Finance solidaire : 20 ans d’un label incontournable

Finance solidaire : 20 ans d’un label incontournable Créé pour  distinguer les placements d’épargne solidaire des autres placements ainsi que pour garantir aux épargnants le caractère solidaire de leur souscription, le label Finansol n’a cessé de se développer, au rythme des évolutions du secteur de la finance solidaire. Depuis son lancement en 1997, le nombre de labellisations est ainsi passé de 7 à 148 !

Le label Finansol : unique label de la finance solidaire

Le label Finansol : unique label de la finance solidaireLe label Finansol a fêté en 2017 son vingtième anniversaire. Créé en 1997, il est attribué par le Comité du label Finansol, comité d’experts indépendants, et s’obtient en respectant des critères rigoureux et exigeants : solidarité des financements réalisés grâce à l’épargne investie, transparence et démonstration des impacts sociaux et environnementaux de ces financements. L’engagement de promotion commerciale du placement est également analysé. Les décisions prises par ce comité s’inscrivent dans un double objectif : servir l’intérêt des épargnants et accompagner le développement de la finance solidaire.

En 20 ans ce sont 189 placements qui ont reçu le label Finansol, dont 112 permettant de financer des activités à forte utilité sociale et/ou environnementale.

« Le succès indéniable du label Finansol est à relier à l’existence d’un écosystème favorable et patiemment mis en place. »
Frédéric Tiberghien, président de Finansol

Les raisons du succès

Le label a su asseoir sa légitimité en s’appuyant sur de nombreux facteurs : un processus de labellisation rigoureux qui s’est adapté aux évolutions, des acteurs de la société civile experts et impliqués, la fédération progressive des principaux acteurs de la finance solidaire au sein de Finansol et des dispositions législatives successives qui ont permis d’encourager l’épargne solidaire (dispositif Madelin, dispositif ISF-PME, LME du 4 août 2008…).

« Le succès indéniable du label Finansol est à relier à l’existence d’un écosystème favorable et patiemment mis en place. » explique Frédéric Tiberghien, président de Finansol, « La bonne synchronisation des initiatives privées et coups d’accélérateur législatifs reste déterminante pour l’avenir de la finance solidaire ».

Finansol, dates clés

Quels défis pour demain ?

L’un des enjeux du label est de s’adapter en permanence pour continuer à accompagner la puissante dynamique que connaît le secteur de la finance solidaire (+ 20 % de collecte annuelle en moyenne depuis quinze ans), tout en maintenant un haut niveau d’exigence. L’ambition des acteurs de la finance solidaire est de multiplier les encours par cinq à l’horizon 2025 pour atteindre plus de 45 Mds€. L’amélioration de la mesure de l’impact et la transposition du label à l’échelle européenne seront des chantiers prioritaires pour y parvenir.