Comexit ?

Le référendum est sans doute un dangereux thermomètre puisque l’outil contribue lui-même à façonner la mesure. Mais il faudra retenir le pouvoir d’influence considérable et persistant des médias dont en particulier les tabloïds. En avril, les ventes quotidiennes cumulées du Daily Mail, du Daily Express, du Daily Star et du Sun se sont élevées en moyenne à 4,2 millions d’exemplaires et 18,5 millions de visiteurs se sont rendus chaque jour sur leurs sites Internet.

Il n’empêche que la construction européenne et, d’une autre manière, la mondialisation, placent les questions d’identité et de souveraineté  au cœur des débats. Si les logiques d’exclusion ont leur part, il est tout aussi vrai que les « perdants » du système posent des questions parfois légitimes. Face aux nouvelles libertés, quelles seront les nouvelles sécurités et les bénéfices réels et perçus ?

Cette question est aussi, voire beaucoup, une affaire de communication.

Expliquer, valoriser, engager : ces fondamentaux manquent cruellement au projet européen et échouent ainsi à l’indispensable « mise en commun », étymologie du mot communication et fondamental du projet européen.

Twitter n’aura pas été absent de l’actualité et il ne l’est pas non plus de l’univers de Bernard Pivot, twitteur émérite (il préfère de loin twitteur à twittos) qui a bien voulu se prêter aux questions de la Wellnews.

Après cette année éprouvante de quelque côté où l’on se tourne, je vous souhaite de prendre des vacances reposantes, distrayantes et ouvertes sur le monde. Un comexit en somme.

Comexit ?

juillet 1, 2016 9:00 Publié par

Le référendum est sans doute un dangereux thermomètre puisque l’outil contribue lui-même à façonner la mesure. Mais il faudra retenir le pouvoir d’influence considérable et persistant des médias dont en particulier les tabloïds. En avril, les ventes quotidiennes cumulées du Daily Mail, du Daily Express, du Daily Star et du Sun se sont élevées en moyenne à 4,2 millions d’exemplaires et 18,5 millions de visiteurs se sont rendus chaque jour sur leurs sites Internet.

Il n’empêche que la construction européenne et, d’une autre manière, la mondialisation, placent les questions d’identité et de souveraineté  au cœur des débats. Si les logiques d’exclusion ont leur part, il est tout aussi vrai que les « perdants » du système posent des questions parfois légitimes. Face aux nouvelles libertés, quelles seront les nouvelles sécurités et les bénéfices réels et perçus ?

Cette question est aussi, voire beaucoup, une affaire de communication.

Expliquer, valoriser, engager : ces fondamentaux manquent cruellement au projet européen et échouent ainsi à l’indispensable « mise en commun », étymologie du mot communication et fondamental du projet européen.

Twitter n’aura pas été absent de l’actualité et il ne l’est pas non plus de l’univers de Bernard Pivot, twitteur émérite (il préfère de loin twitteur à twittos) qui a bien voulu se prêter aux questions de la Wellnews.

Après cette année éprouvante de quelque côté où l’on se tourne, je vous souhaite de prendre des vacances reposantes, distrayantes et ouvertes sur le monde. Un comexit en somme.

Classés dans :

Cet article a été écrit par wellcom

Les commentaires sont fermés.