-

Jean-Baptiste Danet, Président d’Interbrand France


Jean-Baptiste danetinterbrandDiplômé de l’institut Supérieur des techniques et Economie commerciale, Jean-Baptiste Danet, Président d’Interbrand France, a débuté sa carrière dans le groupe Philips où il a occupé différentes fonctions commerciales et marketing. Après 4 ans dans le groupe Thorn, il a été Président Directeur Général de Euro RSCG Design. Il rejoint Architral en 2000 et crée Interbrand France en 2001. Comme tous les ans, depuis 2003, Interbrand publie son Classement des premières marques françaises et globales. A l’occasion du lancement de son édition 2006, Jean-Baptiste DANET indique la méthode et révèle les résultats.

Vous venez de publier le 4ème Classement Interbrand des premières marques françaises et globales. Quel objectif remplit ce classement ? Quels bénéfices les marques en retirent-elles ?

Chaque année, Interbrand publie le classement des marques françaises et globales sur la base de la méthodologie de la Brand ValuationTM. Critère essentiel de différenciation entre les entreprises, la marque est un actif incorporel qui a une valeur financière mesurable et quantifiable. Elle crée la préférence et sa valeur réside dans sa capacité à entretenir une relation durable avec le consommateur pour générer et sécuriser ses revenus dans le futur. Chaque année, à travers notre classement, nous proposons aux marques de découvrir comment cette valeur évolue à un niveau international.

Ce classement est réalisé sur la base de la méthode de la Brand Valuation™. En quoi consiste concrètement cette méthodologie ?

La Brand ValutationTM est une méthode créée par Interbrand pour calculer la valeur financière des marques et qui combine à la fois données financières et marketing sur 4 grandes phases.
Phase 1 : Une analyse financière retraite par segments les performances économiques, passées et futurs de la marque pour identifier les revenus qu’elle génère. Il s’agit d’obtenir les revenus nets de la marque.
Phase 2 : Puis nous évaluons le rôle de la marque, c’est-à-dire la contribution de la notion de marque aux revenus. Quelle est la part des revenus attribuables uniquement à la marque, quels sont les facteurs qui stimulent la demande et comment rendre la marque insubstituable.
Phase 3 : C’est la mesure de la force de la marque, c’est-à-dire la capacité de la marque à sécuriser la demande future dans son environnement concurrentiel. Il s’agit d’analyser les forces et faiblesse de la marque en fonctions des facteurs déterminants liés à son marché. Enfin, La dernière phase consiste à mesurer l’écart qui existe entre la marque étudiée et une marque idéale et fictive qui aurait la performance maximale sur tous les critères. Nous identifions ainsi les revenus nets générés par la marque et par la marque seule. C’est l’actualisation de ces revenus qui constitue la valeur de celle-ci.

Quelles sont les différences majeures entre le classement de cette année et celui de l’année dernière ?

La tête du classement n’apporte pas de réelle surprise avec Louis Vuitton qui conserve sa première place, suivi par L’Oréal et BNP Paribas. Deux nouvelles marques font leur entrée : AXA et JC Decaux, qui étaient encore récemment considérées comme des marques strictement B to B. Autre fait marquant : Orange qui connaît pour cette année la plus belle progression du classement avec une hausse de plus de 8%.

Jean-Baptiste Danet, Président d’Interbrand France

juin 7, 2006 9:50 Publié par

Jean-Baptiste danetinterbrandDiplômé de l’institut Supérieur des techniques et Economie commerciale, Jean-Baptiste Danet, Président d’Interbrand France, a débuté sa carrière dans le groupe Philips où il a occupé différentes fonctions commerciales et marketing. Après 4 ans dans le groupe Thorn, il a été Président Directeur Général de Euro RSCG Design. Il rejoint Architral en 2000 et crée Interbrand France en 2001. Comme tous les ans, depuis 2003, Interbrand publie son Classement des premières marques françaises et globales. A l’occasion du lancement de son édition 2006, Jean-Baptiste DANET indique la méthode et révèle les résultats.

Vous venez de publier le 4ème Classement Interbrand des premières marques françaises et globales. Quel objectif remplit ce classement ? Quels bénéfices les marques en retirent-elles ?

Chaque année, Interbrand publie le classement des marques françaises et globales sur la base de la méthodologie de la Brand ValuationTM. Critère essentiel de différenciation entre les entreprises, la marque est un actif incorporel qui a une valeur financière mesurable et quantifiable. Elle crée la préférence et sa valeur réside dans sa capacité à entretenir une relation durable avec le consommateur pour générer et sécuriser ses revenus dans le futur. Chaque année, à travers notre classement, nous proposons aux marques de découvrir comment cette valeur évolue à un niveau international.

Ce classement est réalisé sur la base de la méthode de la Brand Valuation™. En quoi consiste concrètement cette méthodologie ?

La Brand ValutationTM est une méthode créée par Interbrand pour calculer la valeur financière des marques et qui combine à la fois données financières et marketing sur 4 grandes phases.
Phase 1 : Une analyse financière retraite par segments les performances économiques, passées et futurs de la marque pour identifier les revenus qu’elle génère. Il s’agit d’obtenir les revenus nets de la marque.
Phase 2 : Puis nous évaluons le rôle de la marque, c’est-à-dire la contribution de la notion de marque aux revenus. Quelle est la part des revenus attribuables uniquement à la marque, quels sont les facteurs qui stimulent la demande et comment rendre la marque insubstituable.
Phase 3 : C’est la mesure de la force de la marque, c’est-à-dire la capacité de la marque à sécuriser la demande future dans son environnement concurrentiel. Il s’agit d’analyser les forces et faiblesse de la marque en fonctions des facteurs déterminants liés à son marché. Enfin, La dernière phase consiste à mesurer l’écart qui existe entre la marque étudiée et une marque idéale et fictive qui aurait la performance maximale sur tous les critères. Nous identifions ainsi les revenus nets générés par la marque et par la marque seule. C’est l’actualisation de ces revenus qui constitue la valeur de celle-ci.

Quelles sont les différences majeures entre le classement de cette année et celui de l’année dernière ?

La tête du classement n’apporte pas de réelle surprise avec Louis Vuitton qui conserve sa première place, suivi par L’Oréal et BNP Paribas. Deux nouvelles marques font leur entrée : AXA et JC Decaux, qui étaient encore récemment considérées comme des marques strictement B to B. Autre fait marquant : Orange qui connaît pour cette année la plus belle progression du classement avec une hausse de plus de 8%.

Tags : ,

Classés dans :,

Cet article a été écrit par wellcom

Les commentaires sont fermés.