Les infirmières n’ont pas la cote en 2014

La rémunération des infirmières, qui représentent la profession emblématique du secteur de la santé, est en berne en 2014. C’est ce que révèle la dernière édition du baromètre Appel Médical, filiale du Groupe Randstad qui s’adjoint les services de Wellcom depuis plusieurs années. Cette étude porte sur les rémunérations de la santé, et il apparaît que les salaires des infirmières diplômées d’Etat (IDE) n’ont augmenté que de 0,6% en 2014 par rapport à l’an passé.
Cette baisse de régime résulterait de la situation budgétaire tendue des établissements de santé en France, laquelle se traduit par des conventions collectives qui ne laissent que peu de place à une révision à la hausse des grilles de salaires. Cela étant dit, tous les métiers ne sont pas logés à la même enseigne. Le caractère pénurique de certaines professions comme les éducateurs spécialisés par exemple, affichent des haussent de salaires de 4,7%.

« Alors que le monde de la santé est sous pression économique, avec un endettement préoccupant des hôpitaux publics, ce secteur est en outre le théâtre depuis plusieurs mois de divergences entre la puissance publique et certains professionnels. Dans ce contexte peu favorable pour l’attractivité de la santé, il faut rappeler que les tensions demeurent fortes sur le marché de l’emploi médical et paramédical. Il ne faudrait donc pas que ce bruit médiatique décourage les vocations. Car les besoins de compétences vont continuer de croître en raison d’une population vieillissante, de la médicalisation des établissements et du développement des soins à domicile. Pour cela, les décideurs ne doivent négliger aucun levier de leur politique RH, à commencer par les rémunérations. Or, notre baromètre montre qu’elles ont globalement peu évolué en un an. La réponse au manque d’attractivité, en particulier pour le personnel qualifié, passera inévitablement par une revalorisation de ces métiers », déclare Christophe Bougeard, Directeur général d’Appel Médical.

La quatrième édition 2015 du baromètre Appel Médical des salaires de la santé est une étude non déclarative qui s’appuie sur des salaires réels et constatées, extraits de 528 000 fiches de paie.

Pour en savoir plus www.appelmedical.com

 

Les infirmières n’ont pas la cote en 2014

juin 1, 2015 7:50 Publié par

La rémunération des infirmières, qui représentent la profession emblématique du secteur de la santé, est en berne en 2014. C’est ce que révèle la dernière édition du baromètre Appel Médical, filiale du Groupe Randstad qui s’adjoint les services de Wellcom depuis plusieurs années. Cette étude porte sur les rémunérations de la santé, et il apparaît que les salaires des infirmières diplômées d’Etat (IDE) n’ont augmenté que de 0,6% en 2014 par rapport à l’an passé.
Cette baisse de régime résulterait de la situation budgétaire tendue des établissements de santé en France, laquelle se traduit par des conventions collectives qui ne laissent que peu de place à une révision à la hausse des grilles de salaires. Cela étant dit, tous les métiers ne sont pas logés à la même enseigne. Le caractère pénurique de certaines professions comme les éducateurs spécialisés par exemple, affichent des haussent de salaires de 4,7%.

« Alors que le monde de la santé est sous pression économique, avec un endettement préoccupant des hôpitaux publics, ce secteur est en outre le théâtre depuis plusieurs mois de divergences entre la puissance publique et certains professionnels. Dans ce contexte peu favorable pour l’attractivité de la santé, il faut rappeler que les tensions demeurent fortes sur le marché de l’emploi médical et paramédical. Il ne faudrait donc pas que ce bruit médiatique décourage les vocations. Car les besoins de compétences vont continuer de croître en raison d’une population vieillissante, de la médicalisation des établissements et du développement des soins à domicile. Pour cela, les décideurs ne doivent négliger aucun levier de leur politique RH, à commencer par les rémunérations. Or, notre baromètre montre qu’elles ont globalement peu évolué en un an. La réponse au manque d’attractivité, en particulier pour le personnel qualifié, passera inévitablement par une revalorisation de ces métiers », déclare Christophe Bougeard, Directeur général d’Appel Médical.

La quatrième édition 2015 du baromètre Appel Médical des salaires de la santé est une étude non déclarative qui s’appuie sur des salaires réels et constatées, extraits de 528 000 fiches de paie.

Pour en savoir plus www.appelmedical.com

 

Classés dans :

Cet article a été écrit par wellcom

Les commentaires sont fermés.