-

Interview Sinje Matzner


Coup de projecteur ce mois ci sur Sinje Matzner, nouvellement nommée rédactrice en chef d’Arte Journal et adjointe au directeur de l’information.

 Sinje fait le point sur le parti pris du journal d’Arte au regard des tendances actuelles, et nous donne son opinion sur  les relations franco-allemandes.

 Rencontre avec une femme de talent

 
 

1.       Cela fait tout juste un mois que vous avez été nommée Rédactrice en chef d’ARTE Journal.
Nouvel horaire, nouvelle durée, nouveaux décors et… nouveaux visages, expliquez nous !

Nous vivons dans un monde qui souffre d’un trop plein d’informations. Pour mieux définir notre place, Arte souhaite définir un profil clair des présentateurs et du journal télévisé, de manière à ce que les téléspectateurs puissent identifier rapidement la « patte » Arte.

J’aime donc beaucoup les visages d’Arte Journal. Nous avons deux nouvelles présentatrices qui ont commencé en janvier, et deux personnes qui sont au journal depuis plus longtemps.

C’est une équipe qui fonctionne très bien.

Nous sommes une petite antenne et, du coup, le profil des présentateurs est très important pour nous. Il est essentiel pour nous d’avoir des profils clairs et reconnaissables, sans cela les téléspectateurs n’auraient aucune raison de nous suivre. Plus généralement, je souhaite à l’avenir mettre l’accent sur un profil reconnaissable et clair de notre journal, vis-à-vis des autres journaux télévisés.

 

2.       En qualité de rédactrice en chef du journal d’ARTE, quel regard portez-vous sur les relations actuelles et à venir Franco-allemande ?

Peu importe leur couleur politique, les personnages politiques en Allemagne et en France ont toujours fait de grands efforts pour maintenir le cœur de l’Europe. Concernant François Hollande et Angela Merkel, au-delà de leurs convictions politiques, leurs personnalités respectives s’accordent et s’accorderont mieux et plus facilement que d’autres couples franco-allemands par le passé.

Les deux sont très pragmatiques et chercheront ensemble les solutions nécessaires à la crise européenne. Les personnalités de Hollande et Merkel me semblent aussi beaucoup plus proches que n’avaient pu l’être celles de Sarkozy/Merkel. Cela se voit d’ailleurs a leur manière de se présenter, de se comporter en public.

En allemand, on dirait que Angela est « Nüchtern » (sobre). François Hollande, quant à lui, est un homme qui a les pieds sur terre. Cela me laisse penser que même s’ils appartiennent à des partis et programmes politiques différents il n’y aura pas de problème entre eux. Ils savent que l’avenir de l’Europe dépend d’eux largement. Ils ne peuvent donc que coopérer. Berlin et Paris l’ont bien compris.

L’Europe à besoin de ce couple, et en fait, ils n’ont pas d’autre choix. Dans la crise actuelle, la seule possibilité que l’on a est que la France et l’Allemagne travaillent ensemble, François Hollande et Angela Merkel en ont pleinement conscience.

Les vraies orientations et choix du couple franco allemand seront annoncés après les élections législatives. Ce sera probablement bien différent de ce que l’on a pu voir jusqu’ici.

 

3.       Des projets, nouveautés pour la chaine ?

La nouvelle tendance de consommer qui conduit à mêler internet et la télévision est un élément très important pour toute la chaîne Arte. Arte Journal est donc, tout naturellement, en train de réaliser de nouveaux projets. Nous développons des programmes à la fois plus interactifs et intégratifs s’adressant à des téléspectateurs engagés socialement et politiquement. Nous voulons nous concentrer davantage sur une offre ciblée vers des publics qui ressentent un besoin de participation citoyenne, et qui souhaitent, au lieu de se plaindre de l’action des politiciens, contribuer à la recherche de solutions aux questions soulevées par la crise actuelle.

