Présomption d’innocence et clause de conscience.

Quasiment à l’unanimité, les salariés d’iTélé sont en grève pour réclamer la signature d’une charte éthique, la mise en retrait de l’antenne de Jean-Marc Morandini, mis en examen, et des garanties sur l’indépendance éditoriale de la chaîne. A ce jour, la direction n’a donné aucune réponse claire à ces demandes.

Cette affaire, au-delà du fond et des attentes légitimes d’une rédaction qui demande un cap et une éthique clairement définis, donne matière à réflexion.

L’élément déclencheur, la mise en examen de Jean-Marc Morandini, au nom d’une éthique qui, d’une certaine manière, s’oppose à la présomption d’innocence, pose question. Tant que l’affaire n’est pas jugée, ne pas condamner sur la place publique, ne devrait-elle pas être la règle ?

Même non clairement évoquée dans le mouvement social en cours, la clause de conscience du journaliste (article L. 7112-5) donne le cadre dans lequel les revendications des journalistes s’inscrivent à savoir la référence à tout « changement notable dans le caractère ou l’orientation du journal ou périodique si ce changement crée, pour le salarié, une situation de nature à porter atteinte à son honneur, à sa réputation ou, d’une manière générale, à ses intérêts moraux ». On notera par ailleurs que le mouvement, loin de s’inscrire dans une opposition coutumière patronat/salariés est porté par un hashtag beaucoup plus constructif : #jesoutiensiTELE. On comprend mal, dans un tel contexte, le manque de volonté de la Direction de la chaîne de distinguer les sujets entre d’un côté la demande de garanties d’indépendance, de charte éthique qui demande des réponses claires et le sujet de la venue de Morandini qui appelle des positions sans équivoque privilégiant soit la présomption d’innocence soit un droit de réserve pour certaines mises en examen. Le flou dans ce domaine est à bannir.

Une belle opportunité en tous les cas pour la concurrence qui tire son parti de cette affaire qui se prolonge. France Info TV ou BFMTV par exemple, qui, de son côté, présente au PAF la nouvelle venue de l’info locale : BFM Paris. Wellnews a été à la rencontre de Maxime Cogny, co-animateur de la matinale « Bonjour Paris » aux côtés d’Aurélie Blonde, dont la première était ce matin (lancement de la chaîne hier soir). Ce mois-ci dans la Wellnews, découvrez également l’interview vidéo de François Chopard, fondateur de Starburst Accelerator, autrement appelé le Monsieur cool de l’aéronautique. Enfin à la une de l’actualité sportive du mois, le Vendée Globe mais aussi le départ de Thomas Coville pour battre le record du tour du monde en solitaire. Nous sommes fiers d’accompagner Sodebo, partenaire principal du Vendée Globe. La marque est également engagée aux côtés de Thomas Coville, skipper exceptionnel.

Profitons également de cette Wellnews pour revenir, dans un article plus complet, sur la nouvelle organisation de l’agence qui s’appuie désormais sur cinq pôles d’expertise.

Bonne lecture !