Foule sentimentale

Thierry WellhoffAlain Souchon a bien raison. La foule est sentimentale. Depuis toujours, elle réagit – d’abord – avec ses émotions. Internet, ou le monde des réseaux sociaux, le démontre chaque jour en mettant en valeur nos joies, nos rires, nos émotions, nos colères aussi. Parce que nous aimons les partager… Les socialiser.

Les exemples récents de partage émotionnel affluent dans tous les domaines. En politique notamment mais sans exclure le monde économique. Sur le terrain de l’émotionnel, Facebook est sans conteste le réseau de choix. Et, au travers de Facebook le plus souvent, des sites tels que, par exemple, Minute buzz, site français qui compte 6 millions de visite par mois ou l’international Buzzfeed, qui atteint 85 millions de visiteurs uniques chaque mois. Des sites qui garantissent leur succès grâce à des vidéos basées avant tout sur l’émotion. Car, sentimental, ne le sommes-nous pas tous ? Ne prenons nous pas nos décisions – quoique nous en disions – à partir de nos croyances ?

Dans le domaine privé, bien-sûr, mais aussi dans nos relations aux institutions et aux marques. Les croyances constituent encore ce que l’on appelle le biais cognitif. Un principe qui nous amène à conforter ce que nous pensons déjà, le plus souvent à partir de nos émotions, en recherchant à la fois les informations qui nous confirment que nous avons raison et en rejetant ce qui nous apporte la contradiction car celle-ci nous demande plus d’effort et trop de risque de changement.

Le biais cognitif, bien décrit par Gérald Bronner, professeur de sociologie à l’université Paris Diderot et auteur de « La démocratie des crédules », doit bien évidemment être pris en compte dans les stratégies de communication et de réputation conçues par les professionnels de la communication. Une des raisons pour lesquelles s’est tenue à Paris fin janvier la conférence Reputation War en partenariat avec Syntec Conseil en Relations Publics. Celle-ci avait justement pour thème : foule sentimentale. J’espère donc que cette nouvelle édition de Wellnews nous permettra de partager, très sentimentalement, de nombreuses informations et émotions.

Thierry Wellhoff

Foule sentimentale

février 3, 2014 8:51 Publié par

Thierry WellhoffAlain Souchon a bien raison. La foule est sentimentale. Depuis toujours, elle réagit – d’abord – avec ses émotions. Internet, ou le monde des réseaux sociaux, le démontre chaque jour en mettant en valeur nos joies, nos rires, nos émotions, nos colères aussi. Parce que nous aimons les partager… Les socialiser.

Les exemples récents de partage émotionnel affluent dans tous les domaines. En politique notamment mais sans exclure le monde économique. Sur le terrain de l’émotionnel, Facebook est sans conteste le réseau de choix. Et, au travers de Facebook le plus souvent, des sites tels que, par exemple, Minute buzz, site français qui compte 6 millions de visite par mois ou l’international Buzzfeed, qui atteint 85 millions de visiteurs uniques chaque mois. Des sites qui garantissent leur succès grâce à des vidéos basées avant tout sur l’émotion. Car, sentimental, ne le sommes-nous pas tous ? Ne prenons nous pas nos décisions – quoique nous en disions – à partir de nos croyances ?

Dans le domaine privé, bien-sûr, mais aussi dans nos relations aux institutions et aux marques. Les croyances constituent encore ce que l’on appelle le biais cognitif. Un principe qui nous amène à conforter ce que nous pensons déjà, le plus souvent à partir de nos émotions, en recherchant à la fois les informations qui nous confirment que nous avons raison et en rejetant ce qui nous apporte la contradiction car celle-ci nous demande plus d’effort et trop de risque de changement.

Le biais cognitif, bien décrit par Gérald Bronner, professeur de sociologie à l’université Paris Diderot et auteur de « La démocratie des crédules », doit bien évidemment être pris en compte dans les stratégies de communication et de réputation conçues par les professionnels de la communication. Une des raisons pour lesquelles s’est tenue à Paris fin janvier la conférence Reputation War en partenariat avec Syntec Conseil en Relations Publics. Celle-ci avait justement pour thème : foule sentimentale. J’espère donc que cette nouvelle édition de Wellnews nous permettra de partager, très sentimentalement, de nombreuses informations et émotions.

Thierry Wellhoff

Classés dans :

Cet article a été écrit par wellcom

Les commentaires sont fermés.