Pouvoir d’achat des non-cadres en hausse

randstadLa rémunération moyenne d’un salarié non cadre s’élève au premier semestre 2013 à 1.521 euros brut, en hausse de 1,8 % sur un an, soit un rythme de progression plus faible qu’en 2012 (2,2 %), selon le dernier baromètre Randstad. Cette étude non déclarative s’appuie sur des salaires réels et constatés, extraits de 1,4 million de fiches de paie. Alors que l’inflation a progressé de 0,9 % sur les six premiers mois de l’année, l’évolution du salaire des non-cadres sur cette période se traduit par un gain de pouvoir d’achat équivalent (+ 0,9 %). Sur fond de croissance en berne et de courbe du chômage orientée à la hausse durant 27 mois, ce gain modéré résulte en grande partie de la revalorisation du Smic. Les non-cadres ayant des rémunérations relativement proches du salaire minimum, toute variation de ce dernier a des répercussions directes sur leur fiche de paie.

« Dans un contexte économique toujours marqué du sceau de la crise, le baromètre Randstad permet de tirer deux enseignements encourageants. La rémunération des 18,7 millions de salariés non-cadres est orientée à la hausse et leur pouvoir d’achat enregistre une légère progression de 0,9 %. Ces résultats sont avant tout le fruit de la revalorisation du salaire minimum, dont l´évolution produit un effet d’entraînement sur les salaires d’autant plus important que le niveau de rémunération est proche du Smic », déclare François Béharel, président du Groupe Randstad France, dont Wellcom prend en charge la gestion des relations média.

Retrouvez les résultats complets, le palmares par région, secteur d’activité, age et sexe sur www.grouperandstad.fr.

Pouvoir d’achat des non-cadres en hausse

novembre 4, 2013 10:00 Publié par

randstadLa rémunération moyenne d’un salarié non cadre s’élève au premier semestre 2013 à 1.521 euros brut, en hausse de 1,8 % sur un an, soit un rythme de progression plus faible qu’en 2012 (2,2 %), selon le dernier baromètre Randstad. Cette étude non déclarative s’appuie sur des salaires réels et constatés, extraits de 1,4 million de fiches de paie. Alors que l’inflation a progressé de 0,9 % sur les six premiers mois de l’année, l’évolution du salaire des non-cadres sur cette période se traduit par un gain de pouvoir d’achat équivalent (+ 0,9 %). Sur fond de croissance en berne et de courbe du chômage orientée à la hausse durant 27 mois, ce gain modéré résulte en grande partie de la revalorisation du Smic. Les non-cadres ayant des rémunérations relativement proches du salaire minimum, toute variation de ce dernier a des répercussions directes sur leur fiche de paie.

« Dans un contexte économique toujours marqué du sceau de la crise, le baromètre Randstad permet de tirer deux enseignements encourageants. La rémunération des 18,7 millions de salariés non-cadres est orientée à la hausse et leur pouvoir d’achat enregistre une légère progression de 0,9 %. Ces résultats sont avant tout le fruit de la revalorisation du salaire minimum, dont l´évolution produit un effet d’entraînement sur les salaires d’autant plus important que le niveau de rémunération est proche du Smic », déclare François Béharel, président du Groupe Randstad France, dont Wellcom prend en charge la gestion des relations média.

Retrouvez les résultats complets, le palmares par région, secteur d’activité, age et sexe sur www.grouperandstad.fr.

Classés dans :

Cet article a été écrit par wellcom

Les commentaires sont fermés.