Posture ou Imposture ?

Thierry Wellhoff, PrésidentDans son livre « Qu’ai-je donc fait », Jean d’Ormesson jette avec précision et humour une lumière nouvelle sur les différents environnements auxquels il a appartenu ou participé, sur leur langage et leurs modes de vie. Relevé dans cet ouvrage, parlant aussi avec lucidité et modestie d’abord de lui-même : « Tout espèce de posture est d’abord une imposture ». Formule à méditer si tant est qu’en communication il est fréquent de devoir raisonner en termes de posture pour être intelligible et éligible. Il est d’ailleurs vrai qu’une posture, en ne montrant qu’une partie d’un tout, arrive parfois à masquer l’essentiel. Ou à le révéler.

Un peu plus loin : « Ce qu’il y a de nouveau, c’est le pouvoir des médias : il donne à l’imposture une dimension de masse et une justification démocratique ». Que l’on soit d’accord ou non, cet énoncé, qui m’a fait penser d’emblée à l’annonce de distribution de billets de banque dans les rues de Paris, appelle également à réfléchir. Et à se demander si, au-delà d’une éthique sur les messages à véhiculer, la bonne conduite du communicant – en entreprise ou en agence – ne doit pas se concentrer davantage sur la posture adoptée par l’entreprise. Elle est peut-être ce qui restera et, pour cela, ne doit pas en définitive révéler une flagrante imposture.

Pour cette dernière Wellnews de 2009, vous remarquerez une interview d’Olivier de Lagarde, un des journalistes les plus actifs sur France Info ainsi qu’un portrait de Sébastien Rohart, Directeur général du groupe Photoways France, leader du marché du développement photo en ligne en France et en Europe.

A tous, une fin d’année en très bonne posture !

Posture ou Imposture ?

décembre 14, 2009 5:23 Publié par

Thierry Wellhoff, PrésidentDans son livre « Qu’ai-je donc fait », Jean d’Ormesson jette avec précision et humour une lumière nouvelle sur les différents environnements auxquels il a appartenu ou participé, sur leur langage et leurs modes de vie. Relevé dans cet ouvrage, parlant aussi avec lucidité et modestie d’abord de lui-même : « Tout espèce de posture est d’abord une imposture ». Formule à méditer si tant est qu’en communication il est fréquent de devoir raisonner en termes de posture pour être intelligible et éligible. Il est d’ailleurs vrai qu’une posture, en ne montrant qu’une partie d’un tout, arrive parfois à masquer l’essentiel. Ou à le révéler.

Un peu plus loin : « Ce qu’il y a de nouveau, c’est le pouvoir des médias : il donne à l’imposture une dimension de masse et une justification démocratique ». Que l’on soit d’accord ou non, cet énoncé, qui m’a fait penser d’emblée à l’annonce de distribution de billets de banque dans les rues de Paris, appelle également à réfléchir. Et à se demander si, au-delà d’une éthique sur les messages à véhiculer, la bonne conduite du communicant – en entreprise ou en agence – ne doit pas se concentrer davantage sur la posture adoptée par l’entreprise. Elle est peut-être ce qui restera et, pour cela, ne doit pas en définitive révéler une flagrante imposture.

Pour cette dernière Wellnews de 2009, vous remarquerez une interview d’Olivier de Lagarde, un des journalistes les plus actifs sur France Info ainsi qu’un portrait de Sébastien Rohart, Directeur général du groupe Photoways France, leader du marché du développement photo en ligne en France et en Europe.

A tous, une fin d’année en très bonne posture !

Tags : , , , ,

Classés dans :

Cet article a été écrit par wellcom

Les commentaires sont fermés.