Cosmonaute
Cosmonaute
Cosmonaute

RSE : vers une incarnation plus partagée Par Philippe Lucas

Longtemps, le rôle du « dirigeant » était d’abord de savoir, de guider, de définir l’ambition et la stratégie de l’entreprise. Mais ce rôle, dont la dimension stratégique ne fait que se renforcer dans ces périodes d’incertitudes, est aussi en pleine mutation et c’est tout le management qui se doit aujourd’hui d’incarner pleinement et plus visiblement son entreprise. Si bon nombre de présidents et directeurs généraux se sont mobilisés notamment sur la RSE, c’est maintenant au management de prendre le relais. Accéléré par la crise sanitaire, le développement important du télétravail, et pour certains du flex-office, la distance physique entre le collaborateur et son entreprise augmente rapidement. Son besoin de repères forts, lisibles et visibles se développe et la recherche de l’utilité de son employeur, donc de son emploi, est au cœur des demandes de chacun (quel que soit son âge d’ailleurs).

Au-delà des nouveaux supports, applications et autres sites, que nous développons de plus en plus en communication interne et marque employeur pour créer et conserver un lien avec chacun, les managers voire même le middle management, se doivent d’être de vrais acteurs et porte-paroles visibles. Ils doivent incarner l’entreprise, se rendre plus accessibles et s’appliquer aussi à eux-mêmes les engagements pris. Certains de nos clients s’engagent avec nous depuis juin pour renforcer cohérence et cohésion de leurs équipes.

Aujourd’hui, au-delà de la cohérence et de la cohésion, parler de sens est une notion qui devient de plus en plus capitale.

Ces notions de collectif et de solidarité, certaines entreprises en ont fait le cœur de leur activité, au sein de l’Economie Sociale et Solidaire (ESS), un secteur incontournable comme nous l’explique Hugues Sibille, Président du Labo de l’ESS et de la Fondation Crédit Coopératif. L’ESS, c’est aussi un moyen pour certains instituts de prévoyance et mutuelles de donner du sens à leur action et donc à leur communication. Mais attention, ces engagements se devront d’être sincères et vérifiables comme le souligne Caroline Langlais dans son article sur l’engagement responsable à l’heure de la crise.

Bonne lecture et bonne rentrée à tous.