernement « la nouvelle France industrielle ».
Souvenez-vous :

Au même moment, l’agence new-yorkaise Sparks & Honey expliquait que les carrières de demain seraient composées d’une succession de mini-carrières. Dans leur présentation « 20 jobs of the future », l’agence faisait la lumière sur quelques métiers, existant déjà pour certains mais promis selon elle à un développement et d’autres inexistants.

20 Jobs of the Future from sparks & honey

Une réalité que la prospectiviste Anne-Caroline Paucot a décidé de concrétiser en imaginant un projet assez fou mais des plus pertinents. Ainsi, elle a créé le dictionnaire des métiers du futur. Un projet évolutif et qui s’enrichit des différents ateliers qu’elle mène dans diverses entreprises.
Exemples des métiers répertoriés : Dronadaire, Biofilmeur, Cyclopulseur, Trokeur.
Au lieu de se demander si mineur est un métier d’avenir, la question essentielle à se poser apparait être la suivante: Quels enseignements apporter pour former les étudiants à des métiers qui n’existent pas ?

Le premier comparateur de prix d’envergure européenne!

eanfindEn Europe, les produits sont identifiables sur le marché grâce à leur code-barres EAN (European Article Numbering). Touslesprix.com, pionnier de la comparaison des prix sur Internet, dont Wellcom gère les relations média, lance EanFind, le premier comparateur d’envergure européenne qui utilise le code-barres pour comparer les prix. Lancé simultanément en France, en Grande-Bretagne, en Allemagne, en Italie et en Espagne, EanFind permet de trouver un produit au meilleur prix, parmi plus de 60 millions de références déjà répertoriées.

Cette comparaison permet de constater des écarts de prix parfois vertigineux d’un pays à l’autre, pouvant aller du simple au double ! De quoi ravir les cyberacheteurs à la recherche des meilleures opportunités d’achat, chez eux comme chez leurs voisins européens.

« L’Europe a déjà ouvert ses frontières physiques, depuis longtemps… le libre-échange y est de mise et c’est une bonne chose… Les frontaliers ont d’ailleurs pris cette habitude de naviguer d’un pays à l’autre pour obtenir le meilleur prix sur un produit donné ! EanFind est un concept qui s’adapte à ce principe et rapproche les utilisateurs européens entre eux. Il donne ainsi la possibilité à tout un chacun, quelle que soit sa langue maternelle, d’accéder, à l’offre produit des marchands européens. Un cyberacheteur français pourrait donc facilement acquérir un produit en Espagne, si l’offre y était plus intéressante et que le marchand espagnol permette une livraison en France. Pour l’instant, le site fonctionne dans les 5 pays majeurs d’Europe, mais l’extension à d’autres devrait se faire dans les mois qui viennent. EanFind, c’est d’ores et déjà 60 millions de fiches produits, c’est à dire la plus grosse base de codes-barres (Ean) en libre accès en Europe ! » explique Jean-Christophe Janicot, fondateur d’EanFind.

Air Liquide advanced Business & Technologies, l’incubateur d’Air Liquide

focus_crea_airliquide_01 focus_crea_batimat_01focus_crea_batimat_03

Air Liquide advanced Business & Technologies (aB&T) est un réseau d’activités dédiées positionné à l’avant-garde du développement et de l’ouverture de nouveaux territoires pour Air Liquide.

Sa mission ? Ouvrir de nouveaux marchés par une mise sur le marché plus efficace des innovations et technologies développées par le Groupe. Véritablement engagé dans une démarche entrepreneuriale et d’innovation avec un ensemble unique de compétences, Air Liquide aB&T constitue le réseau du Groupe pour l’incubation de nouvelles activités.

Créée en 2012, cette nouvelle unité a fait appel à Wellcom pour :

–       définir son positionnement : Shaping new markets

–       créer son identité graphique

–       développer des outils de présentation à destination de ses cibles.

Dans ce cadre, Wellcom a développé un leaflet Messages-clés sous forme de nuancier ainsi qu’une présentation interactive mise à disposition de tous les collaborateurs en anglais et en français.

 

Nigloland : Ouverture des portes le 12 Avril

niglolandLe parc d’attractions Nigloland rouvre ses portes le 12 avril, avec une attraction sensationnelle inédite : Alpina Blitz ! Fondé en 1987 par Philippe et Patrice Gélis, tous deux issus du monde forain, Nigloland est situé à Dolancourt dans le département de l’Aube. Le parc compte 37 attractions et spectacles, 11 attractions à sensations et 27 attractions pour les enfants. La réouverture du parc (après fermeture hivernale) est marquée par l’inauguration d’Alpina Blitz. Des montagnes russes sur le thème alpin qui représentent non seulement le plus grand investissement du parc depuis sa création, mais également le plus important pour un parc français en 2014. Alpina Blitz c’est un parcours fluide et puissant de 800 mètres, perché à 33 mètres, et affichant une vitesse de pointe de 100km/h et pour les connaisseurs une accélération de 4g. Alpina Blitz sera l’un des plus imposants « Coasters » d’Europe.

Pour la médiatisation de son parc et de sa nouvelle attraction, Nigloland fait confiance à Wellcom.

Pour la première fois en France !

2014-business-excellenceActionCOACH, leader en coaching d’affaires pour les dirigeants d’entreprises de toute taille dont Wellcom gère les relations presse, organise pour la première fois en France le Business Excellence Forum, les 28 et 29 mars prochains. L’édition 2014 sera placée sous le signe du leadership et de l’innovation. Objectif du forum : partage d’expériences entre conférenciers et coaches d’affaires reconnus, mais aussi échanges d’outils pertinents pour permettre à des entrepreneurs français de faire la différence. Gilles Babinet et Daniel Costantini, conférenciers de renom et 6 coaches d’affaires ActionCOACH interviendront pour rythmer ces deux jours. Des ateliers pratiques seront animés par les coaches venant de la France entière. Plus de 100 participants sont attendus, et à l’issue de la première journée, les Business Excellence Awards récompenseront les meilleures initiatives des entrepreneurs français…Rendez-vous donc les 28 & 29 mars 2014 au Disney’s Newport Bay Club.