-

Nicolas Clément prend soin des cadres


Interview de Nicolas Clément, Directeur adjoint de la publication de Courrier Cadres

Nicolas Clémentcourrier cadresSi les cadres occupent une position dominante au sein de la population active aujourd’hui, il n’en reste pas moins que ceux-ci sont soumis à de nombreuses interrogations quant à leur avenir et leur condition au sens large. C’est toute la raison d’être de Courrier Cadres, un mensuel entièrement dédié aux cadres ainsi que nous l’expose Nicolas Clément, le Directeur adjoint de la publication.

Quelle est la vocation initiale de Courrier Cadres ?

Couverture Courrier Cadres Nous nous sommes penchés, avec l’aide d’un sociologue, Alain Mergier, sur la situation générale des cadres, leurs préoccupations et leur vie professionnelle au quotidien. Il en est ressorti deux aspects majeurs. Tout d’abord, il apparaît que les cadres maîtrisent plutôt bien leur univers de travail, et même qu’ils en sont plutôt satisfaits. Le second élément révèle que, sortis de leur périmètre, les cadres se montrent inquiets sur l’environnement global, sur leur avenir. Nous avons décelé ce que nous avons appelé « l’intranquillité des cadres ». Si le marché du travail s’améliore, ainsi que les chiffres le montrent, les cadres n’en sont pas pour autant rassurés. C’est pourquoi il fallait donner aux cadres en activité les moyens de mieux se repérer pour mieux les orienter dans ce brouillard manifeste.

Votre positionnement pourrait donc se traduire par une formule du type : « le cadre, sa vie, ses interrogations, son avenir » ?

En effet, nous sommes tournés exclusivement vers l’individualité du cadre. Nous avons, à ce propos, deux rubriques contenant « et moi » dans leur titre ! Notre objectif est en effet de partir de l’individu, du cadre lui-même, pour décrypter son environnement et lui permettre d’être acteur de sa carrière. Comme le dit notre campagne publicitaire, les cadres ne doivent pas attendre que d’autres s’occupent de leur carrière. D’où notre slogan, « chaque mois, je travaille pour moi » et donc pour mon avenir professionnel.

Quel sont en ce moment les grands dossiers sur lesquels vous avez planché ?

Ce mois-ci, nous nous sommes interrogés sur la mobilité avec ce grand titre en une du journal « Faut-il bouger en 2007 ? ». Il faut savoir que 20% des cadres changent de postes tous les ans. Parmi eux, un tiers change d’entreprise, les deux autres tiers changeant de poste au sein de leur entreprise. Notre deuxième grand dossier porte sur la discrimination à l’emploi, et en l’occurrence, nous avons découvert que l’âge se révélait comme le premier critère discriminant, suivi par l’origine ethnique, le fait d’être une femme avec enfants, puis, en dernier seulement, le statut d’handicapé. Enfin, nous avons repensé notre dossier Région afin qu’il fasse écho à notre publication hebdomadaire « Les offres de Courrier Cadres », et qu’une synergie soit ainsi créée avec le mensuel. Et pour cela, notre magazine fournit à chaque lecteur tous les outils nécessaires: analyses, exemples, témoignages, éléments pratiques, formation, etc.

Plus sur Nicolas Clément : Diplômé de Sciences Po Paris, de l’INSEAD et titulaire d’un DEA d’économie, Nicolas Clément a exercé des fonctions de marketing et de marketing direct chez Hewlett-Packard et au Diners Club. Il a été successivement, directeur de la diffusion du groupe Tests (01 Informatique, l’Ordinateur Individuel…), directeur du marketing et de la diffusion du groupe Les Echos (Les Echos, Enjeux-les Echos…) et directeur délégué des Lettres Professionnelles du groupe Les Echos. Il a également été président de la commission postale de la FNPF (Fédération Nationale de la Presse Française) qui assure les négociations entre les éditeurs de presse et la Poste et membre de la commission technique de Diffusion Contrôle OJD.

