Mutation(s)

On aurait pu se rendre à cette présupposée évidence que le XXIème siècle n’est que la pâle continuité du siècle précédent, que rien ne change vraiment, que les produits consommés aujourd’hui sont finalement les mêmes qu’hier, simplement un peu plus sains, un peu plus techniques et plus chers. La prise de conscience éthique et citoyenne ne serait en fait que la résonance d’attitudes de bon sens commun que développaient nos aînés depuis bien longtemps. Les « consom’acteurs » que nous pensons être devenus, ne seraient en fait que la reproduction des consommateurs sur-informés des années 60 qu’étaient nos parents.

On aurait pu… mais voilà finalement qu’enfin les choses semblent s’accélérer.
La crise économique, enracinée dans nos sociétés, est le détonateur que tous les prospectivistes attendaient. Depuis le temps qu’ils en parlaient, de la nouvelle ère, du troisième millénaire, de la sixième république. Cependant cette crise économique s’est accompagnée d’une crise sociale, mais aussi d’une crise de confiance, d’une crise morale et de bien d’autres.

Cette superposition se pose en révélateur de la mutation profonde et réelle de nos sociétés.
Notre société en mutation(s) doit se réinventer pour exister. Inventer un nouveau langage, mettre des mots, des images et des idées en actions, pour définir ces mutations et faire en sorte qu’elles existent pour tous, ne fassent pas peur et accompagnent l’engagement dont nous devons faire preuve chaque jour dans nos choix.
Des exemples de mutations bien illustrées dans cette Wellnews, avec à l’honneur Cyril Chiche, cofondateur de la start-up innovante Lydia qui nous présente l’application qui s’inscrit dans l’air du temps. Carole Gaessler, aux commandes du JT de France 3 n’a de cesse de faire évoluer le JT, qui reste un access à succès en dépit de la mutation de l’information avec les chaînes d’info en continu du câble.

Bonne lecture, et joyeuses fêtes à tous, avec un peu d’avance !

Philippe Lucas

Mutation(s)

décembre 2, 2013 8:00 Publié par

On aurait pu se rendre à cette présupposée évidence que le XXIème siècle n’est que la pâle continuité du siècle précédent, que rien ne change vraiment, que les produits consommés aujourd’hui sont finalement les mêmes qu’hier, simplement un peu plus sains, un peu plus techniques et plus chers. La prise de conscience éthique et citoyenne ne serait en fait que la résonance d’attitudes de bon sens commun que développaient nos aînés depuis bien longtemps. Les « consom’acteurs » que nous pensons être devenus, ne seraient en fait que la reproduction des consommateurs sur-informés des années 60 qu’étaient nos parents.

On aurait pu… mais voilà finalement qu’enfin les choses semblent s’accélérer.
La crise économique, enracinée dans nos sociétés, est le détonateur que tous les prospectivistes attendaient. Depuis le temps qu’ils en parlaient, de la nouvelle ère, du troisième millénaire, de la sixième république. Cependant cette crise économique s’est accompagnée d’une crise sociale, mais aussi d’une crise de confiance, d’une crise morale et de bien d’autres.

Cette superposition se pose en révélateur de la mutation profonde et réelle de nos sociétés.
Notre société en mutation(s) doit se réinventer pour exister. Inventer un nouveau langage, mettre des mots, des images et des idées en actions, pour définir ces mutations et faire en sorte qu’elles existent pour tous, ne fassent pas peur et accompagnent l’engagement dont nous devons faire preuve chaque jour dans nos choix.
Des exemples de mutations bien illustrées dans cette Wellnews, avec à l’honneur Cyril Chiche, cofondateur de la start-up innovante Lydia qui nous présente l’application qui s’inscrit dans l’air du temps. Carole Gaessler, aux commandes du JT de France 3 n’a de cesse de faire évoluer le JT, qui reste un access à succès en dépit de la mutation de l’information avec les chaînes d’info en continu du câble.

Bonne lecture, et joyeuses fêtes à tous, avec un peu d’avance !

Philippe Lucas

Classés dans :

Cet article a été écrit par wellcom

Les commentaires sont fermés.