Delphine Bancaud, Pigiste pour 20 Minutes, Courrier Cadres et l’Etudiant.


Après une Maîtrise de Lettres à la Sorbonne, Delphine Bancaud intègre l’Institut Français de Presse – IFP – où elle obtient un DESS  » Techniques du journalisme « . A la fin de ses études, elle effectue des piges pour Biba et pour l’Etudiant qui lui mettent véritablement le pied à l’étrier. C’est d’ailleurs pour ce même groupe de presse qu’elle co-écrit différents guides pratiques comme  » Les métiers de la publicité « ,  » Les métiers de l’architecture et de la décoration  » ou  » Devenir secrétaire ou assistante « . C’est ainsi qu’elle se spécialise dans les sujets  » formation  » et  » emploi « . Delphine Bancaud débute sa collaboration avec le quotidien gratuit 20 Minutes en 2003 pour lequel elle rédige une page thématique hebdomadaire, une mensuelle, divers cahiers spéciaux et suppléments.

Vous êtes pigiste, qu’est-ce que cela signifie ?

En fait je suis une journaliste, la seule différence réside dans le fait que je travaille pour plusieurs employeurs, en l’occurrence 20 Minutes, Courrier Cadres et l’Etudiant. Je suis payée au feuillet, 1 500 signes, espaces compris. Le prix varie selon le journal, la rubrique, la taille de l’article…

Votre collaboration avec 20 Minutes ?

Je suis chargée d’écrire une page hebdomadaire  » métier  » : il s’agit de décrire une fonction par le biais d’un témoignage de professionnel. De plus, l’article dispense des informations sur la formation conduisant au métier décrit, les débouchés, les salaires pratiqués, les possibilités d’évolution. Ensuite, un vendredi sur deux, je m’occupe des  » pages pratiques – vie quotidienne  » qui abordent des sujets comme  » Les risques des drogues douces  » ou  » Comment inscrire son enfant en internat ? « . Je collabore également aux pages mensuelles  » emploi « . Le marché des pigistes étant très concurrentiel, il faut sans arrêt se renouveler, proposer des sujets, des idées neuves. Je rencontre régulièrement le Rédacteur en Chef à qui je soumets des articles. Une fois les sujets choisis, nous définissons les dates de publication des articles, ce qui me donne un planning de travail. Ensuite pour la rédaction proprement dite je sollicite les agences de presse, les entreprises, les écoles pour obtenir des éléments, des témoignages, je me rends aux conférences de presse, qui sont d’ailleurs de très bonne source de sujets…

Quelle est la place de 20 Minutes dans la presse française ?

20 Minutes est un quotidien moderne, dans l’air du temps, qui correspond à une véritable attente. Notre but est d’informer rapidement le lecteur, avec une approche non partisane, de proximité, avec des conseils pratiques pour la vie de tous les jours. Nous ne concurrençons pas réellement les quotidiens nationaux payants puisque dans sa grande majorité le lectorat de 20 Minutes ne lisait pas la presse. Bref nous proposons une information de qualité à tout le monde.

Delphine Bancaud, Pigiste pour 20 Minutes, Courrier Cadres et l’Etudiant.

janvier 6, 2005 6:42 Publié par

Après une Maîtrise de Lettres à la Sorbonne, Delphine Bancaud intègre l’Institut Français de Presse – IFP – où elle obtient un DESS  » Techniques du journalisme « . A la fin de ses études, elle effectue des piges pour Biba et pour l’Etudiant qui lui mettent véritablement le pied à l’étrier. C’est d’ailleurs pour ce même groupe de presse qu’elle co-écrit différents guides pratiques comme  » Les métiers de la publicité « ,  » Les métiers de l’architecture et de la décoration  » ou  » Devenir secrétaire ou assistante « . C’est ainsi qu’elle se spécialise dans les sujets  » formation  » et  » emploi « . Delphine Bancaud débute sa collaboration avec le quotidien gratuit 20 Minutes en 2003 pour lequel elle rédige une page thématique hebdomadaire, une mensuelle, divers cahiers spéciaux et suppléments.

Vous êtes pigiste, qu’est-ce que cela signifie ?

En fait je suis une journaliste, la seule différence réside dans le fait que je travaille pour plusieurs employeurs, en l’occurrence 20 Minutes, Courrier Cadres et l’Etudiant. Je suis payée au feuillet, 1 500 signes, espaces compris. Le prix varie selon le journal, la rubrique, la taille de l’article…

Votre collaboration avec 20 Minutes ?

Je suis chargée d’écrire une page hebdomadaire  » métier  » : il s’agit de décrire une fonction par le biais d’un témoignage de professionnel. De plus, l’article dispense des informations sur la formation conduisant au métier décrit, les débouchés, les salaires pratiqués, les possibilités d’évolution. Ensuite, un vendredi sur deux, je m’occupe des  » pages pratiques – vie quotidienne  » qui abordent des sujets comme  » Les risques des drogues douces  » ou  » Comment inscrire son enfant en internat ? « . Je collabore également aux pages mensuelles  » emploi « . Le marché des pigistes étant très concurrentiel, il faut sans arrêt se renouveler, proposer des sujets, des idées neuves. Je rencontre régulièrement le Rédacteur en Chef à qui je soumets des articles. Une fois les sujets choisis, nous définissons les dates de publication des articles, ce qui me donne un planning de travail. Ensuite pour la rédaction proprement dite je sollicite les agences de presse, les entreprises, les écoles pour obtenir des éléments, des témoignages, je me rends aux conférences de presse, qui sont d’ailleurs de très bonne source de sujets…

Quelle est la place de 20 Minutes dans la presse française ?

20 Minutes est un quotidien moderne, dans l’air du temps, qui correspond à une véritable attente. Notre but est d’informer rapidement le lecteur, avec une approche non partisane, de proximité, avec des conseils pratiques pour la vie de tous les jours. Nous ne concurrençons pas réellement les quotidiens nationaux payants puisque dans sa grande majorité le lectorat de 20 Minutes ne lisait pas la presse. Bref nous proposons une information de qualité à tout le monde.

Tags : ,

Classés dans :

Cet article a été écrit par wellcom

Les commentaires sont fermés.