Etienne Mougeotte fête les 30 ans du Figaro Magazine par une refonte éditoriale

Interview d’ Etienne Mougeotte

Directeur des rédactions du groupe Le Figaro

Logo figaroEtienne MougeotteLe Figaro Magazine fait peau neuve ! Le 21 mars, le Figaro magazine a lancé sa nouvelle formule, avec au menu, un nouveau logo et une nouvelle signature : «Le plaisir de s’informer». Le titre, qui fêtera ses 30 ans le 12 avril, prépare par ailleurs, en plus d’un numéro spécial, une exposition sur les grilles du Sénat, avec les 80 plus belles photos qu’il a publiées. Pour nous parler de cette refonte, Wellnews s’est adressé à Etienne Mougeotte, Directeur des rédactions du groupe Le Figaro.
Diplômé de l’Institut d’études politiques de Paris, après une hypokhâgne au lycée Henri-IV à Paris, Etienne Mougeotte a complété sa formation de journaliste à l’Institut français de presse, toujours à Paris. Il débute sa carrière au quotidien Paris-Normandie avant de rejoindre rapidement France Inter en 1967, comme reporter puis correspondant à Beyrouth. Il travaille tour à tour à Europe 1, l’ORTF, RTL, avant de revenir à Europe 1 en 1974 où il devient rédacteur en chef puis directeur de l’information jusqu’en 1981. Il sera l’incontournable Vice-président du groupe TF1.

Quels sont, dans les grandes lignes, les principes de cette refonte éditoriale, tant sur le fond que sur la forme ?

Le Figaro Magazine fête cette année ses 30 ans. A cette occasion nous avons voulu réaffirmer le concept unique du titre : un magazine haut de gamme du week-end qui mêle actualité, découverte, culture et art de vivre. Les fondamentaux ont été redynamisés et la maquette a été modernisée : nouveau logo, nouvelles rubriques, nouvelles signatures…. Plus réactif, plus clair, plus proche de ses lecteurs, mais toujours aussi attentif à la qualité de l’écriture et de l’iconographie, le Figaro Magazine approfondit le concept qui a fait son succès : l’actualité pour s’informer, comprendre et réagir ; le reportage pour apprendre, découvrir et rêver ; la culture et l’art de vivre pour se cultiver, sortir et consommer.

A quand remonte le dernier « lifting » du Figaro Magazine, et quelles sont les raisons du choix d’une nouvelle formule aujourd’hui ?

La précédente refonte remonte à presque 3 ans. Le monde change très vite, la concurrence, l’internet… Dans ce contexte, ne pas bouger revient à reculer. Le nouveau Figaro Magazine s’adresse au lecteur d’aujourd’hui, il vise toujours à être à la fois un magazine d’actualité, de reportages et d’images, de culture et d’art de vivre, mais il s’inscrit dans un siècle balayé par la mondialisation, fouetté par la révolution numérique et avec, du même coup, un fort besoin identitaire.

Cette refonte a t elle été l’occasion d’un remaniement au sein de la rédaction, d’une redistribution des rôles ?

Cette refonte a été portée par la nouvelle équipe de direction à la tête du Figaro Magazine depuis septembre 2007, Alexis Brézet, Directeur de la rédaction, Joseph Maggiori, Directeur artistique (ex-DA du groupe Express-Expansion) et moi-même. Ce coup de jeune sur le Figaro Magazine a été réalisé avec l’ensemble de la rédaction qui s’est enrichie à cette occasion de nouvelles signatures : Frédéric Martin-Bernard, Eric Zemmour, Anne Fulda, Mathieu laine.

Plus d’informations sur Etienne Mougeotte
À partir de 1981, il prend en charge le pôle Médias au sein du groupe Matra-Hachette. Il devient rédacteur en chef du Journal du dimanche puis de Télé 7 Jours de 1984 à 1987. En 1987, il entre à TF1 que vient d’acheter le groupe Bouygues. Il devient rapidement le vice-président du groupe TF1 et le directeur d’antenne de la chaîne TF1. Il est également président de LCI, la chaîne d’information en continu du groupe TF1, depuis la création de la chaîne en 1994. Enfin, depuis 2006, il est vice-président et membre du conseil de surveillance de la chaine d’information internationale France 24, détenue à part égale avec France Télévision. Le 6 août 2007, il quitte TF1 pour rejoindre Le Figaro Magazine. Le 20 novembre 2007, il devient directeur des rédactions du groupe Le Figaro, succédant à Nicolas Beytout. Il rejoint parallèlement à partir du 2 décembre 2007 l’équipe des intervieweurs du Grand jury RTL-LCI-Le Figaro.