Un programme qui se veut plus contributif et qui permettra de communiquer sur les actions mise en place par tout un chacun, notamment dans le domaine artistique. Il valorisera nos publics qui veulent avancer et ne pas se sentir impuissant face à la crise. Arte met donc en place un programme multimédia avec une plateforme sur le web intégrée qui sera disponible à la rentrée.

 

Sinje Matzner : son parcours en quelques lignes

Pendant ses études de sciences politiques, de philosophie et de sciences du théâtre, du cinéma et de la télévision à Cologne et Bologne, Sinje Matzner a été reporter TV au studio régional du Westdeutscher Rundfunk à Cologne. Après ses études, elle effectue en 1996 un stage à la radio et télévision Norddeutscher Rundfunk de Hambourg.

Sinje Matzner devient ensuite reporter TV et auteur pour le magazine «Markt» du NDR ainsi que pour les émissions «Plusminus» et «Tagesthemen» de l’ARD. De 2000 à 2005, elle est reporter pour la Deutsche Welle où elle se familiarise avec le travail au sein d’une équipe internationale. En octobre 2008, elle est nommée Rédactrice en chef adjointe à l’unité des magazines d’avant-soirée du NDR.

L’Assemblée générale d’ARTE, qui se réunissait le 21 mars 2012 à Strasbourg, a nommé Madame Sinje MAT ZNER, 42 ans, Rédactrice en chef d’ARTE Journal, le journal quotidien de la rédaction d’ARTE, et adjointe de Monsieur Pascal Guimier, Directeur de l’information, à compter du 1er mai.

(ARTE Journal, le JT quotidien de la rédaction franco-allemande d’ARTE, est présenté à 19h45 en alternance par Leïla Kaddour-Boudadi et Marie Labory. Le tout-images, diffusé du lundi au vendredi à 12h50, rend compte brièvement des principaux événements de l’actualité européenne et internationale. La version allemande du journal d’ARTE est présentée à 19 :10 par Nazan Gökdemir et Jürgen Biehle en alternance)

Interview Sinje Matzner

juin 5, 2012 10:30 Publié par

Coup de projecteur ce mois ci sur Sinje Matzner, nouvellement nommée rédactrice en chef d’Arte Journal et adjointe au directeur de l’information.

 Sinje fait le point sur le parti pris du journal d’Arte au regard des tendances actuelles, et nous donne son opinion sur  les relations franco-allemandes.

 Rencontre avec une femme de talent

 
 

1.       Cela fait tout juste un mois que vous avez été nommée Rédactrice en chef d’ARTE Journal.
Nouvel horaire, nouvelle durée, nouveaux décors et… nouveaux visages, expliquez nous !

Nous vivons dans un monde qui souffre d’un trop plein d’informations. Pour mieux définir notre place, Arte souhaite définir un profil clair des présentateurs et du journal télévisé, de manière à ce que les téléspectateurs puissent identifier rapidement la « patte » Arte.

J’aime donc beaucoup les visages d’Arte Journal. Nous avons deux nouvelles présentatrices qui ont commencé en janvier, et deux personnes qui sont au journal depuis plus longtemps.

C’est une équipe qui fonctionne très bien.

Nous sommes une petite antenne et, du coup, le profil des présentateurs est très important pour nous. Il est essentiel pour nous d’avoir des profils clairs et reconnaissables, sans cela les téléspectateurs n’auraient aucune raison de nous suivre. Plus généralement, je souhaite à l’avenir mettre l’accent sur un profil reconnaissable et clair de notre journal, vis-à-vis des autres journaux télévisés.

 

2.       En qualité de rédactrice en chef du journal d’ARTE, quel regard portez-vous sur les relations actuelles et à venir Franco-allemande ?

Peu importe leur couleur politique, les personnages politiques en Allemagne et en France ont toujours fait de grands efforts pour maintenir le cœur de l’Europe. Concernant François Hollande et Angela Merkel, au-delà de leurs convictions politiques, leurs personnalités respectives s’accordent et s’accorderont mieux et plus facilement que d’autres couples franco-allemands par le passé.

