Télétravail, l’atout green pour les entreprises ?

Souvent abordé sous l’angle du bien-être au travail, le télétravail présente des avantages méconnus qui sortent du cadre de l’entreprise et peuvent contribuer à sa politique RSE. Réduction des embouteillages, des émissions de CO2, de la consommation de papier… Même s’il est encore difficile de mesurer précisément les bienfaits environnementaux du télétravail, certains chiffres tendent à prouver qu’il aurait bien une dimension écologique non négligeable.

Dès 2008, l’association WWF estimait que 50 % des émissions de CO2 étaient liées aux déplacements professionnels. Rien qu’à Paris, l’ADEME évalue à 2,6 millions de tonnes de CO2 les émissions provenant des voitures particulières. Et cela ne concerne que les transports ! Il faut y ajouter les économies d’énergie réalisées en matière d’éclairage, de chauffage, de climatisation dans les bureaux ou de consommation de papier, les solutions digitales de stockage étant plébiscitées dans le cadre du télétravail. En France par exemple, l’instauration de 2 jours de télétravail par semaine permettrait de réduire de 10 % le bilan carbone par personne et par an* (l’équivalent d’une réduction de 800 kg de CO2).

Vers une nouvelle législation ?
En début d’année, une proposition de loi a été déposée au Sénat. Son but : encourager la pratique du télétravail lors de pics de pollution. D’autant que lors de ces épisodes, la mise en place de la circulation alternée est un réel problème pour bon nombre de salariés. La loi n’a pas encore été promulguée – ce qui n’empêche pas une prise de conscience de la part des salariés comme des dirigeants. Car le développement du télétravail est une preuve d’engagement sociétal et environnemental, à l’heure où le mot RSE est sur toutes les lèvres.

* Syntec numérique – Livre vert télétravail – 2010

Le télétravail vu par Logitech
Afin de promouvoir le télétravail, l’entreprise américaine a lancé en 2017 l’opération « Work From Home Week » (semaine nationale du travail à domicile). Lors de cette première édition, les participants ont permis une économie de 60 000 kg de CO: 150 000 km parcourus en moins – soit l’équivalent de six fois la circonférence de la Terre. « L’année dernière, les commentaires et la participation de nos collègues du monde entier et de nos sociétés partenaires ont été extrêmement positifs et les avantages environnementaux remarquables », a indiqué Scott Wharton, vice-président de Logitech Video Collaboration. Devant ce succès, l’opération a été reconduite pour une deuxième édition.