Cosmonaute
Cosmonaute
Cosmonaute

Le bien vieillir est également un enjeu de communication pour les marques

Le 24 septembre dernier, La société française de gériatrie et de gérontologie, ainsi que 42 autres organisations de 25 pays différents, ont lancé la campagne « Old lives Matter » afin de lutter contre les stéréotypes anti-âges. Une initiative inédite alors que le sujet du vieillissement de la population n’a jamais été autant au cœur du débat national : réforme du régime des retraites, conditions de travail dans les EPHAD, vulnérabilité des personnes âgées face à l’épidémie de Covid-19. Alors qu’une personne sur trois aura plus de 60 ans en 2030 et que la France comptera pas moins de 4,8 millions de personnes de plus de 85 ans à l’horizon 2050, c’est dès maintenant que la question de la société de demain et du bien vieillir, et notamment pour les entreprises, doit se poser. Car, comme l’explique le Dr Hélène Villars, gériatre au pôle gériatrie du CHU de Toulouse, dans les colonnes de La Dépêche : « Nos aînés ne vont certes pas relancer la French Tech mais leur utilité est humaine, anthropologique. Ils constituent une génération rempart, ils nous aident à nous projeter dans notre propre vieillissement. Voilà pourquoi nous devons tendre vers un vieillir dignement. La vieillesse n’est pas forcément synonyme de dépendance. Celui qu’on considère vieux peut apporter quelque chose à chacun de nous et à tous ». Et cela, les marques l’ont bien compris.

Se faire le relais de l’information

Chez KERIALIS, institut de prévoyance pour les professionnels du droit, c’est à travers son magazine client RECTO VERSO que cet acteur du bien vieillir a choisi de communiquer. Webzine trimestriel adressé principalement aux salariés, il met l’accent sur la société du bien vieillir en traitant de nombreux sujets qui y sont consacrés : décryptage du rapport Libault sur la concertation du Grand âge et de l’autonomie, bilans de prévention santé, la perte d’autonomie… L’enjeu de KERIALIS est clair : s’imposer comme un relais d’information destiné à accompagner ses clients au mieux dans une société qui vieillit.

Une évolution qui bouleverse la société

Au-delà du système de santé, le vieillissement de la population aura un impact sur de nombreux autres secteurs : logement, tourisme, distribution alimentaire, transports… Si bien que les entreprises sont nombreuses à investir ce terrain.  Vérisure, n°1 des sociétés de télésurveillance en Europe, si elle est une référence en matière d’alarmes et de sécurisation du domicile, s’affirme également comme le partenaire des personnes âgées. Elle propose ainsi un bouton SOS et met en avant l’avantage de l’utilisation de la télésurveillance pour prévenir les malaises ou accidents. Une façon pour Verisure de s’affirmer comme une solution face à l’isolement de cette population. Autre acteur national qui s’est positionné sur ce créneau : La Poste, qui propose à ses clients une visite du facteur à domicile pour entretenir un lien avec les personnes âgées isolées. Durant le confinement, elle s’est associée à La Croix Rouge pour assurer le portage de repas à domicile. Elle se pose ainsi en tant que créatrice de lien social en installant une relation de confiance.

Alors que l’année 2021 devrait être celle de la présentation de la loi sur le grand âge et l’autonomie – qui comprend notamment la création d’une cinquième branche de la sécurité sociale – la société du bien vieillir est au cœur des enjeux de communication des entreprises.