-

Ismaël Le Mouël, Fondateur de Helloasso.com

Ismaël Le Mouël, Fondateur de Helloasso.com

Ismaël Le Mouël
Fondateur de Helloasso.com

Ismaël Le Mouël œuvre professionnellement pour l’Economie Sociale et Solidaire, au travers de la start-up qu’il a créée et qui est en pleine croissance : HelloAsso. Un beau projet né d’une conviction personnelle.
Zoom sur le parcours d’Ismaël Le Mouël, co-fondateur de HelloAsso.

Quel est votre parcours ?
Je suis diplômé de Polytechnique et pendant mes études, j’ai eu l’occasion de partir plusieurs mois en Argentine, où j’ai travaillé dans des coopératives autogérées. Il faut se souvenir que l’Argentine a été frappée par une grosse crise financière en 2001. Des milliers d’entreprises ont mis la clé sous la porte. Plusieurs centaines d’entre elles ont été reprises par leurs propres ouvriers qui ont décidé de continuer l’activité eux-mêmes, de façon autogérée sous forme de coopérative. C’est à cette époque que je me suis intéressé à l’Economie Sociale et Solidaire. J’étais assistant auprès du leader du Mouvement National des Entreprises Récupérées (MNER) et cela m’a permis de découvrir ce pan de l’économie qui était en train de se créer. J’ai alors constaté que les valeurs qui sous tendaient toute cette économie sociale étaient finalement très proches du digital, avec des valeurs de transparence et de collaboration. Mais en même temps, l’économie solidaire n’avait qu’un usage très faible du digital. Je suis revenu en France, convaincu que le web était un des leviers majeurs du changement vers une société plus solidaire. J’ai complété ma formation par un master en entreprenariat à HEC et dès ma sortie, j’ai créé HelloAsso, en 2009.

Expliquez-nous HelloAsso  : de quoi s’agit-il exactement ?
HelloAsso est une start-up qui cherche à accompagner les associations dans leur révolution numérique. Plateforme de découverte et de soutien du secteur associatif, nous donnons les moyens aux associations de se financer en ligne en leur permettant de gérer leur collecte de dons, d’adhésions, ou encore de billetterie en ligne. HelloAsso permet aux associations de gérer toutes leurs transactions en ligne. Si on regarde les chiffres d’un peu plus près, le secteur associatif représente 70 milliards d’euros (dont plus de la moitié des fonds récoltés via les dons, les cotisations…), soit 3.5% du PIB, autrement dit un poids économique important. Nous cherchons à accompagner le virage numérique de ces associations. Ouverte à toutes les associations françaises, qu’elles soient caritatives, sportives ou culturelles, HelloAsso est pensée pour leurs besoins mais aussi ceux de tous les citoyens qui souhaitent s’engager. HelloAsso s’inscrit en outre dans une démarche de finance participative : les services sont entièrement gratuits pour les associations, et le site se rémunère grâce aux pourboires laissés par les internautes. Enfin, HelloAsso est également le premier annuaire de référence des associations françaises.

Quelles sont les perspectives d’évolution de HelloAsso ?
Aujourd’hui, nous accompagnons un peu plus de 2500 associations et nous avons collecté pour elles près de 6 millions d’euros (150 000 visiteurs uniques sur notre site). Notre enjeu principal sur HelloAsso, c’est d’avoir de plus en plus d’associations qui utilisent le service. La croissance est importante, nous sommes passés de 300 à 2500 associations adhérentes en un peu plus d’un an. Par ailleurs, demain on aimerait développer davantage toute la partie mécénat et accompagner les entreprises sur cette activité sociale. Les grandes entreprises représentent une part importante du financement du secteur associatif en France. Du conseil stratégique à la mise en place de campagnes digitales, nous développons un service dédié à ces entreprises pour les accompagner dans cette mécanique et les aider à proposer le mécénat en ligne. On travaille déjà pour des grands groupes comme EDF, SFR, les Pages Jaunes. Pour EDF par exemple, on gère toute la partie digitale de l’opération des Trophées des Associations de la Fondation EDF. Le site draine déjà plusieurs centaines d’associations. En d’autres termes, on accompagne la Fondation EDF dans la digitalisation de son mécénat.

Qu’est ce qui occupe votre temps libre ?
Au-delà de HelloAsso, ce qui m’anime également, au dehors de l’aspect financement du secteur associatif, c’est l’idée que le numérique peut avoir un impact social extrêmement important sur le monde. Je suis également l’instigateur de la Social Good Week, semaine dédiée aux solidarités numériques, qui a lieu chaque année au mois de décembre.  A titre plus personnel, je suis jeune papa heureux d’un petit de 7 mois, ce qui en somme représente un emploi du temps bien chargé !

