Wellnews Décembre 2017

2008 : une année record ?

Thierry Wellhoff, PrésidentComme de coutume à chaque fin d’année, les media vont se livrer à l’un de leurs exercices favoris : le bilan de l’année écoulée. Tentons d’ores et déjà d’entrevoir les termes de ce bilan… S’il est au moins une chose que l’on peut affirmer avec certitude, c’est que 2008 restera dans l’Histoire comme une année record.

A la hausse tout d’abord avec la libération d’Ingrid Bétancourt après 8 ans de captivité, l’inauguration d’hôtel la plus chère de l’Histoire (20 millions de dollars pour l’ouverture de l’Atlantis à Dubaï, avec feu d’artifices visible depuis l’espace), l’élection du premier Président des Etats-Unis de couleuret le triste record, forcément à la hausse compte-tenu des chiffres évoqués, de la crise financière mondiale.

Côté records à la baisse, des J.O. à Pékin où force est de constater que, décidément, les affaires sont les affaires, l’étrange conflit en Géorgie rappelant au monde la suprématie russe dans la région, les abîmes atteints par l’indice de popularité de notre Président (seulement 34% d’opinions favorables), les accords et désaccords au PS indiquant la déliquescence de l’opposition en France, et pour finir, les failles du système spéculatif dont l’appétit aura fini par provoquer l’indigestion.

Les media auront donc du grain à moudre et dans un tel contexte, Catherine Tasca, Vice-président du Sénat, nous rappelle ce mois-ci l’impérieuse nécessité de conserver une presse indépendante et pluraliste, libre de toute pression extérieure, objective et sans concession.

Pour cette fin d’année, je vous souhaite également de battre tous vos records !