Wellnews Décembre 2017

Propagation virale ou communication virale ?

Thierry Wellhoff, PrésidentC’est sans doute le plus grand buzz de la rentrée : la Grippe A s’est emparée de toutes les unes de journaux, de toutes les entrées de JT. Pas moyen d’éviter le sujet, ne serait-ce qu’en l’espace de 24 heures. Pourtant, on nous assure de plus en plus que le virus H1N1 n’est pas plus dangereux que la bonne vieille grippe d’antan. Alors, de sa propagation ou de la communication qui est faite autour d’elle, qu’y-t-il de plus viral à propos de ladite Grippe A ? Les pouvoirs publics ont pris l’affaire en main, avec force communication urbi et orbi à des fins de sensibilisation du public aux gestes qui préviennent et sauvent, via un dispositif media conséquent. Objectif : faire en sorte que nul n’ignore la menace mais aussi ne pas être pris en défaut sur le principe de précaution. Résultat ? Un battage médiatique digne des plus grands blockbusters américains, bien loin de la communication virale qui s’avère parfois au moins aussi efficace comme le montrent certains chiffres de la communication online : en 2006, chaque mois, 7,3 millions de Français lisaient des blogs et 4 millions de Français avaient déjà posté un commentaire sur un blog. Aujourd’hui, 38% des Français lisent régulièrement un blog et 30% en ont créé un !

La communication a donc du souffle, à l’image de la reprise des investissements publicitaires annoncée en juillet que commente pour Wellnews ce mois-ci François Kermoal, le Directeur des rédactions Stratégies/Cosmétique France & International. Gageons que pour cette rentrée 2009, le meilleur virus à souhaiter soit celui de la réussite pour tous. Le succès est une maladie qu’il serait insensé de vouloir soigner.

Bonne rentrée à tous.