Les 10 mots-clés du référencement

Le référencement est devenu un énorme enjeu de visibilité pour les entreprises, quelle que soit leur cible, quelle que soit leur audience. La sacro-sainte première page de Google est un Graal que l’on s’arrache, et la bataille des mots-clés fait rage sur les territoires digitaux. Mais tout ne repose pas sur la technique : créativité et clarté ont toujours été valorisées par les moteurs de recherche, et le seront plus que jamais si l’on en croit les directions prises par les moteurs de recherche.

par Pierre Marilly, chef de projet, agence analogue


1- Des contenus (de qualité! )

Voilà qui réjouit analogue : Google privilégie les contenus de qualité ! Pertinence et adéquation au sujet sont des moteurs puissants pour propulser votre site en tête des résultats. Le contenu, le sens, la clarté de l’expression :  si cela paraît naturel, ça n’est pas mis en œuvre partout. Certes, on parle de contenus enrichis, l’image et la vidéo sont des catalyseurs puissants d’audience, mais plus que jamais on révère la puissance des mots : leur capacité à organiser et à produire de la connaissance !  Calibrage, concision, style et ton : la production de contenus ça ne s’improvise pas. Heureusement on est là !

2 – Pingouin

Déployée en octobre 2014, la version 3.0 de Google Penguin, héritière de Panda, a fait couler pas mal d’encre ou, si vous êtes un digital native, usé pas mal de claviers. L’algorithme de Page Rank (évaluation du positionnement) de Google qui truste le marché des requêtes, a eu quelques incidences sur les méthodes de référencement. Destiné d’une part à lutter contre les mauvaises pratiques de référencement, et d’autre part à améliorer l’UX (User eXperience), il a initié de nouveaux modèles de mise en page de l’information : plus sobres, plus clairs, plus pertinents.

3 – Local & Mobile

Deux mots-clés qui en forment un, un « super mot-clé » on a presque envie de dire. Désormais, les algorithmes vont privilégier l’adéquation entre votre besoin exprimé, à un positionnement géographique P et à un moment T, et les services qui pourraient vous être proposés. Plus forte que l’information en soi, l’information ici et maintenant va bientôt dominer le marché. Et si vos contenus ou votre site web ne sont pas adaptés au mobile… grand malheur, grand malheur !

4 – Naturel

Depuis le temps qu’on vous dit que le naturel, c’est mieux que l’artificiel ! Le référencement naturel, c’est la grande force de votre visibilité : un travail en profondeur qui vous évitera d’épuiser vos ressources (financières) en campagnes d’achat de mots-clés et en procédés publicitaires désormais bloqués par certains navigateurs, comme Firefox qui prend le parti des internautes avec des modules d’ad blocker très performants. Le référencement naturel, c’est d’abord l’art de trouver les bons mots qui décrivent à votre audience-cible votre produit ou vos services. C’est une ingénierie qui consiste à les mettre en œuvre aux bons endroits, dans les bonnes quantités, et à bon escient !

5 – Langages

On construit un bon référencement sur les habitudes de langage de son public. Vous aurez beau étaler, sur vos pages, un langage fleuri et plein de figures de style, votre lectorat ne sera impressionné que s’il vous trouve d’abord. Le style adapté au web est simple, concis voire lapidaire, il est économe en mots, car justement il les pèse. Champs sémantiques ou lexicaux, explorez tous ceux de votre public avant de vous lancer dans l’écriture… pourquoi pas avec notre aide.

6 – Humilité

Nous sommes dans une ère de communication sans filtre et sans délai entre les entreprises et leurs publics. Quelques Tweets rageurs (et bien placés), et l’opinion bascule, emportant en une seconde vos efforts précieux de communication. Écoutez, sachez reconnaître des erreurs qui vous créditeront d’une honnêteté bienvenue, et soyez habiles pour trouver les mots qui renverseront la vapeur.

7 – Back Links ou liens-retour

C’est une arme maîtresse du référenceur : les moteurs de recherche s’en servent pour estimer la légitimité de votre site. Mécaniquement, plus il existe de liens pointant vers votre site, plus vous avez de chance de grimper dans les résultats et d’atteindre l’Everest de la première page. Et si ces liens sont motivés, justifiés, émanant de sites de qualité, c’est le top 5 assuré (ou presque).

8 – Link Farms

Une des mauvaises pratiques ciblées par le très vertueux Penguin de Google. Le côté obscur du référencement. « Plus il y a de liens retour, plus je grimpe dans les résultats », dites-vous ? Des petits malins ont basé leur stratégie sur la création de centaines, voire parfois de milliers de sites connectés par ces liens, pour bluffer les versions archaïques de Google. Les « fermes de liens » ont donc fleuri un temps sur Internet, avant d’être mises au rancart pour tromperie sur la marchandise. Si un prestataire vous propose cette méthode, vous savez à quoi vous en tenir : offrez-lui un Pingouin.

9 – Images et vidéos : ALT là !

ALT, c’est la balise de description utilisée pour légender les images, leur adjoindre une description. Aujourd’hui, les moteurs de recherche privilégient le texte à l’image ou aux graphiques dans la constitution de bases de données et d’index. Vous remplissez vos pages d’images  et de vidéos en imaginant qu’elles seront indexées ? (H)ALT(E) là ! Cela ne sert pas à grand-chose si vous n’utilisez pas une description textuelle !

10 – Longue traîne

C’est la partie du trafic de votre site générée par l’ensemble des contenus que vous y avez disposés. C’est un effet de masse en quelque sorte dans le phénomène du référencement, qui nous intéresse dans la mesure où il est probablement responsable de plus de la moitié du trafic des sites à grands volumes de contenus. Par combinaison des différents termes, par association de phrases longues, il permet d’affiner la recherche sur des requêtes complexes. Vous pensiez que tout repose sur les seuls mots-clés ? Pas tout à fait. Plus longs et plus pertinents, les termes de la longue traîne vous permettent l’adéquation avec les recherches, souvent très spécifiques, des internautes qui vous cherchent sans le savoir…