-

Hervé Gastinel, Président de TERREAL


Son parcours

Diplômé de l’ESSEC, de l’Ecole Nationale d’Administration, lauréat de l’Institut d’Etudes Politiques de Paris, Hervé Gastinel a également obtenu un Master 203 marchés financiers, marchés des matières premières et gestion du risque (Paris IX, Dauphine).

Il débute sa carrière en 1993 à l’Inspection des Finances où il exerce différentes missions d’audit et de contrôle. En 1996, il est détaché à la Commission des Opérations de Bourse (COB, devenue AMF) auprès du service des opérations et de l’information financière. En 1997, il rejoint le Cabinet du Président du Sénat en qualité de Conseiller technique en charge des affaires économiques et financières et des nouvelles technologies.

En 1998, il intègre le Groupe Saint-Gobain au poste de Directeur du Plan et de la stratégie et secrétaire du Comité exécutif. En septembre 2000, Hervé Gastinel est nommé Directeur Général de Saint-Gobain Terreal, puis Président Directeur Général en 2002. Il en est aujourd’hui le Président depuis la cession par Saint-Gobain de Terreal en 2003.

Hervé Gastinel est l’auteur, en collaboration avec Eric Bernard, de l’ouvrage « Les marchés boursiers dans le monde » (Editions Montchrestien). Il a enseigné à l’université de Paris II, à l’ENA et à l’ESSEC. Il a également été Maître de Conférence à Sciences Po.

Il a par ailleurs été Président de la FFTB (Fédération Française des Tuiles et Briques) de juin 2005 à juin 2008, après avoir assuré au préalable la présidence de la commission tuiles de la fédération et la présidence du GIE Brique de France. Il est également membre du Comité Exécutif de TBE (Fédération Européenne des Tuiles et Briques). Il a été nommé en octobre dernier Président de l’association Promotoit qui fédère les principaux industriels de la toiture en France.

Afin de s’évader de la sphère professionnelle, Hervé Gastinel apprécie particulièrement d’écouter et de jouer de la musique classique. Il est violoncelliste et pianiste à ses heures. Né à Guérande, Hervé Gastinel a également un profond attachement à la mer et à la voile qui se manifeste par sa participation à des régates ou à des croisières en famille. TERREAL a par ailleurs sponsorisé Guillaume Le Brec, marin de l’écurie de Jean-Pierre Dick, pour la mini transat La Rochelle – Bahia.

Présentation de TERREAL

Fabricant de matériaux de construction en terre cuite, TERREAL propose des systèmes constructifs dans trois grands domaines d’expertise : la toiture (tuiles, cheminées et conduits de fumée, panneaux solaires, composants métalliques d’étanchéité), la structure (murs porteurs en briques) et la façade (bardages, vêtures et briques de parement en terre cuite).
Spécialiste de l’enveloppe du bâtiment, TERREAL répond aux exigences du développement durable.
Le groupe TERREAL réalise 400 millions d’euros de chiffre d’affaires et compte 2.700 salariés dans le monde dont 1.900 en France. TERREAL possède 25 sites industriels en France, Italie, Espagne, USA, Malaisie et Indonésie.

Sa vision du marché


« La situation actuelle est incontestablement difficile : il y a une rupture des grands équilibres économiques et financiers à l’échelle de l’Europe, si ce n’est du Monde. Or cela n’est pas sans conséquences sur notre activité. Comme tous les métiers du bâtiment, nous dépendons très largement du financement de l’économie. Dans ces conditions, la nervosité des marchés, la tension croissante sur le crédit bancaire et l’absence totale de visibilité sont de vrais problèmes pour piloter une entreprise »
explique Hervé Gastinel.

« Il faut donc à la fois se préparer au pire comme au meilleur, en continuant notre travail sur les innovations et nos investissements de progrès, que ce soit dans le domaine industriel, marketing ou social. L’un des grands enjeux du bâtiment est d’être capable de répondre aux défis environnementaux puisque notre secteur représente 20 à 25 % des émissions de CO2. Cela crée une exigence sur toute la filière car l’Habitat est l’un des domaines les plus propices à la réduction de la consommation d’énergie. Nous visons d’ailleurs le bâtiment à énergie positive, c’est-à-dire produisant plus d’énergie qu’il n’en consomme. C’est pour cela que TERREAL utilise l’expression de construction positive. Ce mot d’ordre me paraît plus essentiel que jamais : un état d’esprit positif dans un contexte global négatif !»

