Les 10 règles d’un Post efficace

Vastes terrains de jeu pour faire connaître vos valeurs et converser avec vos clients et prospects, les réseaux sociaux sont fans de storytelling. Voici quelques règles pour poster des messages efficaces, générer de l’engagement et du trafic sur votre site.

par @nalogue

1 – Bien cibler son ou ses réseaux

Avant toute chose, choisissez les réseaux sur lesquels communiquer en fonction de la cible visée : Twitter (majoritairement fréquenté par les femmes, âgées de 26 à 44 ans), LinkedIn (média mixte utilisé à plus de 55 % par les 26-44 ans), Facebook (réseau masculin à 60 %, où les tranches d’âge 18-25, 26-34 et 35-44 sont majoritairement représentées)… En tout cas, ne vous éparpillez pas au risque de vous perdre. Une moyenne de 2 à 5 réseaux maximum permet de construire une relation privilégiée de long terme. Et pensez à varier les plaisirs : adaptez votre post à chaque réseau.

2 – Choisir votre horaire

Avant l’heure, c’est pas l’heure, après l’heure, c’est plus l’heure. L’horaire de publication d’un post permet de maximiser son impact. Mais ici deux écoles s’affrontent : certains préfèrent communiquer pendant les pics de fréquentation des internautes (le plus souvent entre 7h et 9h et 13h et 16h). D’autres, au contraire, jouent la carte de l’horaire décalé pour ne pas être perdus dans le flux des publications. À vous de choisir.

3 – Rédiger un titre court et accrocheur

Plus il sera impactant, plus il attirera l’attention des lecteurs. Pensez aussi à utiliser des mots-clés pertinents pour optimiser le référencement de votre post. Sachez ménager vos effets : il ne s’agit pas forcément de tout dire mais d’inciter les internautes à se rendre sur votre site ou à vous poser des questions pour en savoir plus.

4 – Soyez concis

L’internaute veut être informé vite et bien. Si un statut Facebook peut contenir jusqu’à 60 000 caractères, soyez bref pour faire passer votre message. Si besoin, renvoyez l’internaute vers une page web où il trouvera plus d’informations. Ce lien doit aussi être court. Pour ce faire, utilisez Bit.ly qui vous permettra de réduire sa taille et d’obtenir des statistiques. Et cela va sans dire, gare à l’orthographe ! Ce n’est pas parce qu’on écrit peu et éphémère qu’il faut sacrifier la grammaire.

5 – Attirer le regard

Ça marche à tous les coups : l’image attire l’œil ! Accompagnez votre post d’un visuel ou d’une vidéo « catchy » et pertinents pour augmenter vos chances d’être vu. Faites bien attention à leur taille : elle doit être adaptée au web (1 000 pixels).

6 – #hashtaggervosposts

Utilisez les hasthags soit dans le corps de votre message, soit à la fin. Ils permettraient un engagement de 60 % supérieur par rapport à un post qui n’en contient pas. Mais à quoi servent-ils exactement ? Avant tout à organiser vos contenus : quand on clique sur un hashtag, on accède à tous les posts qui portent cette balise, les vôtres comme ceux des internautes. Un plus pour engager la discussion avec les internautes. Soyez clair et synthétique pour qu’ils soient repris et réutilisés le plus possible, ce qui vous assurera une bonne visibilité. #cqfd

7 –  Entretenir la conversation

L’objectif est de créer une relation privilégiée avec votre communauté et un climat de connivence avec les internautes. Votre post ne doit pas être un coup d’épée dans l’eau mais il doit entretenir le dialogue. N’hésitez pas à parler vrai. Répondez franchement aux questions posées et aux messages, même s’ils sont négatifs, likez les commentaires, partagez…

8 – Citer ses sources

Pensez à indiquer vos sources quand vous repostez un message, une vidéo… en utilisant l’@ pour mentionner @lesite ou @lapersonne auxquels vous faites référence. Vous laissez ainsi entrevoir à vos followers/friends les marques ou groupes dont vous partagez les valeurs. Cela renforce votre crédibilité et, si tant est que cela soit possible dans le monde virtuel d’Internet, cela vous rend plus humain.

9 – Régler la fréquence

Inutile d’inonder la toile de messages qui risqueraient, pour certains, de ne pas être pertinents. Un post voire deux par semaine est une bonne moyenne : vous créez de l’attente et n’agacez pas les internautes en étant trop présent. N’hésitez pas à utiliser Buffer, Twibble, Hootsuite… pour programmer vos publications à l’avance.

10 – Sélectionner les destinataires

En fonction de la portée et de l’impact que vous souhaitez donner à votre message, choisissez bien les destinataires : un post « public » pour toucher tout le monde, un groupe de contacts, quelques personnes seulement…