Avec le JDD on se fait une toile toute la semaine

Interview de Robert Melcher, Rédacteur en chef numérique du Journal du Dimanche

Journal du DimancheLe Journal du Dimanche vient de lancer son nouveau site internet, symbolique de la nouvelle stratégie du groupe Lagardère Active Media. Pour nous en parler, Robert Melcher, Rédacteur en chef numérique du Journal du Dimanche et rédacteur en chef du supplément Paris Île-de-France du Journal du Dimanche, détaille l’esprit de cette nouvelle formule qui a pour objectif de figurer parmi les trois à cinq premiers sites d’information en deux ans.

Doit-on voir le lancement de ce nouveau site comme une réaction face à une conjoncture encourageante ? Constitue-t-il un pari sur un nouveau développement d’Internet ?

La relance du site du JDD, qui existait sous forme pratiquement hebdomadaire depuis un an, correspond à une double motivation: tout d’abord celle du Groupe qui, sous l’impulsion de son PDG Didier Quillot, a décidé d’accélérer le développement numérique de Lagardère Active. Deuxièmement, le Journal du Dimanche bénéficie d’une forte popularité et d’une grande crédibilité. Son développement logique passe par une extension web de son savoir-faire, sur une toile où l’information cherche des vecteurs légitimes. Comme nous.

Est-ce là un prolongement du support papier – avec des articles complémentaires, des dossiers communs – ou le site instaure-t-il une rupture dans son contenu en proposant des innovations, des sujets exclusifs ?

LeJdd.fr est une prolongation logique du Journal du Dimanche. Fil info renouvelé quotidiennement, infos instantanées, indiscrets du jour, coulisses d’évènements, photos inédites vont se marier avec une partie du contenu papier déjà mis en ligne du samedi au mardi, selon son importance. Ces offres sont ajoutées à celle grandissante des débats, forums, blogs, vidéos et bons plans appelés à se développer.

Pensez-vous que l’avenir de la presse traditionnelle soit irrémédiablement tourné vers une exploitation tous azimuts du web 2.0, avec des contenus interactifs, des blogs, ou pensez-vous que les supports numériques et papier doivent rester dans des sphères distinctes ?

Presse papier et numérique peuvent coexister et se compléter. C’est le cas pour le Journal du Dimanche, qui prolonge ainsi son offre tous les jours de la semaine – notre « pitch »: c’est tous les jours dimanche – et dont le site sert parfois de « teaser » (système d’alerte) au contenu du print. Le Journal du Dimanche a un lectorat croissant (sans jeu de mots ?) qui n’est pas prêt de se passer de son journal.