A moitié plein, à moitié vide

Avec près de la moitié de la population mondiale connectée à Internet et plusieurs projets pour connecter les populations défavorisées, l’accès au savoir et à la culture devient jour après jour de plus en plus universel. On ne peut naturellement que s’en réjouir. Il en est de même pour la communication. De verticale, celle-ci est devenue transversale abolissant les hiérarchies passées pour en définir de nouvelles. Ces dernières pouvant, dans la version la plus optimiste être basées davantage sur la compétence, le talent et la capacité à interagir.

Mais, en miroir, le nombre de questions que pose cette nouvelle donne est sans cesse en augmentation. D’un point de vue mondialisé, que dire à tous ceux qui n’ont pas accès à des besoins aussi fondamentaux que l’alimentation, la santé ou la sécurité ? D’un point de vue économique, comment les états pourraient reprendre le dessus face aux fameux GAFA (Google, Amazon, Facebook, Apple) ? D’un point de vue social, comment restaurer l’autorité des gouvernants pris en sandwich entre l’actualité en mouvement, l’exigence de transparence et le besoin de communiquer ? Du point de vue de l’entreprise coincée entre les impératifs de conquête, de fidélisation, de relation client, de dialogue avec les parties prenantes, de gestion des ressources humaines, de conversation avec ses forces vives, comment organiser la gouvernance ?

Les enjeux sont de taille et renferment d’ailleurs de quoi effrayer. Certains ont d’ailleurs trouvé des réponses : le repli sur soi ou la tactique du dos rond. Elles peuvent connaître un certain succès. Mais il ne peut être que passager. Il est temps d’ouvrir, à tous les niveaux, des réflexions de fond sur les transformations que la planète, les états et les entreprises se doivent de mener d’urgence, pour celles qui ne l’auraient pas encore programmé. Mais, précisément, sans le faire à moitié.

Dans cette nouvelle Wellnews, qui accueille des personnalités à la fois concernées et connectées telles qu’Alex Goude, animateur sur M6 et chef d’entreprise, et Sébastien Mazet, Marketing Manager chez Logitech, nous avons aussi le plaisir de présenter notre nouvelle identité visuelle qui exprime nos convictions pour contribuer à « activer le mouvement » dans un monde en interaction perpétuelle.

Bonne lecture !

A moitié plein, à moitié vide

décembre 1, 2014 9:00 Publié par

Avec près de la moitié de la population mondiale connectée à Internet et plusieurs projets pour connecter les populations défavorisées, l’accès au savoir et à la culture devient jour après jour de plus en plus universel. On ne peut naturellement que s’en réjouir. Il en est de même pour la communication. De verticale, celle-ci est devenue transversale abolissant les hiérarchies passées pour en définir de nouvelles. Ces dernières pouvant, dans la version la plus optimiste être basées davantage sur la compétence, le talent et la capacité à interagir.

Mais, en miroir, le nombre de questions que pose cette nouvelle donne est sans cesse en augmentation. D’un point de vue mondialisé, que dire à tous ceux qui n’ont pas accès à des besoins aussi fondamentaux que l’alimentation, la santé ou la sécurité ? D’un point de vue économique, comment les états pourraient reprendre le dessus face aux fameux GAFA (Google, Amazon, Facebook, Apple) ? D’un point de vue social, comment restaurer l’autorité des gouvernants pris en sandwich entre l’actualité en mouvement, l’exigence de transparence et le besoin de communiquer ? Du point de vue de l’entreprise coincée entre les impératifs de conquête, de fidélisation, de relation client, de dialogue avec les parties prenantes, de gestion des ressources humaines, de conversation avec ses forces vives, comment organiser la gouvernance ?

Les enjeux sont de taille et renferment d’ailleurs de quoi effrayer. Certains ont d’ailleurs trouvé des réponses : le repli sur soi ou la tactique du dos rond. Elles peuvent connaître un certain succès. Mais il ne peut être que passager. Il est temps d’ouvrir, à tous les niveaux, des réflexions de fond sur les transformations que la planète, les états et les entreprises se doivent de mener d’urgence, pour celles qui ne l’auraient pas encore programmé. Mais, précisément, sans le faire à moitié.

Dans cette nouvelle Wellnews, qui accueille des personnalités à la fois concernées et connectées telles qu’Alex Goude, animateur sur M6 et chef d’entreprise, et Sébastien Mazet, Marketing Manager chez Logitech, nous avons aussi le plaisir de présenter notre nouvelle identité visuelle qui exprime nos convictions pour contribuer à « activer le mouvement » dans un monde en interaction perpétuelle.

Bonne lecture !

Classés dans :

Cet article a été écrit par wellcom

Les commentaires sont fermés.