La cuvée du siècle ?

Chaque année, à l’occasion de la semaine des Primeurs qui s’est déroulée à Bordeaux en avril dernier, les professionnels du monde entier se réunissent pour apprécier la qualité des crus de l’année précédente. Une spécificité française qui permet à la fois aux Châteaux de compter sur une trésorerie en amont des mises en bouteille, mais également aux acheteurs d’acquérir des Grands Crus à des prix très intéressants. Les crus 2011, 2012 et 2013 se sont avérés décevants, alors que la cuvée 2014 a été cette année appréciée et très bien notée ! Exceptionnellement proposés à des tarifs similaires à ceux de 2012, ces Châteaux sont donc très prisés depuis la semaine des Primeurs par les amateurs et les investisseurs ! Franck Nogues, fondateur de Patriwine, 1er site d’investissement dans les Grands Crus du Bordelais dont Wellcom gère les relations presse, y voit pour la première fois depuis 2010, un très fort potentiel de rendement, il explique : « Les millésimes 2011, 2012 et 2013 n’avaient pas attiré notre attention pour des raisons qualitatives. Nous avions vu juste puisque les cours n’ont pas progressé depuis ! En ce qui concerne 2014, le contexte est bien différent. Pour nous, il s’agit de la première année où l’opportunité est réelle, de par leur grande qualité mais également leurs prix raisonnables. Si certains crus tels que Mouton Rothschild, ou Château Lynch-Bages, ont déjà vu leur stock s’épuiser, nous poursuivons sur note site des ventes privées exceptionnelles de 30 caisses par Château ! Si les amoureux du vin pourront ainsi compléter leur cave à bon compte, les investisseurs pourront quant à eux envisager un sérieux potentiel de progression, en moyenne de 6 à 10 % par an. En outre, Patriwine bénéficiant d’allocation en direct des châteaux, les investisseurs bénéficient toujours des meilleurs conditions de prix. » Une occasion à ne pas rater ! www.patriwine.fr

La cuvée du siècle ?

juillet 6, 2015 8:50 Publié par

Chaque année, à l’occasion de la semaine des Primeurs qui s’est déroulée à Bordeaux en avril dernier, les professionnels du monde entier se réunissent pour apprécier la qualité des crus de l’année précédente. Une spécificité française qui permet à la fois aux Châteaux de compter sur une trésorerie en amont des mises en bouteille, mais également aux acheteurs d’acquérir des Grands Crus à des prix très intéressants. Les crus 2011, 2012 et 2013 se sont avérés décevants, alors que la cuvée 2014 a été cette année appréciée et très bien notée ! Exceptionnellement proposés à des tarifs similaires à ceux de 2012, ces Châteaux sont donc très prisés depuis la semaine des Primeurs par les amateurs et les investisseurs ! Franck Nogues, fondateur de Patriwine, 1er site d’investissement dans les Grands Crus du Bordelais dont Wellcom gère les relations presse, y voit pour la première fois depuis 2010, un très fort potentiel de rendement, il explique : « Les millésimes 2011, 2012 et 2013 n’avaient pas attiré notre attention pour des raisons qualitatives. Nous avions vu juste puisque les cours n’ont pas progressé depuis ! En ce qui concerne 2014, le contexte est bien différent. Pour nous, il s’agit de la première année où l’opportunité est réelle, de par leur grande qualité mais également leurs prix raisonnables. Si certains crus tels que Mouton Rothschild, ou Château Lynch-Bages, ont déjà vu leur stock s’épuiser, nous poursuivons sur note site des ventes privées exceptionnelles de 30 caisses par Château ! Si les amoureux du vin pourront ainsi compléter leur cave à bon compte, les investisseurs pourront quant à eux envisager un sérieux potentiel de progression, en moyenne de 6 à 10 % par an. En outre, Patriwine bénéficiant d’allocation en direct des châteaux, les investisseurs bénéficient toujours des meilleurs conditions de prix. » Une occasion à ne pas rater ! www.patriwine.fr

Classés dans :

Cet article a été écrit par wellcom

Les commentaires sont fermés.