Nicolas Clément prend soin des cadres

février 8, 2007 10:39 Publié par

Interview de Nicolas Clément, Directeur adjoint de la publication de Courrier Cadres

Nicolas Clémentcourrier cadresSi les cadres occupent une position dominante au sein de la population active aujourd’hui, il n’en reste pas moins que ceux-ci sont soumis à de nombreuses interrogations quant à leur avenir et leur condition au sens large. C’est toute la raison d’être de Courrier Cadres, un mensuel entièrement dédié aux cadres ainsi que nous l’expose Nicolas Clément, le Directeur adjoint de la publication.

Quelle est la vocation initiale de Courrier Cadres ?

Couverture Courrier Cadres Nous nous sommes penchés, avec l’aide d’un sociologue, Alain Mergier, sur la situation générale des cadres, leurs préoccupations et leur vie professionnelle au quotidien. Il en est ressorti deux aspects majeurs. Tout d’abord, il apparaît que les cadres maîtrisent plutôt bien leur univers de travail, et même qu’ils en sont plutôt satisfaits. Le second élément révèle que, sortis de leur périmètre, les cadres se montrent inquiets sur l’environnement global, sur leur avenir. Nous avons décelé ce que nous avons appelé « l’intranquillité des cadres ». Si le marché du travail s’améliore, ainsi que les chiffres le montrent, les cadres n’en sont pas pour autant rassurés. C’est pourquoi il fallait donner aux cadres en activité les moyens de mieux se repérer pour mieux les orienter dans ce brouillard manifeste.

Votre positionnement pourrait donc se traduire par une formule du type : « le cadre, sa vie, ses interrogations, son avenir » ?

En effet, nous sommes tournés exclusivement vers l’individualité du cadre. Nous avons, à ce propos, deux rubriques contenant « et moi » dans leur titre ! Notre objectif est en effet de partir de l’individu, du cadre lui-même, pour décrypter son environnement et lui permettre d’être acteur de sa carrière. Comme le dit notre campagne publicitaire, les cadres ne doivent pas attendre que d’autres s’occupent de leur carrière. D’où notre slogan, « chaque mois, je travaille pour moi » et donc pour mon avenir professionnel.

Quel sont en ce moment les grands dossiers sur lesquels vous avez planché ?

Ce mois-ci, nous nous sommes interrogés sur la mobilité avec ce grand titre en une du journal « Faut-il bouger en 2007 ? ». Il faut savoir que 20% des cadres changent de postes tous les ans. Parmi eux, un tiers change d’entreprise, les deux autres tiers changeant de poste au sein de leur entreprise. Notre deuxième grand dossier porte sur la discrimination à l’emploi, et en l’occurrence, nous avons découvert que l’âge se révélait comme le premier critère discriminant, suivi par l’origine ethnique, le fait d’être une femme avec enfants, puis, en dernier seulement, le statut d’handicapé. Enfin, nous avons repensé notre dossier Région afin qu’il fasse écho à notre publication hebdomadaire « Les offres de Courrier Cadres », et qu’une synergie soit ainsi créée avec le mensuel. Et pour cela, notre magazine fournit à chaque lecteur tous les outils nécessaires: analyses, exemples, témoignages, éléments pratiques, formation, etc.

Plus sur Nicolas Clément : Diplômé de Sciences Po Paris, de l’INSEAD et titulaire d’un DEA d’économie, Nicolas Clément a exercé des fonctions de marketing et de marketing direct chez Hewlett-Packard et au Diners Club. Il a été successivement, directeur de la diffusion du groupe Tests (01 Informatique, l’Ordinateur Individuel…), directeur du marketing et de la diffusion du groupe Les Echos (Les Echos, Enjeux-les Echos…) et directeur délégué des Lettres Professionnelles du groupe Les Echos. Il a également été président de la commission postale de la FNPF (Fédération Nationale de la Presse Française) qui assure les négociations entre les éditeurs de presse et la Poste et membre de la commission technique de Diffusion Contrôle OJD.

Tags :

Classés dans :,

Cet article a été écrit par wellcom

Les commentaires sont fermés.