Médiatiques Médias

Incontestablement, Wikileaks, le site de Julian Assange a dominé l’actualité de ces dernières semaines avec au moins un mérite : celui de poser clairement la vraie question de la « transparence » de l’information. On aura ainsi entendu,  sur de nombreux médias, diverses personnalités faisant autorité s’interroger sur le « jusqu’où aller ? ».  Au-delà de Wikileaks, la montée en puissance des médias d’information en ligne retiennent fréquemment l’attention et conduisent l’opinion à se questionner.

Sur un autre registre, plus national, on aura vu entendu un Président, en « off » d’une conférence de presse lors du sommet de l’OTAN et sur un mode, certes, plus contestable, poser finalement  aux journalistes la même question du « jusqu’où ? ».

Sans conteste, ces affaires amènent à réfléchir sur ce que l’on devrait dire et ce qu’il vaudrait mieux taire. Il est cependant étonnant de constater combien désormais ce sont les médias eux-mêmes qui font, chaque jour un peu plus, l’actualité.

Certes, tout voir, tout dire, tout montrer a nécessairement des limites mais a néanmoins une vertu : amener les responsables – économiques ou politiques – à mettre leurs actes en ligne avec leurs paroles. Lorsque l’on arrive plus difficilement pour les uns (les politiques) à communiquer, pour les autres (le public) à décrypter, c’est le canal (les médias) que l’on examine avant éventuellement de le mettre en examen.

Cela rappelle un proverbe qui semble tout autant d’actualité :
« Ils te montrent la lune et tu regardes le doigt ».

Bonne lecture et bonne fin d’année 2010 !