Guillaume Durand réveille les matins de Radio Classique

Interview de Guillaume Durand, Animateur de la Matinale de Radio Classique

guillaume durandradio-classiqueLa Matinale de Radio Classique s’est dotĂ©e d’un nouveau chef d’orchestre en septembre dernier en la personne de Guillaume Durand. Wellnews a demandĂ© ce mois-ci Ă  l’animateur les spĂ©cificitĂ©s de son arrivĂ©e sur la chaĂ®ne. Guillaume Durand est devenu journaliste Ă  Europe 1 en 1978. En 1987, il rejoint La Cinq pour y prĂ©senter le journal de 20 heures jusqu’en 1991. Il sera ensuite directeur adjoint de la rĂ©daction de la chaĂ®ne d’information continue LCI de juin 1994 Ă  juin 1997. Parallèlement, il anime LMI, le grand rendez-vous politique de TF1. Après cette carrière de journaliste, il devient animateur de talk-show. Il prĂ©sente et produit ainsi Nulle part ailleurs sur Canal+ de septembre 1997 Ă  juin 1999.

Au sujet de votre rentrée aux manettes de la matinale de Radio Classique, vous avez déclaré « Je ne serai pas un animateur “traditionnel” ». Qu’entendez-vous par là ?
A l’heure oĂą tout est segmentĂ©, la possibilitĂ© qui nous est donnĂ©e sur Radio Classique de faire des interviews de 15 Ă  20 minutes – le double du temps des autres radios – tient du miracle. On ne fonctionne pas en termes de promotion ou de faits divers, mais on donne du temps aux invitĂ©s pour aller au fond des choses avec eux.

Y a-t-il une « Durand’s touch » propre à cette matinale ? Avez-vous tenu à imprimer votre marque à l’existant ?
La musique classique bĂ©nĂ©ficie depuis quelques annĂ©es d’une image de plus en plus positive. Elle est dans l’air du temps, pour marquer une exaspĂ©ration grandissante face au rythme effrĂ©nĂ© de certains media. Ainsi, Radio Classique connaĂ®t un succès croissant avec plus d’un million d’auditeurs par jour, c’est Ă©galement la deuxième radio musicale en Ile-de-France devant NRJ et cela avant mon arrivĂ©e sur l’antenne. Les auditeurs ont donc une motivation prĂ©cise lorsqu’ils Ă©coutent Radio Classique. Pour moi, il est essentiel de trouver le ton que les auditeurs recherchent quand ils se tournent vers cette radio. Dans la Matinale, l’information est traitĂ©e avec recul, et nous privilĂ©gions l’analyse. Il y a aussi une forme d’Ă©lĂ©gance que l’on ne trouve pas ailleurs.

En savoir plus sur Guillaume Durand
A la rentrĂ©e 1999, il retrouve Europe 1. Il rejoint France 2 en 2001 pour animer Campus, le magazine de l’Ă©crit, ainsi que Trafic musique Ă  partir de 2002. En septembre 2004, il quitte Europe 1, et rĂ©alise des interviews quotidiennes sur la chaĂ®ne I>TĂ©lĂ©, tout en continuant ses deux Ă©missions sur France 2. Le vendredi, Guillaume Durand prĂ©sente Ă  19h20 Le Franc Parler diffusĂ© en direct et en simultanĂ©e sur I>TĂ©lĂ© et France Inter, en partenariat avec l’hebdomadaire Le Point. A la fin de la saison 2005/2006, il quitte I>TĂ©lĂ©. En septembre 2006, il crĂ©e l’Ă©mission Esprits libres sur France 2, qui remplace Campus. Il revient sur Europe 1 en 2007 pour animer l’Ă©mission de libre-antenne Ă€ l’air libre. Ă€ la rentrĂ©e 2008, il anime L’objet du scandale sur France 2. En septembre 2009, il succède Ă  Jean-Luc Hees Ă  la prĂ©sentation de la Matinale de Radio Classique.