Cosmonaute
Cosmonaute
Cosmonaute

Les réseaux sociaux ne prennent pas de vacances

Publier ou ne pas publier ? Ce dilemme, qui n’en est pas un, revient chaque année au moment des congés d’été : quelle stratégie adopter sur les réseaux sociaux alors que ses publics sont en vacances ? Pour vous aider à y voir plus clair, Alice Barbry et Marie Bernatas, Community Managers, vous donnent leurs conseils pour réussir au mieux votre stratégie digitale estivale.

Chaque année, alors que la période estivale démarre, certaines marques réagissent de la même façon : diminuer, voire  stopper toute publication sur les réseaux sociaux. Pourquoi ? Car cette période est traditionnellement perçue comme peu propice aux actions de communication, les publics étant supposément moins à l’écoute des marques. « Une analyse qui ne colle pas à la réalité, héritée d’une vision traditionnelle du paysage médiatique français. Durant l’été, les télévisions vont effectivement privilégier les rediffusions, et la presse se concentrer sur des sujets plus légers, voire diffuser des formats plus courts. Mais les réseaux sociaux obéissent à une autre logique », explique Alice Barbry, Social Media Manager de Wellcom. « Au contraire, les consommateurs ont plus de temps libre, et sont donc plus souvent sur leurs réseaux. L’occasion pour les marques de continuer leurs stratégies de publication mises en œuvre le reste de l’année », ajoute Marie Bernatas, également Social Media Manager. Mais comment rester visible durant cette période ?

Prévenir plutôt que guérir

Première étape pour bien réussir sa présence digitale : anticiper. « Les congés d’été riment souvent avec des équipes en sous-effectif. Il est nécessaire de s’assurer qu’une personne capable de valider les contenus et leur publication soit présente ». L’établissement d’un planning sur plusieurs semaines, et l’identification d’un contact sont essentiels à la réussite d’une campagne digitale. « Ne négligez pas non plus l’aspect budgétaire, au contraire ! Alors que les sommes allouées au budget média peuvent diminuer, c’est l’occasion d’augmenter celles des campagnes digitales ! » Sur les réseaux sociaux, la présence d’une marque doit s’entretenir souvent quotidiennement, et il serait dommage, en septembre, de devoir reprendre depuis le début tout ce qui a été fait le reste de l’année.

Se mettre à la place de l’internaute

Autre conseil, et non des moindres : adapter son contenu à la période. « Brandt, par exemple, se concentre sur les sèche-serviettes plutôt que l’électroménager. Un moyen de viser directement les préoccupations et centres d’intérêt de ses publics ». Et la personnalisation passe également par un recours à la géolocalisation et aux contenus ciblés pour coller au mieux aux attentes des consommateurs. « Adaptez votre stratégie éditoriale et optez pour des contenus plus légers et adaptés à la saison que les internautes prendront plaisir à consommer au bord de la piscine ! » Les jeux, concours ou encore sondages constituent des moyens simples et ludiques d’interagir avec vos publics et de les faire participer à votre stratégie. « N’hésitez pas non plus à vous appuyer sur les marronniers de l’été : Tour de France, fête nationale, météo ou encore festivals de musique ».

Mobile first

Si les Français décrochent de leurs ordinateurs, ils restent toutefois connectés via leurs téléphones portables. 61 % des utilisateurs qui se connectent à Facebook pendant la période estivale le font à partir de leur mobile*. « C’est l’occasion pour les marques de tout miser sur le mobile first, principal outil de navigation des vacanciers : sur la plage, dans la voiture ou le train, etc. ». Et le format qui s’y prête le plus est la vidéo. Pas besoin d’investir dans une équipe de tournage, un post instagram ou snapchat de quelques secondes suffira à attirer les yeux de vos clients. Chaque moment devient une opportunité ! Sans oublier de créer des raccourcis et liens vers ses autres réseaux et owned media.

Quels réseaux privilégier ?

« S’il y a une application qui est largement plébiscitée par les internautes en période estivale, c’est Instagram », poursuit Marie Bernatas. Un simple hashstag bien placé (ex : « #Summer2019 ») saura faire remonter vos publications et vous donner une visibilité plus que bienvenue. Twitter constitue également un réseau de premier choix : comparé à la moyenne des internautes français, ses utilisateurs se connectent bien plus à Internet pendant leurs vacances*. Un espace où les clients sont notamment nombreux à interpeller les marques. Et l’été, ces derniers peuvent aussi avoir besoin de vous ! « Durant cette période où les hotlines peuvent être sous-staffées, renforcer son équipe de community managers peut être une solution efficace pour s’assurer que les clients auront toujours une oreille à leur écoute ». Misez aussi sur la transparence : n’hésitez pas à indiquer les plages horaires durant lesquelles votre CM est joignable. Vous éviterez ainsi de frustrer vos consommateurs et pourrez les fidéliser.

N’oubliez pas les travailleurs !

« Les annonceurs peuvent également prendre le contre-pied de cette communication et miser sur tous ceux qui ne partent pas en vacances durant les mois de juillet et août ». Lieux où profiter de la fraîcheur en ville, agenda d’événements ou encore conseils pratiques pour travailler en toute sérénité, les réseaux sociaux peuvent être la plateforme idéale pour se diversifier de ses concurrents et tirer son épingle du jeu. « Pour définir la stratégie la plus adaptée, comme pour toute communication qui se respecte, il faut avant tout connaître ses publics et leurs profils. C’est pourquoi la stratégie réseaux sociaux estivale doit s’intégrer dans la stratégie annuelle et venir l’alimenter au mieux ».

 

*https://blog.groupe361.com/20160226-vacances-reseaux-sociaux/