Tarif hôtelier : des évolutions inattendues et difficiles à anticiper

Le saviez-vous ? On assiste à un décrochage tarifaire de l’hôtellerie francilienne et une embellie pour l’hôtellerie de province. Si le bilan est nuancé dans les principales villes des pays de l’Union Européenne, sachez que New York reste la ville la plus chère du monde. Ce ne sont autres que les principaux enseignements du Baromètre Hôtel Price Radar, qui analyse et compare les prix moyens TTC des nuits d’hôtels dans 150 métropoles du monde. Menée par HRS Global Hotel Solution, leader mondial des solutions hôtelières pour les entreprises, cette étude mène la vie dure à l’hôtellerie mondiale et marque une croissance timide au niveau des tarifs.

Paris ne s’en sort pas mieux : l’hôtellerie parisienne avait amorcé en 2015 un fléchissement de son ADR (Average Daily Rate /Tarif Moyen Journalier) à 138€ (-0.7%). L’année 2016 se termine par un coup d’arrêt avec un repli tarifaire plus marqué de son ADR, qui atteint -4.3%, soit  – 132€.

En revanche, l’hôtellerie de province reprend des couleurs. Lille (+7,2%), Marseille (+4.5%), Nantes (+4.4%) et Lyon (+2.8%) font remonter la moyenne. Des tendances qui confirment la prévision de hausse des prix de l’hôtellerie française pour 2017 annoncée au HRS Corporate Travel Forum en octobre dernier (+2.6% –source HRS Outlook)

John Baird-Smith, Directeur HRS France, analyse la situation : « Les évolutions tarifaires ont été en 2016 plutôt marquées, parfois inattendues et donc souvent difficiles à anticiper pour les acheteurs. Il en sera certainement de même en 2017. Par conséquent, garantir aujourd’hui le meilleur prix impose d’être agile et réactif, ce qui nécessite la combinaison de deux facteurs indissociables : l’expertise technologique et la présence terrain en direct auprès des hôteliers […] »

Plus d’informations : http://corporate.hrs.com/ ou sur la salle de presse HRS Global Hotel Solutions.