Long ou court ?

Bien avant l’arrivée d’internet, et donc encore bien avant la venue des réseaux sociaux, le début de ma vie professionnelle a été accompagné par un concepteur-rédacteur publicitaire de la vieille école. Un concepteur de ceux qui ne séparaient pas la conception, c’est-à-dire tout simplement la création, de la rédaction des textes qui en découlaient. Cela sous forme de body-copy, articles, brochures et autres leaflet ou courriers de marketing direct qui ne s’appelait pas encore marketing opérationnel et gestion de la relation client. Parmi les nombreuses questions que je lui posais pour apprendre le métier, je me souviens de lui avoir un jour demandé quelle était la bonne longueur d’un texte. Sa réponse fut sans appel. Un texte n’est ni long ni court. Il est bon ou mauvais.

Je crois bien que cette formule est toujours aussi juste. Et la réussite de Brut ne le dément pas car elle ne tient pas essentiellement dans la longueur de ses publications mais dans la qualité de ses vidéos. Leurs sujets, l’angle avec lequel ils sont traités, leurs formats innovants, la singularité de la réalisation avec leurs fameux textes courts et colorés ont défini leur style et justifient leur succès. Nous sommes donc naturellement heureux d’en savoir un peu plus en donnant la parole à Laurent Lucas, cofondateur et Directeur des rédactions.

Un autre innovateur, Tristan Colombet, Président-Directeur général de Domraider, qui a initié la première ICO 100% française en 2017 pour lancer un système de vente aux enchères utilisant la célèbre blockchain, vient également ici nous en dire davantage sur son entreprise qui a levé 30 millions d’euros et sur ses projets.

Comme disait Coluche, long ou court, ce n’est pas la taille qui est importante, la bonne longueur pour les jambes, c’est quand les pieds touchent bien par terre.

Bonne lecture.