Grand écran

Si vous n’avez pas déjà vu « Her », le dernier film de Spike Jonze, il est encore temps de vous précipiter au cinéma. Ce film me semble plus profond que son sujet principal (un homme qui tombe amoureux d’un personnage virtuel joué par la voix de Scarlett Johansson) et aborde des thématiques au cœur des transformations de la communication :

D’abord celle de la « digitalisation ».
Ce film est une démonstration de la digitalisation de notre monde qui nous conduit à converser, à emmener partout notre personnage virtuel préféré et même à en tomber amoureux. Mais, n’en sommes-nous pas finalement déjà presque là ? Elle impacte à peu près tous les métiers, au premier plan desquels, sans aucun doute, celui de la communication. Une image du film montre des scènes de rue où tout le monde échange avec son portable. Cela ne vous rappelle rien ?

Ensuite la thématique de la communication, non plus au sens technologique mais selon son sens originel, celui de la « mise en commun ». Dominique Wolton dit que communiquer, c’est buter sur l’autre. Dans le film, bien au contraire, la jeune femme virtuelle, à la fois imaginaire et réelle, s’adapte à Joaquin Phoenix (le personnage principal), le comprend l’accompagne partout et arrive même à le surprendre. Bien au-delà d’ailleurs, de ce qu’un simple humain pourrait espérer entreprendre. Alors, la communication avec des machines pour mieux communiquer ? Ici encore, n’en sommes-nous pas déjà à ce stade ? Observez, à titre d’exemple, votre page Facebook : les publicités sont contextualisées en fonction de vos recherches sur Google… Sommes-nous finalement aussi justement et rapidement compris, je dirais même « décodés », par nos proches ? Le débat est ouvert. Il n’est pas prêt de se refermer. Long métrage de prospective et en même temps témoin d’une époque, ce film est aussi le reflet des évolutions d’un métier, celui de la communication.

Quand on parle de révolution digitale, c’est d’abord de la communication qu’il s’agit.

IRLment (In the Real Life comme on dit sur les réseaux sociaux) vôtre !