7 plus grosses erreurs à ne pas commettre sur les réseaux sociaux

  • Tout miser sur le contenu

« Le contenu SEUL n’est plus suffisant pour réussir. Aujourd’hui, quel que soit le type de contenu que vous allez créer (Article, Vidéo, image, live, etc.), il est certain que quelqu’un d’autre l’aura déjà créé » (Olivier Monteux – CEA @Social Media Pro et Markeet.io )

Créer du contenu c’est bien, avoir une stratégie digitale dans laquelle l’adapter, c’est mieux. Votre contenu, bien qu’important, n’est qu’un canal parmi différents autres dans votre tunnel de conversion à la vente. Il ne doit pas être vu comme une finalité mais un moyen.

 

  • Oublier l’humain

« Raconter une histoire est la seule façon de réussir en marketing. » (Julien Bréal -Growth Marketeur )
Le meilleur moyen de marquer les esprits ? Faire du storytelling ! Les publications les plus engageantes sont elles qui touchent personnellement votre communauté. Si vous ne savez pas par où commencer, raconter d’abord votre propre histoire.

 

  • Paramétrer un mauvais ciblage

« Opter pour une approche stratégique est crucial pour réussir sur les réseaux sociaux. » (Alina Petrova – Content Marketing Manager @SEMrush)
Malgré un bon contenu et une communauté solide, si votre campagne n’est pas orientée vers le bon ciblage, ce ne sera qu’une perte d’argent. Prenez le temps de définir votre audience cible. Autre point à ne pas négliger : vos objectifs. Avant chaque campagne, demandez-vous qui vous souhaitez toucher et dans quels buts.

 

  • Automatiser sa présence

« Nos réseaux sociaux ne se sont jamais aussi bien portés depuis que nous avons supprimé toute forme d’automatisation » (Lionel Clément – CEO et Fondateur @Adopte Ta Com)
Moins de 5% des contenus publiés sur vos réseaux sociaux doivent être faits par un robot. L’automatisation de sa présence doit être exceptionnelle. Par exemple, Twitter tend à perdre en intérêt à cause des robots qui publient de plus en plus les mêmes flux RSS.
Attention, ces robots peuvent être utiles pour toucher à l’international à cause du décalage horaire ou pour publier la nuit, ce qui est indispensable pour certaines entreprises.

 

  • Communiquer pareil sur tous les réseaux

« La même personne n’aura pas les mêmes attentes sur Facebook, Twitter ou LinkedIn » (Ludovic Salenne -CEO @SLNWeb )
Cela peut paraître évident et pourtant, beaucoup de community managers font l’erreur de communiquer de la même manière sur Facebook, Instagram, Twitter et LinkedIn. Chaque réseau social a ses propres caractéristiques, utilisateurs, objectifs et usages. Voici une infographie qui résume chacun d’eux :

 

  • Ne parler que de soi

« Les gens ne veulent pas voir la même chose tout le temps, ils veulent être divertis et ce fut une énorme leçon pour nous.» (Brian Peters – Digital Marketing Manager @Buffer)
On a souvent tendance à ne partager que notre propre contenu afin de présenter ses produits/services, mettre en avant son blog ou ses vidéos, etc… Il est nécessaire de le faire mais cela n’est pas suffisant pour construire et fidéliser une communauté. Quand on s’abonne à une page ou une personne, on s’attend à quelque chose en retour. Par exemple : des tutos ou des concours, de façon générale, du contenu utile. Avez-vous déjà pensé à faire de la curation de contenu ? C’est un moyen simple, rapide et à moindre de coût pour montrer votre expertise dans un domaine donné.

 

  • Ne pas profiter de la puissance de l’outil publicitaire de Facebook

« A l’heure actuelle, avec 20 ou 40€, les gens ne profitent même pas du potentiel de la publicité Facebook » (Robin Vézina – Expert Facebook et Co-fondateur @J7 Media)
Alors que les fonctionnalités de ciblage très larges proposées par Facebook permettent un targeting de masse d’une grande précision, 90% des marketeurs investissent en moyenne seulement 50$ par mois sur Facebook, ce qui n’est pas suffisant pour profiter de tout le potentiel des campagnes. Il faudrait investir minimum 5$ par jour donc 150$ par mois afin d’obtenir de vrais résultats.