Cosmonaute
Cosmonaute
Cosmonaute

Salon du Bourget 2019 : de l’innovation dans l’air !

Le célèbre Salon international de l’aéronautique et de l’espace, plus connu sous le nom de Salon du Bourget, a refermé les portes de sa 53e édition le 23 juin dernier. Pendant 7 jours, plus de 316 000 visiteurs se sont rendus au Parc des Expositions du Bourget à la rencontre des acteurs du secteur aéronautique d’aujourd’hui et demain. Quel bilan faut-il faire de cette édition ?

Le Salon du Bourget s’est tenu du 17 au 21 juin exclusivement pour les visiteurs professionnels, et du 21 au 23 pour l’ensemble des 316 470 visiteurs. Avec 1 185 exposants français, et 1 268 internationaux, l’événement a bénéficié d’une couverture médiatique exceptionnelle : 2 700 journalistes issus de 87 pays. Si 304 délégations officielles sont venues au cours de la semaine (dont la présence d’Emmanuel Macron pour l’inauguration) grâce à l’organisateur, le Groupement des industries françaises aéronautiques et spatiales (Gifas), les jeunes étaient également invités à venir découvrir le large éventail des carrières aéronautiques. Et au-delà de la concurrence entre Airbus et Boeing, cette édition était placée sous le signe de l’innovation et de l’avion du futur.

Les événements clés

Le 53e salon aéronautique du Bourget est l’occasion pour les principaux constructeurs d’annoncer les futurs contrats et commandes. En guise d’illustration, un chiffre :  140 milliards, soit le volume des contrats signés lors de cette édition. Un succès commercial qui souligne une fois de plus la dimension incontournable de cet événement pour des avionneurs et équipementiers aéronautiques comme Airbus, Boeing ou Daher, habitués du salon, qui en profitent généralement pour faire des annonces stratégiques.

Pendant le salon, Daher a exposé et présenté son TBM940 ainsi que le Kodiak

Daher, par exemple, a communiqué en amont, le 13 juin, sur son acquisition de l’Américain Quest. L’avionneur français est donc devenu franco-américain à l’aube de l’événement. Puis, le premier jour du Salon, il a révélé son projet EcoPulseTM (un démonstrateur à propulsion hybride distribuée, répartie sur ailes) en collaboration avec Airbus et Safran. Le salon est la vitrine par excellence du marché de l’aéronautique pour ces acteurs, habitués ou « nouveaux », à l’image d’Azur Drones. Pour le leader européen du drone autonome (20 millions d’euros de levées de fonds en 3 ans), participer au Salon du Bourget était essentiel : c’est une immense vitrine qui a permis de promouvoir son savoir-faire auprès d’un large public professionnel, notamment international.

L’aéronautique de demain au Salon du Bourget

Succès public, réussite commerciale, le Salon du Bourget est aussi un rendez-vous avec l’aviation du futur. L’un des moments importants de l’événement fut la présentation d’un avion de combat par la Direction Générale de l’Armement (DGA), dans le cadre d’un programme de défense du continent intitulé « Système de Combat Aérien Futur » (SCAF). Airbus et Thales ont aussi évoqué et exposé maquettes et idées sur les futurs avions sans pilote, qui pourraient voir le jour en 2023. Mais pour beaucoup d’acteurs présents, c’est unanime : l’aviation du futur sera autonome… et propre !

Azur Drones a présenté le Skeyetech, une solution de drone autonome unique.

Daher toujours, avec son innovation EcoPulseTM, opte pour une aviation propre et hybride. Ce projet, initié par le CORAC (Conseil pour la Recherche Aéronautique Civile) et soutenu par la DGAC, a pour objectif de développer des technologies afin d’améliorer l’efficacité environnementale des avions et répondre aux besoins des nouvelles mobilités aériennes. Un environnement aéronautique sain et intelligent, dans le secteur des drones aussi, avec le seul représentant droniste du Salon, Azur Drones, qui a pu présenter aux professionnels et au grand public le système Skeyetech, une réponse aux besoins de sécurité et de sûreté dans tous les environnements d’aujourd’hui… et de demain !

 

Sources : Site du SIAE