-

Louis Schweitzer, Président de France Initiative


Son parcours
Louis Schweitzer, 68 ans, est titulaire d’une licence en droit, diplômé de l’Institut d’Etudes Politiques de Paris et ancien élève de l’Ecole Nationale d’Administration (ENA).
Inspecteur des Finances dès 1970, il a été chargé de mission à la Direction du Budget puis Directeur de cabinet de Laurent Fabius, de 1981 à 1986 avant de rejoindre Renault en mai 1986. Il en devient Directeur Financier et du Plan en 1988, puis Directeur Général Adjoint en 1989 et Directeur Général en décembre 1990. Il occupe ensuite les fonctions de Président du Conseil d’administration de Renault dès 2005 après avoir été Président Directeur Général de mai 1992 à avril 2005. Au cours de son mandat, Renault a été privatisé, a noué l’Alliance Renault Nissan, a acquis Dacia et Samsung et a conclu un accord avec Volvo dont il est devenu le principal actionnaire.
En 2005, Louis Schweitzer est nommé Président de la Haute Autorité de Lutte contre les Discriminations et pour l’Egalité (HALDE) par décret du Président de la République et depuis le 3 mai 2011, il a pris la succession de Jean-Pierre Worms au poste de Président de France Initiative.
Avec un rythme de travail intense qui occupe entre 70 et 80h de son temps par semaine, Louis Schweitzer a su préserver sa vie de famille en appliquant un principe absolu de séparation entre vie professionnelle et privée, et en dehors du bureau, on ne parle pas de travail. Son temps libre se partage alors entre sa famille, qui est sa 1ère priorité, le théâtre, l’Opéra et l’art. Il est d’ailleurs Président du Festival d’Avignon, de la Maison de la Culture de Bobigny et de la Société des amis du musée du quai Branly. Avec un minimum de 100 spectacles vus chaque année, on ne s’étonnera pas que M. Schweitzer ne regarde pas la télévision et ne joue pas au golf.

Présentation de France Initiative
France Initiative est le premier mouvement associatif d’appui et de financement à la création et à la reprise d’entreprises. Ce réseau décentralisé réunit 244 associations locales ou départementales, appelées plateformes France Initiative, qui interviennent auprès des créateurs ou repreneurs d’entreprises sous la forme d’un prêt d’honneur à taux zéro, destiné à renforcer leurs fonds propres et à faciliter l’accès aux financements bancaires, et d’un accompagnement personnalisé qui peut comporter le parrainage des nouveaux entrepreneurs.
Ce prêt d’honneur, attribué par des comités d’agrément, facilite ensuite l’accès du créateur à un financement bancaire complémentaire, les banques s’appuyant sur l’expertise des plateformes et sur leur travail approfondi mené en amont. Les nouveaux entrepreneurs sont ensuite accompagnés pendant toute la durée de remboursement du prêt, notamment par des parrains issus du monde de l’entreprise.
L’efficacité de ce modèle d’appui à la création d’entreprises repose pour beaucoup dans l’engagement bénévole de chefs d’entreprises, cadres, experts-comptables, avocats qui apportent leur concours aux nouveaux entrepreneurs.
En 2010, l’action de France Initiative a permis de créer ou de reprendre près de 17 000 petites entreprises, représentant plus 37 000 emplois créés ou maintenus. Elle a également permis de mobiliser plus d’1 milliard d’euros qui ont profité à l’économie des territoires : plus de 166 M€ de prêts à taux zéro et 965 M€ de prêts bancaires accordés en complément. Ce mouvement a fêté ses 25 ans en 2010.

Sa vision et ses ambitions pour France Initiative
Si Louis Schweitzer ne connaissait pas France Initiative avant qu’on lui en propose la présidence, il a cependant très vite su trouver l’intérêt de ce mouvement « Lorsque j’étais à la HALDE j’ai pu constater que la création d’entreprise apporte une solution concrète aux discriminations, que ce soit pour les jeunes sans expériences, les plus de 40 ans, etc. Pour toutes les personnes exclues du salariat la création d’entreprise est souvent un recours. » nous explique Monsieur Schweitzer en apportant toutefois une nuance « mais ce n’est pas seulement d’avoir un métier ou une idée, c’est un savoir-faire technique, des compétences juridique, comptables et administratives et c’est ce savoir-faire qu’apporte France Initiative aux créateurs d’entreprises »Mais au delà de l’intérêt de la démarche, ce qui a décidé Louis Schweitzer à accepter ce poste c’est sa visite à Versant Nord-Est Initiative, la plateforme de Roubaix « J’y ai trouvé des gens avec qui je voulais travailler, des gens sympathiques, engagés, pragmatiques et volontaires. »
Après deux mois à ce poste Louis Schweitzer est encore en phase d’apprentissage mais a déjà des idées pour le mouvement, à commencer par le manque de notoriété auquel il faut remédier « ce qui est frappant c’est le déséquilibre entre les 17 000 entreprises que France Initiative a aidé en 2010 et le fait que les gens ne connaissent pas cette action or plus France Initiative sera connu, plus les gens pourront s’adresser à nous. » précise le Président de France Initiative, et de continuer « c’est un groupe solide et dynamique il n’est donc pas nécessaire de tout changer ou d’infléchir sa direction. Il se trouve que les entreprises créées avec l’aide de France Initiative ont un taux de survie à 3 ans de plus de 80% et certaines plateformes ont des taux de survie allant jusqu’à 90%, alors qu’en principe le taux est de 60%, nous pourrions améliorer les process de partage de connaissances et de savoir-faire entre les différentes entités du mouvement afin que les entreprises que nous aidons aient le maximum de chance de réussir. »