Ismaël Le Mouël, Fondateur de Helloasso.com

mai 2, 2014 8:20 Publié par

Ismaël Le Mouël œuvre professionnellement pour l’Economie Sociale et Solidaire, au travers de la start-up qu’il a créée et qui est en pleine croissance : HelloAsso. Un beau projet né d’une conviction personnelle.
Zoom sur le parcours d’Ismaël Le Mouël, co-fondateur de HelloAsso.

Quel est votre parcours ?
Je suis diplômé de Polytechnique et pendant mes études, j’ai eu l’occasion de partir plusieurs mois en Argentine, où j’ai travaillé dans des coopératives autogérées. Il faut se souvenir que l’Argentine a été frappée par une grosse crise financière en 2001. Des milliers d’entreprises ont mis la clé sous la porte. Plusieurs centaines d’entre elles ont été reprises par leurs propres ouvriers qui ont décidé de continuer l’activité eux-mêmes, de façon autogérée sous forme de coopérative. C’est à cette époque que je me suis intéressé à l’Economie Sociale et Solidaire. J’étais assistant auprès du leader du Mouvement National des Entreprises Récupérées (MNER) et cela m’a permis de découvrir ce pan de l’économie qui était en train de se créer. J’ai alors constaté que les valeurs qui sous tendaient toute cette économie sociale étaient finalement très proches du digital, avec des valeurs de transparence et de collaboration. Mais en même temps, l’économie solidaire n’avait qu’un usage très faible du digital. Je suis revenu en France, convaincu que le web était un des leviers majeurs du changement vers une société plus solidaire. J’ai complété ma formation par un master en entreprenariat à HEC et dès ma sortie, j’ai créé HelloAsso, en 2009.

Expliquez-nous HelloAsso  : de quoi s’agit-il exactement ?
HelloAsso est une start-up qui cherche à accompagner les associations dans leur révolution numérique. Plateforme de découverte et de soutien du secteur associatif, nous donnons les moyens aux associations de se financer en ligne en leur permettant de gérer leur collecte de dons, d’adhésions, ou encore de billetterie en ligne. HelloAsso permet aux associations de gérer toutes leurs transactions en ligne. Si on regarde les chiffres d’un peu plus près, le secteur associatif représente 70 milliards d’euros (dont plus de la moitié des fonds récoltés via les dons, les cotisations…), soit 3.5% du PIB, autrement dit un poids économique important. Nous cherchons à accompagner le virage numérique de ces associations. Ouverte à toutes les associations françaises, qu’elles soient caritatives, sportives ou culturelles, HelloAsso est pensée pour leurs besoins mais aussi ceux de tous les citoyens qui souhaitent s’engager. HelloAsso s’inscrit en outre dans une démarche de finance participative : les services sont entièrement gratuits pour les associations, et le site se rémunère grâce aux pourboires laissés par les internautes. Enfin, HelloAsso est également le premier annuaire de référence des associations françaises.

Quelles sont les perspectives d’évolution de HelloAsso ?
Aujourd’hui, nous accompagnons un peu plus de 2500 associations et nous avons collecté pour elles près de 6 millions d’euros (150 000 visiteurs uniques sur notre site). Notre enjeu principal sur HelloAsso, c’est d’avoir de plus en plus d’associations qui utilisent le service. La croissance est importante, nous sommes passés de 300 à 2500 associations adhérentes en un peu plus d’un an. Par ailleurs, demain on aimerait développer davantage toute la partie mécénat et accompagner les entreprises sur cette activité sociale. Les grandes entreprises représentent une part importante du financement du secteur associatif en France. Du conseil stratégique à la mise en place de campagnes digitales, nous développons un service dédié à ces entreprises pour les accompagner dans cette mécanique et les aider à proposer le mécénat en ligne. On travaille déjà pour des grands groupes comme EDF, SFR, les Pages Jaunes. Pour EDF par exemple, on gère toute la partie digitale de l’opération des Trophées des Associations de la Fondation EDF. Le site draine déjà plusieurs centaines d’associations. En d’autres termes, on accompagne la Fondation EDF dans la digitalisation de son mécénat.

Qu’est ce qui occupe votre temps libre ?
Au-delà de HelloAsso, ce qui m’anime également, au dehors de l’aspect financement du secteur associatif, c’est l’idée que le numérique peut avoir un impact social extrêmement important sur le monde. Je suis également l’instigateur de la Social Good Week, semaine dédiée aux solidarités numériques, qui a lieu chaque année au mois de décembre.  A titre plus personnel, je suis jeune papa heureux d’un petit de 7 mois, ce qui en somme représente un emploi du temps bien chargé !

Classés dans :,

Cet article a été écrit par wellcom

Les commentaires sont fermés.