3 question à Anne-Laure Jumet, journaliste à Radio Classique

Anne-Laure Jumet Journaliste à Radio Classique depuis 1998. Présente le journal de 7h et de 8h et  » le journal de l’environnement et du développement durable  » tous les mercredis à 18h45.

Wellcom : Comment est venue l’idée de lancer une émission à Radio Classique sur l’environnement et le développement durable ?

Anne-Laure Jumet : L’idée revient à Gérard Bonos le directeur de la rédaction. Ce rendez-vous a démarré il y a un an. A l’époque, le développement durable était un sujet  » tendance « . Aujourd’hui, c’est un sujet d’actualité durable !
Notre volonté : montrer que le développement durable n’est pas seulement un concept, mais une réalité de tous les jours. Certaines émissions concernent plus directement le monde de l’entreprise, d’autres s’intéressent au quotidien des citoyens que nous sommes. Par exemple, nous parlons d’investissement socialement responsable, de notation sociale des entreprises, mais aussi du tri sélectif et des économies d’énergie…

W : A votre avis, le développement durable concerne t-il seulement les grandes entreprises ?

A.L.J. :
Non, toutes les entreprises sont, ou seront concernées. Certes, les grands groupes sont les premiers à s’en être préoccupés, sous l’influence, notamment, de la loi sur les nouvelles régulations économiques. Cette loi impose aux entreprises côtées en bourse de présenter des données sociales et environnementales dans leur rapport d’activité.
Mais les multinationales ont aussi entendu les exigences des ONG, attentives notamment aux questions sociales, comme le travail des enfants. Et puis, l’opinion publique devient peu à peu citoyenne, elle voudrait consommer intelligemment.
Compte-tenu de ces évolutions, les PME commencent aussi à se préoccuper de développement durable, des efforts sont perceptibles au niveau local, c’est encourageant pour l’avenir. Encourageant aussi le constat des experts : ils estiment que les entreprises les plus engagées récolteront les fruits de leur engagement. Parier sur le développement durable, c’est améliorer sa valeur et ses performances.

W : Les entreprises, le développement durable et la communication ?

A.L.J. : Un triptyque incontournable : quand une entreprise fait du développement durable, elle veut le faire savoir, donc elle communique. Ce n’est évidemment pas un hasard si certaines firmes publient des rapports consacrés à la question. Mais attention, bien communiquer sur la question, c’est agir. Impensable de baser toute une communication sur un catalogue de bonnes intentions non réalisées. La publicité qui s’adresse aux consommateurs doit aussi éviter le même piège, d’ailleurs, le BVP (bureau de vérification de la publicité) travaille sur une nouvelle recommandation afin de mieux encadrer la publicité sur le développement durable. Voilà un sujet qui nous intéresse tous et que nous traiterons dans une prochaine émission.