Clivant

Thierry Wellhoff, PrésidentS’il est un sujet qui mérite le qualificatif de clivant en ce début d’année, c’est incontestablement celui du mariage pour tous. Peu de réunions, professionnelles ou familiales, au cours desquelles le sujet n’est abordé et peu de modération entre les tenants de l’égalité des droits civiques et ceux qui militent pour le droit à avoir des parents de sexes opposés. Car le débat de fond n’est évidemment pas celui du mariage mais celui de la parentalité, terme qui lui-même a déjà fait couler beaucoup d’encre.

Si le sujet divise autant, c’est bien-sûr qu’il renvoie à des valeurs fortes mais organisées suivant des priorités différentes selon les points de vue et qui sont capables tant de nous réunir que de nous indigner. Voire même de nous amener à nous insurger et descendre dans la rue. Quel meilleur exemple pour démontrer la puissance des valeurs non seulement pour mobiliser une société, mais aussi pour la rassembler ?

Les valeurs sont et seront toujours au centre du fonctionnement des relations humaines et des sociétés qu’elles soient d’ordre civil ou d’ordre économique. Ces dernières ayant des fonctions sociale et sociétale de plus en plus affirmées. Pour désigner d’ailleurs l’activité des entreprises, n’emploie-t-on pas depuis toujours, cela n’est guère anodin, le terme d’objet social et non d’objet économique ?

Depuis dix ans Wellcom publie une étude de référence, l’Index des Valeurs corporate® devenu international depuis 2006. Les derniers résultats, aujourd’hui disponibles, sont extrêmement riches d’enseignements (voir l’article à ce sujet). Ils concernent plus de 4300 entreprises sur 13 pays dans 14 secteurs d’activité. Pour la première fois, cet Index est complété d’une étude auprès de 2500 salariés.

Cette Wellnews est également le fait de personnes de valeur et de valeurs.
Telles que Sophie des Mazery, Directrice de Finansol qui encourage l’épargne solidaire pour financer les entreprises à forte utilité sociale ou environnementale et Alain Beuve-Mery, Président de la « Société des rédacteurs du Monde ».

Bonne lecture !