Sois rebelle et tais-toi !

AastraNée entre 1978 et 1995, la population dite « Génération Y », « Yers », « Génération Why » ou même « Digital natives » est caractérisée notamment par des termes comme « hyper connectée, mobile, spontanée, etc ». Cette génération a défini de nouveaux usages engendrant de nouveaux comportements et modes de travail. Dans ce contexte, Aastra, co-leader en France sur le marché des communications d’entreprise et dont Wellcom assure les relations médias, a réalisé une étude auprès de cette génération pour décrypter leur conception du travail en entreprise et des usages professionnels.

Les indicateurs sociologiques pourraient laisser croire que la Génération Y a une image du lieu de travail différente ; or les résultats de l’étude montrent qu’une majorité (41%) reste attachée à l’idée de partager un cadre physique et social. Pour 35%, travailler en entreprise demain signifie partager des intérêts et objectifs communs et, seuls 22% chercheraient la liberté ou plus de souplesse via, entre autres, le télétravail. Cette jeune génération appuie son organisation du travail sur la priorisation des tâches avec des outils adaptés (43%), puis sur la gestion simultanée de plusieurs missions dans l’instantanéité (38%).

La Génération Y apprécie le travail en mode projet, la flexibilité des horaires, et reconnaît plus la compétence que la hiérarchie. Prompte à créer ses propres règles, elle attend une réactivité réciproque sans trop s’embarrasser des procédures. Ces premiers résultats confirment des tendances déjà en marche, à savoir la création de nouveaux modèles d’organisation transformant et remettant en cause ces structures de management traditionnelles.

« Si beaucoup d’auteurs tentent une classification générationnelle des usages, les membres de la Génération Y sont-ils pourtant si différents de leurs ainés ? La société a changé et le regard qu’elle porte sur ses jeunes aussi, les relations au travail également. Ces résultats montrent que certaines valeurs et certains usages sont déjà adoptés partiellement par les générations précédentes. Surmonter le paradoxe de la porosité croissante des mondes professionnels et personnels, transmettre les valeurs et règles de l’entreprise, accompagner au quotidien sont les clés de la bonne intégration de cette génération dans l’entreprise ; génération qui saura apporter créativité, flexibilité, esprit de groupe à l’ensemble des collaborateurs », explique Jean-Denis Garo – Directeur Communication et Marketing Support d’Aastra France.

Téléchargez cet handbook avec l’ensemble des résultats de l’étude.

Sois rebelle et tais-toi !

mars 4, 2013 8:10 Publié par

AastraNée entre 1978 et 1995, la population dite « Génération Y », « Yers », « Génération Why » ou même « Digital natives » est caractérisée notamment par des termes comme « hyper connectée, mobile, spontanée, etc ». Cette génération a défini de nouveaux usages engendrant de nouveaux comportements et modes de travail. Dans ce contexte, Aastra, co-leader en France sur le marché des communications d’entreprise et dont Wellcom assure les relations médias, a réalisé une étude auprès de cette génération pour décrypter leur conception du travail en entreprise et des usages professionnels.

Les indicateurs sociologiques pourraient laisser croire que la Génération Y a une image du lieu de travail différente ; or les résultats de l’étude montrent qu’une majorité (41%) reste attachée à l’idée de partager un cadre physique et social. Pour 35%, travailler en entreprise demain signifie partager des intérêts et objectifs communs et, seuls 22% chercheraient la liberté ou plus de souplesse via, entre autres, le télétravail. Cette jeune génération appuie son organisation du travail sur la priorisation des tâches avec des outils adaptés (43%), puis sur la gestion simultanée de plusieurs missions dans l’instantanéité (38%).

La Génération Y apprécie le travail en mode projet, la flexibilité des horaires, et reconnaît plus la compétence que la hiérarchie. Prompte à créer ses propres règles, elle attend une réactivité réciproque sans trop s’embarrasser des procédures. Ces premiers résultats confirment des tendances déjà en marche, à savoir la création de nouveaux modèles d’organisation transformant et remettant en cause ces structures de management traditionnelles.

« Si beaucoup d’auteurs tentent une classification générationnelle des usages, les membres de la Génération Y sont-ils pourtant si différents de leurs ainés ? La société a changé et le regard qu’elle porte sur ses jeunes aussi, les relations au travail également. Ces résultats montrent que certaines valeurs et certains usages sont déjà adoptés partiellement par les générations précédentes. Surmonter le paradoxe de la porosité croissante des mondes professionnels et personnels, transmettre les valeurs et règles de l’entreprise, accompagner au quotidien sont les clés de la bonne intégration de cette génération dans l’entreprise ; génération qui saura apporter créativité, flexibilité, esprit de groupe à l’ensemble des collaborateurs », explique Jean-Denis Garo – Directeur Communication et Marketing Support d’Aastra France.

Téléchargez cet handbook avec l’ensemble des résultats de l’étude.

Classés dans :

Cet article a été écrit par wellcom

Les commentaires sont fermés.