Reprise économique en 2015 : les français n’y croient pas

Globalement, les salariés sont plutôt optimistes concernant la reprise économique dans leur pays. 58% d’entre eux parient sur une conjoncture sous de meilleurs auspices en 2015. En France en revanche… que nenni ! Les salariés français se distinguent par leur pessimisme. Seuls 31% pensent que la situation économique va s’améliorer en 2015, selon la dernière étude Randstad, dont Wellcom gère les relations média. Une étude qui a interrogé 13500 salariés dans 34 pays. « Le pessimisme historique des Français ne se dément pas. Les salariés français figurent parmi les plus sceptiques quant à l’espoir de voir la reprise se concrétiser en 2015. Alors même que les prévisions annoncent une croissance du PIB à 1,0 %, supérieure à celle de 2014 proche de 0 %, plus de deux-tiers (69 %) des salariés interrogés dans l’Hexagone estiment pourtant que 2015 ne verra pas d’éclaircie sur le front de l’économie. Faut-il y voir le signe de la défiance qui caractériserait, selon certaines études, notre société, ou bien une forme de prudence consécutive à la hausse continue du chômage depuis bientôt trois ans? Quoi qu’il en soit, il est particulièrement instructif de relever que ceux de nos voisins européens, l’Espagne et le Portugal notamment, qui ont engagé des réformes structurelles de leur marché du travail, font preuve de confiance en l’avenir », commente François Béharel, président du groupe Randstad France, membre du Conseil d’administration de Randstad holding, en charge de la péninsule Ibérique, de l’Amérique du sud, de la Belgique et du Luxembourg.

En savoir plus.