Les deux sont très pragmatiques et chercheront ensemble les solutions nécessaires à la crise européenne. Les personnalités de Hollande et Merkel me semblent aussi beaucoup plus proches que n’avaient pu l’être celles de Sarkozy/Merkel. Cela se voit d’ailleurs a leur manière de se présenter, de se comporter en public.

En allemand, on dirait que Angela est « Nüchtern » (sobre). François Hollande, quant à lui, est un homme qui a les pieds sur terre. Cela me laisse penser que même s’ils appartiennent à des partis et programmes politiques différents il n’y aura pas de problème entre eux. Ils savent que l’avenir de l’Europe dépend d’eux largement. Ils ne peuvent donc que coopérer. Berlin et Paris l’ont bien compris.

L’Europe à besoin de ce couple, et en fait, ils n’ont pas d’autre choix. Dans la crise actuelle, la seule possibilité que l’on a est que la France et l’Allemagne travaillent ensemble, François Hollande et Angela Merkel en ont pleinement conscience.

Les vraies orientations et choix du couple franco allemand seront annoncés après les élections législatives. Ce sera probablement bien différent de ce que l’on a pu voir jusqu’ici.

 

3.       Des projets, nouveautés pour la chaine ?

La nouvelle tendance de consommer qui conduit à mêler internet et la télévision est un élément très important pour toute la chaîne Arte. Arte Journal est donc, tout naturellement, en train de réaliser de nouveaux projets. Nous développons des programmes à la fois plus interactifs et intégratifs s’adressant à des téléspectateurs engagés socialement et politiquement. Nous voulons nous concentrer davantage sur une offre ciblée vers des publics qui ressentent un besoin de participation citoyenne, et qui souhaitent, au lieu de se plaindre de l’action des politiciens, contribuer à la recherche de solutions aux questions soulevées par la crise actuelle.

Un programme qui se veut plus contributif et qui permettra de communiquer sur les actions mise en place par tout un chacun, notamment dans le domaine artistique. Il valorisera nos publics qui veulent avancer et ne pas se sentir impuissant face à la crise. Arte met donc en place un programme multimédia avec une plateforme sur le web intégrée qui sera disponible à la rentrée.

 

Sinje Matzner : son parcours en quelques lignes

Pendant ses études de sciences politiques, de philosophie et de sciences du théâtre, du cinéma et de la télévision à Cologne et Bologne, Sinje Matzner a été reporter TV au studio régional du Westdeutscher Rundfunk à Cologne. Après ses études, elle effectue en 1996 un stage à la radio et télévision Norddeutscher Rundfunk de Hambourg.

Sinje Matzner devient ensuite reporter TV et auteur pour le magazine «Markt» du NDR ainsi que pour les émissions «Plusminus» et «Tagesthemen» de l’ARD. De 2000 à 2005, elle est reporter pour la Deutsche Welle où elle se familiarise avec le travail au sein d’une équipe internationale. En octobre 2008, elle est nommée Rédactrice en chef adjointe à l’unité des magazines d’avant-soirée du NDR.

L’Assemblée générale d’ARTE, qui se réunissait le 21 mars 2012 à Strasbourg, a nommé Madame Sinje MAT ZNER, 42 ans, Rédactrice en chef d’ARTE Journal, le journal quotidien de la rédaction d’ARTE, et adjointe de Monsieur Pascal Guimier, Directeur de l’information, à compter du 1er mai.

(ARTE Journal, le JT quotidien de la rédaction franco-allemande d’ARTE, est présenté à 19h45 en alternance par Leïla Kaddour-Boudadi et Marie Labory. Le tout-images, diffusé du lundi au vendredi à 12h50, rend compte brièvement des principaux événements de l’actualité européenne et internationale. La version allemande du journal d’ARTE est présentée à 19 :10 par Nazan Gökdemir et Jürgen Biehle en alternance)

Classés dans :,

Cet article a été écrit par wellcom

Les commentaires sont fermés.