Cosmonaute
Cosmonaute
Cosmonaute

Jean-Pierre Nadir, Editeur fondateur d’Easyvoyage

Jean-Pierre NadirEasy VoyageL’été est derrière nous, et avec lui, ses parfums exotiques de paysages lointains… Pour la Wellnews, Jean-Pierre Nadir, éditeur fondateur d’Easyvoyage, dresse le bilan d’une saison touristique placée sous le signe d’une certaine morosité. Fondateur du Groupe des Editions de Demain, qui s’est hissé parmi les 15 premiers groupes de presse français, Jean-Pierre Nadir a lancé successivement, entre 1990 et 1999, différents titres de presse dont 2 comptaient parmi les principaux titres français au moment où il les a cédés, Cuisiner (240 000 exemplaires diffusés OJD, 1 300 000 d’audience Etude IPSOS en 1998) et Voyager Magazine leader de la presse de voyage pratique et consumériste (100 000 exemplaires diffusés OJD, 800 000 d’audience Etude IPSOS en 1998). Au cours de cette période, il est devenu un acteur reconnu du monde du voyage et a su gagner la confiance des grands patrons de cet univers (Création de Corsair Magazine pour Jacques Maillot et du magazine du Club Méditerranée avec Lydie Trigano).

Quel bilan peut-on faire de l’été 2006, quelle est votre perception de l’état de santé du secteur aujourd’hui ?

Cet été, la morosité a dominé. L’état du marché est atone, mais les courbes de croissance des acteurs web montrent une baisse nette : au premier semestre la croissance était de 60%, elle n’est que de 25% au second semestre. Pour expliquer la frilosité de la consommation cuvée 2006, il faut regarder du côté de l’autre événement majeur de l’année : la Coupe du Monde de football. Celle-ci a eu pour effet de décaler la prise de décision des ménages, étant donné que nous sommes allés jusqu’en finale ! A titre de comparaison, l’intérêt pour le voyage a augmenté et s’est déclaré plus vite dans les pays dont les équipes ont été rapidement éliminées. En termes de chiffres, 60% des Français sont restés en France, mais environ 75% d’entre eux ont passé leurs congés chez des amis. La Coupe du Monde a également impacté le budget familial du fait de l’achat d’écrans de télévision dernier cri pour suivre l’événement. D’où une coupe sombre dans la part affectée aux vacances, et a fortiori au voyage.

Que pouvez-vous dire de la part de l’internet dans la consommation du tourisme à l’heure actuelle ?

Aujourd’hui, 30% des vols secs et 15% des séjours packagés sont achetés sur Internet. Cette année, le e-tourisme va connaître une croissance de plus de 30%, et l’avenir offre de belles perspectives : à horizon 5 ans, 75% des vols secs et 50% des séjours packagés seront achetés sur Internet. Aujourd’hui, c’est aux agences de voyages de s’adapter, comme l’ont fait les banques, c’est-à-dire améliorer le niveau de conseil, offrir un service plus personnalisé, proposer de nouveaux produits en permanence etc. Aujourd’hui, votre banquier se déplace chez vous pour vous démarcher ! Il convient pour lui d’établir une relation de confiance afin de mieux connaître vos besoins pour vous proposer les bons produits, c’est l’une des évolutions majeures de ce métier pour rester compétitif. Cela se traduit dans le tourisme avec l’arrivée de nouveaux concepts : ciblés, sur-mesure, dotés de positionnements tarifaires en rapport avec des niveaux d’offres à haute valeur ajoutée. Le tourisme à la carte est plébiscité davantage qu’hier, et les touristes sont prêts à payer un service cher si la promesse est tenue.

Depuis 2001, Easyvoyage est le 1er portail d’infomédiation entièrement consacré au voyage… Le secret de votre succès depuis 5 ans ?

Easyvoyage affiche une croissance forte. Cette année, nous allons d’ailleurs doubler notre chiffre d’affaires. Le secret de notre succès ? Nous surfons sur la vague en bénéficiant des fruits de la croissance de l’Internet. On le voit partout aujourd’hui, le e-commerce est en pleine expansion car les internautes sont plus matures et rompus à la pratique des outils mis à leur disposition sur le Net. Ils sont par conséquent plus exigeants, et nous nous devons de leur fournir des informations et des offres en adéquation avec leurs besoins et attentes. Plus concrètement, par notre concept, nous répondons à un besoin de réassurance. Hier, on recherchait le meilleur prix. Aujourd’hui, on focalise sur le rapport qualité-prix. Notre réponse, en tant que fournisseur d’informations et d’outils dédiés à la recherche du produit idoine, est d’aider l’internaute à choisir en connaissance de cause. Quelques chiffres significatifs : 65% des internautes utilisent les comparateurs sur Internet, ils sont en revanche 60% à préférer un moteur de recherche, et l’ensemble des comparateurs comptent pour un tiers des ventes de voyages. Vous le voyez, sans comparaison, point de salut ! Comparer et s’informer pour mieux voyager, c’est aujourd’hui le credo de tout internaute désireux de faire le bon choix sans se tromper.