Parfum de printemps

Thierry Wellhoff, PrésidentC’est chaque année la même chose et pourtant nous ne nous lassons pas d’être agréablement surpris : le printemps arrive avec ses promesses de renaissance à tous les égards. Privilège égoïste de la nature ? Pas si sûr, à en croire l’embellie timide mais néanmoins réelle que nous commençons à vivre après ces quelques mois de sinistrose tant morale qu’économique. Et pour encourager le mouvement, nous ne résistons pas à vous livrer quelques bonnes nouvelles – et non des moindres – qui laissent à penser que, comme après une chute de cheval, le monde semble bien être décidé à se relever.

Le dernier baromètre des cadres Viavoice, tout d’abord, renverse la tendance de ces derniers mois, indiquant que le « moral des cadres » est en progression significative depuis novembre : l’indice synthétique s’établit désormais à -41 contre -45 le mois dernier. En clair, les cadres se sentent mieux en termes de motivation professionnelle, perspectives personnelles et sur le plan du niveau de vie. Pour quelles raisons ? Les cadres évoquent des perspectives micro-économiques encourageantes et des conditions macro-économiques ponctuellement rassurantes en France comme à l’international. Ils n’ont pas complètement tort, comme le prouve le succès – globalement reconnu – du G20 et ses mesures devant permettre d’injecter 5 000 milliards de dollars (déclaratifs il est vrai) dans l’économie mondiale d’ici la fin 2010. Le secteur automobile, particulièrement touché, reprend d’ailleurs quelques couleurs, ici comme outre-Atlantique, de même que la plupart des secteurs industriels.

Au chapitre de l’emploi, il convient également de tenter l’optimisme malgré une situation délétère dont on ne peut que se désoler. Ces perspectives à moyen-terme vont bénéficier des effets positifs du choc démographique. Devant la mutation opérée par le Papy-boom, depuis 2008 et jusqu’à 2012 – au plus fort des départs en retraite – la France devra recruter massivement… c’est là un phénomène que nombre d’analystes omettent d’évoquer, sans doute poussés par un catastrophisme mimétique.

Une renaissance… c’est aussi le cas du JT de 20h de TF1 depuis la rentrée 2008, comme nous le confirme Laurence Ferrari qui nous fait le plaisir d’être l’invitée du mois pour ce premier numéro du printemps 2009. De la confiance, c’est également le cas de certaines entreprises illustrées ici par Jérôme Duprez d’Ensival Moret. Souhaitons qu’à l’image de ce printemps qui revient, les bienfaits du renouveau se fassent sentir longtemps.

Bonne lecture à tous.