Cosmonaute
Cosmonaute
Cosmonaute

Maria Harti, Directrice Générale iDTGV / Directrice du Service et des Lignes de la branche Voyageurs France Europe de la SNCF

Maria HartiidtgvIl y a près de 3 ans, la SNCF a inventé une nouvelle façon de voyager en lançant iDTGV, un nouveau concept qui permet de profiter de son temps de voyage, selon son humeur et selon son envie. Depuis lors, la marque n’a cessé d’enrichir son offre avec notamment l’iDbox, la première « box multimédia et interactive » à bord d’un train. Le 28 janvier dernier, iDTGV a lancé une nouvelle campagne marquée par l’innovation et un ton décalé avec la toute première série animée produite par un annonceur : « Zen/ Zap Story »… L’occasion pour Wellnews de dresser le portrait de Maria Harti, la Directrice Générale d’iDTGV.

Son parcours :
Diplômée de l’ENSAE (Ecole Nationale de la Statistique et de l’Administration Economique) en tant que statisticien économiste, Maria Harti rejoint la SNCF Grandes Lignes en 1988 au poste de Chargée d’études au service Stratégie, puis elle exerce des fonctions de Marketing, conçoit et dirige le Revenue Management* des TGV. De 2002 à 2004, elle intègre la branche FRET de la SNCF en tant que Directrice du marketing de l’offre. C’est en mai 2004 qu’est lancée iDTGV, une nouvelle offre de voyage de la SNCF fondée sur des choix d’ambiances et vendue uniquement sur Internet, dont Maria Harti devient Directrice Générale. Depuis novembre 2006, elle cumule cette responsabilité avec celle de Directrice du Service et des Lignes. Elle est en charge de la conception et de la mise en œuvre de services sur les lignes TGV ainsi que du suivi de la qualité et de la satisfaction du client. Maria Harti transpose ainsi pour les TGV l’approche client qui fait le succès d’iDTGV.
* Revenue Management = optimisation du chiffre d’affaires

Ses perspectives pour iDTGV :
2008 sera une année de fort développement pour iDTGV, tant sur la plan qualitatif que quantitatif. iDTGV proposera dès le mois d’avril un nouveau concept, iDNIGHT by iDTGV, une version nocturne et économique des iDTGV pour les 18-30 ans. L’idée : un TGV sans couchettes pour faire la fête toute la nuit. Par ailleurs, iDTGV mettra davantage l’accent sur trois destinations : le Pays basque, le Languedoc-Roussillon et un renforcement de l’offre vers la Côte d’Azur avec le lancement d’un second Paris-Nice afin de répondre à la demande (un second train sur Paris/Toulouse sera proposé en 2009). 2008 sera également une année test sur 2 nouvelles destinations : Paris-Lyon et Paris-Nantes.

En 2009, iDTGV se développera sur des liaisons Province/Province pour continuer à dynamiser les longs parcours en occupant le temps de voyage, gagner des parts de marché sur l’aérien et se positionner sur des axes de développement des offres low cost. Côté marketing, le développement à l’échelle européenne est en cours avec déjà la possibilité de vendre les offres iDTGV auprès des internautes en Suisse, en Allemagne et en Espagne puisque les rames s’arrêtent à leurs frontières. Pour intensifier son image de marque de divertissement, iDTGV s’appuiera sur des principes forts : l’enrichissement et la personnnalisation du temps de voyage. Cette capacité pour les clients d’iDTGV de profiter de nombreux services avec la possibilité de choisir leur ambiance de voyage est le fil rouge du concept, il permet de replacer l’individu au coeur du voyage, de favoriser les relations humaines. Dans cet esprit, iDTGV compte poursuivre le développement de l’animation à bord et proposer toujours plus de services multimédia notamment, comme l’illustre le partenariat passé avec RKST pour une personnalisation des services musicaux à bord… Une personnalisation poussée à son maximum également grâce à la nouvelle plateforme de distribution et de vente de services qui permettra de choisir sa place à bord et de s’approprier son espace.