Hervé Gastinel, Président de TERREAL

décembre 1, 2011 9:30 Publié par

Son parcours

Diplômé de l’ESSEC, de l’Ecole Nationale d’Administration, lauréat de l’Institut d’Etudes Politiques de Paris, Hervé Gastinel a également obtenu un Master 203 marchés financiers, marchés des matières premières et gestion du risque (Paris IX, Dauphine).

Il débute sa carrière en 1993 à l’Inspection des Finances où il exerce différentes missions d’audit et de contrôle. En 1996, il est détaché à la Commission des Opérations de Bourse (COB, devenue AMF) auprès du service des opérations et de l’information financière. En 1997, il rejoint le Cabinet du Président du Sénat en qualité de Conseiller technique en charge des affaires économiques et financières et des nouvelles technologies.

En 1998, il intègre le Groupe Saint-Gobain au poste de Directeur du Plan et de la stratégie et secrétaire du Comité exécutif. En septembre 2000, Hervé Gastinel est nommé Directeur Général de Saint-Gobain Terreal, puis Président Directeur Général en 2002. Il en est aujourd’hui le Président depuis la cession par Saint-Gobain de Terreal en 2003.

Hervé Gastinel est l’auteur, en collaboration avec Eric Bernard, de l’ouvrage « Les marchés boursiers dans le monde » (Editions Montchrestien). Il a enseigné à l’université de Paris II, à l’ENA et à l’ESSEC. Il a également été Maître de Conférence à Sciences Po.

Il a par ailleurs été Président de la FFTB (Fédération Française des Tuiles et Briques) de juin 2005 à juin 2008, après avoir assuré au préalable la présidence de la commission tuiles de la fédération et la présidence du GIE Brique de France. Il est également membre du Comité Exécutif de TBE (Fédération Européenne des Tuiles et Briques). Il a été nommé en octobre dernier Président de l’association Promotoit qui fédère les principaux industriels de la toiture en France.

Afin de s’évader de la sphère professionnelle, Hervé Gastinel apprécie particulièrement d’écouter et de jouer de la musique classique. Il est violoncelliste et pianiste à ses heures. Né à Guérande, Hervé Gastinel a également un profond attachement à la mer et à la voile qui se manifeste par sa participation à des régates ou à des croisières en famille. TERREAL a par ailleurs sponsorisé Guillaume Le Brec, marin de l’écurie de Jean-Pierre Dick, pour la mini transat La Rochelle – Bahia.

Présentation de TERREAL

Fabricant de matériaux de construction en terre cuite, TERREAL propose des systèmes constructifs dans trois grands domaines d’expertise : la toiture (tuiles, cheminées et conduits de fumée, panneaux solaires, composants métalliques d’étanchéité), la structure (murs porteurs en briques) et la façade (bardages, vêtures et briques de parement en terre cuite).
Spécialiste de l’enveloppe du bâtiment, TERREAL répond aux exigences du développement durable.
Le groupe TERREAL réalise 400 millions d’euros de chiffre d’affaires et compte 2.700 salariés dans le monde dont 1.900 en France. TERREAL possède 25 sites industriels en France, Italie, Espagne, USA, Malaisie et Indonésie.

Sa vision du marché


« La situation actuelle est incontestablement difficile : il y a une rupture des grands équilibres économiques et financiers à l’échelle de l’Europe, si ce n’est du Monde. Or cela n’est pas sans conséquences sur notre activité. Comme tous les métiers du bâtiment, nous dépendons très largement du financement de l’économie. Dans ces conditions, la nervosité des marchés, la tension croissante sur le crédit bancaire et l’absence totale de visibilité sont de vrais problèmes pour piloter une entreprise »
explique Hervé Gastinel.

« Il faut donc à la fois se préparer au pire comme au meilleur, en continuant notre travail sur les innovations et nos investissements de progrès, que ce soit dans le domaine industriel, marketing ou social. L’un des grands enjeux du bâtiment est d’être capable de répondre aux défis environnementaux puisque notre secteur représente 20 à 25 % des émissions de CO2. Cela crée une exigence sur toute la filière car l’Habitat est l’un des domaines les plus propices à la réduction de la consommation d’énergie. Nous visons d’ailleurs le bâtiment à énergie positive, c’est-à-dire produisant plus d’énergie qu’il n’en consomme. C’est pour cela que TERREAL utilise l’expression de construction positive. Ce mot d’ordre me paraît plus essentiel que jamais : un état d’esprit positif dans un contexte global négatif !»

Tags : , ,

Classés dans :,

Cet article a été écrit par wellcom

Les commentaires sont fermés.